05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
La coccinelle | Jardiniers Professionnels

Les auxiliaires naturels du jardin

La lutte biologique est l’utilisation d’organismes vivants pour prévenir ou réduire les dégâts causés par les ravageurs. Dans cet article des professionnels du jardin nous aborderons uniquement les auxiliaires naturels indigènes de nos jardins et les moyens pour faciliter leurs venues dans nos potagers ou nos massifs floraux.

Il existe deux sortes d’auxiliaires naturels : les prédateurs et les parasites.

Les premiers chassent et dévorent leurs proies et peuvent se nourrir de nombreuses espèces de ravageurs. Leur potentiel de multiplication est assez élevé.
Les seconds pondent dans le ravageur qui sert alors de nourriture aux petits qui le dévorent de l’intérieur. Mais une espèce de parasites ne peut parasiter qu’une espèce donnée de ravageurs.

Les parasites ont en revanche un potentiel de multiplication très élevé. L’auxiliaire le plus connu, le plus vorace et le plus populaire est la coccinelle. L’avantage de la lutte biologique est l’absence totale de pollution. Pour attirer les insectes auxiliaires qui adulte se nourrissent de pollen et de nectar, il est judicieux donc d’avoir des fleurs toute l’année dans le jardin potager, le verger et le jardin d’ornement. La floraison doit être optimale aux périodes cruciales pour les butineurs. Il faut donc choisir des fleurs faciles à entretenir, rustiques et riches en pollen et nectar.

Pour favoriser les auxiliaires, il vaut mieux privilégier l’installation de haies de sureau, sorbier, chèvrefeuille, cornouiller mâle, fusain, noisetier, viorne obier et lierre. La solution de facilité de planter des haies de thuyas et de lauriers plus économiques, plus faciles d’entretien, mais ce n’est pas la meilleure option. La faible diversité d’une haie monospécifique en fait un désert écologique qui a long terme est nuisible à l’équilibre, l’écosystème et la santé du jardin.
Il est intéressant de semer dans le jardin et dans le potager des soucis, des œillets du poète, des cosmos nains, des lavatères, des reines marguerites, des zinnias, de la nielle, des coquelicots ou encore de la bourrache.

Aussi vous pouvez favoriser leur venu en installant un nichoir à insectes pour qu’ils se sentent bien comme chez eux !

Quelles sont les auxiliaires naturels, amis du jardin ?

Sur le même sujet
insecticides naturels
Des insecticides et fongicides naturels pour le verger
Tipule - Jardiniers Professionnels
La lutte biologique contre les mouches et tipules
Le compagnonnage | Jardiniers Professionnels
Le compagnonnage des légumes

Laisser un commentaire