05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
coccinelle une alliee du jardinier professionnels

LES COCCINELLES : les alliées du jardinier

Précieuse alliée du jardinier, la coccinelle dévore littéralement les pucerons mais aussi d’autres insectes nuisibles. Aussi, avec nos jardiniers professionnels, revenons sur ce coléoptère si populaire chez les grands et les petits.

 Description :

A-t’on encore besoin de décrire l’apparence d’une coccinelle ? Ses élytres rouge vif lui ont donné son nom (issu du latin coccinus : écarlate). Quand aux petits points noirs dont ils sont pourvus, ils indiquent non l’âge de la coccinelle mais son espèce. En effet, réparties sur l’ensemble du globe, les coccinelles comptent près de 3000 espèces dont environ 90 sont observables en France. Attention aux espèces venues d’Asie, notamment Harmonia axyridis (noire à point orange ou inversement) qui est invasive et détruit les colonies autochtones.

Cycle de vie :

D’une espérance de vie de deux à trois ans, la coccinelle a du parcourir bien du chemin avant d’acquérir sa forme adulte. Ainsi on note 4 stades qui ponctuent la vie d’une coccinelle : œuf, larve, nymphe puis imago (adulte ailé dont la taille ne changera plus). Les adultes sortent d’hibernation dès que les températures remontent au début du printemps, s’accouplent et les femelles pondent entre 100 et 400 œufs jaune clair, collés en petits paquets sous les feuilles à proximité des colonies de pucerons. L’éclosion a lieu moins d’une semaine plus tard. A ce stade, les larves, véritablement affamées, ne cessent de manger et muent plusieurs fois à cause de leur croissance très rapide. Puis les larves s’immobilisent recourbées sous une feuille pour se transformer en nymphe d’où naitra 4 à 7 jours plus tard la coccinelle adulte.

Alimentation :

Si les coccinelles adultes sont des dévoreuses de pucerons (entre 50 et 100 pucerons par jour) que dire de leurs larves encore plus redoutables qui peuvent engloutir jusqu’à 150 pucerons en une seule journée ! A ce festin peuvent se rajouter cochenilles, acariens et même certaines petites chenilles selon les espèces. En revanche, les coccinelles ne s’attaquent jamais aux plantes, préférant un régime carnivore agrémenté d’un peu de pollen au retour des beaux jours ; ce qui fait d’elles de précieux alliés pour le jardinier.

Utilisation au jardin :

Si les coccinelles ne viennent pas de façon naturelle dans votre jardin, c’est peut être qu’elles n’y trouvent pas suffisamment à manger. Dans ce cas c’est plutôt un bon signe. Mais si en revanche les colonies de pucerons sont déjà bien installées, vous pourrez lutter efficacement en achetant dans le commerce ou sur internet des larves ou des adultes de coccinelles.

Pour un lâcher de coccinelle réussit, procédez en dehors de fortes chaleurs ou de grands froids et de préférence sans vent. Déposez, à l’aide d’un pinceau le plus souvent fournit avec, 2 ou 3 larves sur chaque rameau infesté en prenant garde de maintenir les fourmis à distance grâce à une bande de glu fixée sur le tronc par exemple. Bien évidemment tout traitement insecticide est à proscrire au minimum trois semaines avant le lâcher. N’hésitez pas à demander conseils à nos jardiniers professionnels qui sont qualifiés pour les traitements phytosanitaires mais aussi la lutte bio intégrée.

 

photo : coccinelle

Sur le même sujet
déchets du jardin
Comment recycler les déchets du jardin ?
jardin en septembre
Jardin en septembre : entretien de retour de vacances !
altises
Comment lutter contre les altises dans vos jardins ?
gendarme
Le gendarme, un insecte inoffensif et utile

Laisser un commentaire