05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
La coccinelle | Jardiniers Professionnels

Les auxiliaires naturels du jardin

Les insectes auxiliaires naturels au jardin

Les jardiniers de métier ont démontré que la santé d’un jardin repose sur l’équilibre et l’interactivité qu’il y a entre les plantes et les animaux. En effet, tous les insectes ne sont pas nocifs pour les espaces verts. C’est pourquoi tous les jardiniers doivent non seulement connaître les animaux auxiliaires à son jardin, c’est-à-dire les bestioles utiles, mais aussi savoir les attirer dans ses massifs et son potager.

Auxiliaires naturels au jardin, les pollinisateurs, les prédateurs et les parasites.

Par définition, les insectes et les animaux auxiliaires sont composés des bêtes qui aident à réguler le nombre d’insectes ravageurs du jardin et des insectes qui pollinisent les fleurs, les légumes, et les arbres fruitiers de ce lieu.

Les pollinisateurs

Parmi eux, les plus célèbres sont les abeilles et les papillons, qui généralement jouent le rôle de transporteurs de pollen.

Les prédateurs

Les premiers chassent et dévorent leurs proies et peuvent se nourrir de nombreuses espèces de ravageurs. Leur potentiel de multiplication est assez élevé.. Il existe d’autres animaux qui ne peuvent qu’être bénéfiques pour un jardin, comme les coccinelles, les syrphes, les taupes ou les bombyles. Ces animaux en question sont non seulement les prédateurs naturels des pucerons, mais aussi les exterminateurs des parasites nocifs tels que les verts gris, les tipules, les limaces ou les redoutables courtilières. En outre, bien qu’ils soient peu appréciés, les couleuvres et les belettes peuvent aussi être utiles, car ils se nourrissent de rongeurs. Il existe également les batraciens, qui eux, se régalent des larves d’insectes et de moustiques.

Enfin, n’oublions pas de citer les oiseaux, ces merveilleux chanteurs qui se raffolent des petits insectes. En bref, la biodiversité est la clé de la réussite d’un jardin en pleine santé !

Les parasites

Les seconds pondent dans le ravageur qui sert alors de nourriture aux petits qui le dévorent de l’intérieur. Mais une espèce de parasites ne peut parasiter qu’une espèce donnée de ravageurs Les parasites ont en revanche un potentiel de multiplication très élevé… L’auxiliaire le plus connu, le plus vorace et le plus populaire est la coccinelle. L’avantage de la lutte biologique est l’absence totale de pollution. Pour attirer les insectes auxiliaires qui adulte se nourrissent de pollen et de nectar, il est judicieux donc d’avoir des fleurs toute l’année dans le jardin potager, le verger et le jardin d’ornement. La floraison doit être optimale aux périodes cruciales pour les butineurs. Il faut donc choisir des fleurs faciles à entretenir, rustiques et riches en pollen et nectar.

Comment optimiser l’installation durable des insectes utiles dans son jardin ?

Dans l’univers du jardinage, la clé de la réussite est l’instauration d’un bon équilibre entre les animaux et les plantes. Pour ce faire, les jardiniers doivent adopter des gestes faciles qui chouchouteront les insectes auxiliaires.

Pour favoriser les auxiliaires, il vaut mieux privilégier l’installation de haies de sureau, sorbier, chèvrefeuille, cornouiller mâle, fusain, noisetier, viorne obier et lierre. La solution de facilité de planter des haies de thuyas et de lauriers plus économiques, plus faciles d’entretien, mais ce n’est pas la meilleure option. La faible diversité d’une haie monospécifique en fait un désert écologique qui a long terme est nuisible à l’équilibre, l’écosystème et la santé du jardin.

Il est intéressant de semer dans le jardin et dans le potager des soucis, des œillets du poète, des cosmos nains, des lavatères, des reines marguerites, des zinnias, de la nielle, des coquelicots ou encore de la bourrache.

Aussi vous pouvez favoriser leur venu en installant un nichoir à insectes pour qu’ils se sentent bien comme chez eux !

En bref : Ces astuces vont permettre à ces derniers de se sentir bien dans un jardin et de s’y installer :

  1. Évitez d’utiliser les produits chimiques phytosanitaires, mais privilégier les traitements moins agressifs tels que les purins de plantes et les engrais bio.
  2. Mettez en place de petits refuges pour insectes, ce qui implique la construction de murets en pierres (abris par excellence des batraciens), la mise en place d’un tas de bois dans le fond du jardin, mais aussi de laisser des brindilles et des feuilles mortes sur le sol pour abriter une faune indispensable pour l’équilibre général.
  3. Optez pour des haies mixtes composées d’arbustes à baies afin de nourrir les espèces à feuillages, les papillons, mais surtout les oiseaux.

Quelles sont les auxiliaires naturels, amis du jardin ?

Ceux qui éliminent les ravageurs :

Un précieux allié :  Vers de terre

Vous avez besoin de conseils pour un jardin biologique en pleine santé ? Prenez contact avec nos pros du jardin proche de chez vous et demandez un devis gratuit !

Sur le même sujet
insecticides naturels
Des insecticides et fongicides naturels pour le verger
Tipule - Jardiniers Professionnels
La lutte biologique contre les mouches et tipules
Le compagnonnage | Jardiniers Professionnels
Le compagnonnage des légumes

Laisser un commentaire