05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
C'est quoi le compagnonnage des plantes

C’est quoi le compagnonnage des plantes ?

C’est quoi le compagnonnage des plantes ?

Sous bien des aspects les plantes de notre jardin nous ressemblent : certaines entretiennent entre elles des bonnes relations et s’entraident mutuellement, d’autres au contraire vont se concurrencer outrageusement ; Comme les plantes d’une même famille qui en plus de puiser les mêmes ressources et de ce fait appauvrissent les sols, attirent aussi les mêmes insectes nuisibles et les mêmes maladies.

Avec les conseils de nos jardiniers professionnels, découvrez comment fonctionne le compagnonnage végétal ou les bases de la culture associée pour une « cohabitation » réussie.

Origines et principes de base du compagnonnage des plantes

Le compagnonnage consiste à choisir les bonnes associations de plantes (légumes, plantes aromatiques, arbres fruitiers et autres) au jardin ou au potager.
Ainsi vos plantes vont pratiquer naturellement l’entraide mutuelle, qui permettra leur croissance en harmonie.
La plantation de compagnon est simplement toute plante qui est plantée délibérément à côté d’une autre pour améliorer la croissance, la beauté ou la saveur. En règle générale, on voit des plantes compagnes qui apportent un grand nombre de mesures de soutien aux jardins potagers et aux plantes ornementales.

Les origines du compagnonnage des plantes

Depuis des millénaires les plantes entretiennent de bonnes relations entre-elles, la nature applique sans notre intervention les associations qui fonctionnent. A force d’observation, nous avons commencé à imiter la nature et à pratiquer le compagnonnage des plantes.
C’est ainsi, qu’au fil des années, certaines affinités ont été constatées et les jardiniers en ont conclu qu’il existait des interactions entre les plantes et de manière plus complexe des interactions chimiques naturelles entre les plantes :c’est ce que l’on appelle l’allélopathie.

Association des « trois soeurs »

Culture des trois soeurs

Compagnonnage des plantes : Culture des « Trois sœurs »

Le plus bel exemple de compagnonnage des plantes, connue de tous les jardiniers, est celui de la culture des « trois sœurs ». C’est la pratique ancestral mis en application au Mexique, de la culture du « milpa », associant maïs avec la courge et le haricot.
A l’origine, les amérindiens ont expérimenté avec succès cette culture combinée : les 3 plantes en culture mixte répondent mutuellement aux besoins nécessaires à leur développement.
Pour une explication simple, le maïs ayant le rôle de tuteur pour le haricot. Par ailleurs, le haricot va fixer l’azote dans le sol utile au développement du maïs et de la courge, quand celle-ci, avec ses feuilles larges, vont permettre, entre autre, de garder l’humidité aux pieds des végétaux.

Association de cultures : La « Joualle »

Pour des besoins d’optimisation d’espace et des ressources, et la nécessité de ménager leur efforts, nos anciens paysans pratiquaient aussi déjà les cultures associées : la « Joualle », qui consistait à planter sur une même parcelle, les vignes des arbres fruitiers en intercalant des rangs de céréales, de légumes ou des fourrages.
L’apparition massif des engrais et des produits phytosanitaires a ralenti fortement l’usage des ces principes de cultures associées.

Aujourd’hui ces grands principes reviennent, fort heureusement pour répondre à des questions environnementales et de rendement sur des espaces réduits

Principes de bases de compagnonnage

De ces observations et applications, sont nés les principes d’associations au potager comme au jardin.

  • Au potager :
    Les associations de plantes ombellifères, telles que la carotte, le panais, le persil, le fenouil, le céleri, coriandre, fonctionnent à merveille, puisque ces plantes herbacées se protègent mutuellement.
    Les Légumineuses (haricot, pois, lupin..) seront de parfaites compagnes des cucurbitacées (la courgette, le potiron, la citrouille..) puisqu’elles captent l’azote contenu dans l’air pour le fixer dans les sols. De plus, leur système racinaire en profondeur aère et perméabilise le sol.
  • Au jardin :
    Création de communautés de végétaux avec des plantations mixtes de plantes qui ont des besoins, des origines complémentaires et de climats similaires. Associez par exemple des plantes au climat, chaud comme un lilas de Californie avec un ciste ou un romarin.

Outre ce principe d’interactions de compagnonnage, il existe bien d’autres possibilités et avantages à associer les plantes. En voici quelques exemples.

Les bénéfices du compagnonnage des plantes

Habituellement, dans votre potager, il est normal de cultiver vos légumes en rang d’oignon : à chaque espèces un rang séparé par un espace. La méthode des plantes compagnes va apporter les bénéfices suivants à votre jardin

Optimiser vos espaces de cultures et le temps de culture

L’important c’est que votre sol soit couvert en permanence.
Ex : Invitez les radis ou la laitue aux côtés des pommes de terres. Le radis, comme la laitue étant une culture de cycle court, vous les récolterez sans perturber la pousse des pommes de terres.

Combiner les cultures hautes et basses

Nos experts jardins vous conseillent de combiner vos cultures hautes avec les plus basses ou couvre sols
Ex : Les haricots avec la courgette
Interactions physiques spatiales : Les plantes à port haut, aimant le soleil, partagent très bien l’espace avec des espèces plus basses et préférant une ombre, les protégeant ainsi des rayons trop brûlants. En outre, cela permet d’améliorer les rendements de la terre en optimisant l’espace.

Combiner des plantes complices

Combinez ensemble les plantes qui font bon ménage associant leurs vertus et qui se protègent mutuellement.
Ex : Le poireau et la carotte, font un excellent mariage puisque le poireau éloigne la mouche de la carotte et la carotte éloigne la teigne du poireau.

Enrichissement des sols et économies des ressources naturelles

Apport de matières organiques dans le sol, plus de vie bactérienne
Fixation symbiotique d’azote : Les légumineuses (tels les pois, haricots et le trèfle) ont la capacité de fixer l’azote atmosphérique pour leur propre usage. Mais les plantes voisines en bénéficient aussi par le biais d’une relation symbiotique avec les rhizobactéries. Ainsi les apports d’engrais azotés sont grandement diminués.
Exemple : les haricots sont souvent intercalés avec le maïs.

Améliorer les saveurs de vos légumes ou l’esthétique de vos plantes

Alliez l’utile à l’agréable, de nombreuses plantes apportent de la couleur à votre jardin ou votre potager.
Ex : Associez vos haricots verts à des pensées, pour l’esthétique de vos bordures. Le basilic a la faculté d’améliorer la croissance et la saveur de la tomate ou de vos laitues.

Protection contre les maladies et de certains parasites au jardin

Associez l’oeillet d’inde avec la tomate. celui-ci repoussera les pucerons. La lavande est reconnue comme étant un bon répulsif également, comme la presque totalité des plantes aromatiques. Leur pouvoir odorant fera fuir nombre de ravageurs.
Ex : Associez la menthe et le chou, la menthe protègera le chou des pucerons et améliorera son goût. La ciboulette repousse la mouche de la carotte.
Mise en garde : Pensez à contenir le développement de la menthe ou de la mettre en pot, car c’est une plante très envahissante.
Suppression biochimique des nuisibles : Certaines plantes auxiliaires émettent des substances, que ce soit par les racines ou par les parties aériennes, qui repoussent voire suppriment par intoxication certains nuisibles, protégeant ainsi les plantes voisines. C’est pourquoi la fabrication et le relâchement de certains agents biochimiques jouent un rôle important dans l’antagonisme entre plantes.
Exemple : la rose d’Inde relâche le thiophène qui est un agent répulsif des nématodes et cela fait d’elle une bonne plante compagne pour un grand nombre de cultures.

Attirer les insectes amis dans votre jardin

Avec les plantes refuges, attirez les insectes amis, plus communément appelés auxiliaires de jardin, qui se nourrissent des certains ravageurs.
Ex : Les coccinelles, mais surtout leurs larves, se feront un régal des pucerons envahissant vos plantes du potager, si vous conservez un éventail floral varié tel que le souci du jardin ou l’absinthe.

Inviter les insectes pollinisateurs au potager

Attirez les insectes utiles à votre jardin potager, comme l’abeille avec des fleurs ou plantes mellifères.
Ex : Le thym, le romarin attirent les abeilles, à côté de vos tomates qui seront pollinisé tout naturellement.
Ex : De la même façon, associez la bourrache avec vos fraisiers.

Attirer les nuisibles, avec des plantes leurres

Culture-appât : Certaines plantes attirent particulièrement les insectes nuisibles ; c’est le cas notamment de la capucine qui attire les pucerons. Ainsi en plaçant ces plantes attractives à proximité des cultures de votre potager, les ravageurs vont se dirigés en premier lieu vers ces mets de choix délaissant les cultures principales.
Une fois la plante appât infestée, il est alors plus facile de la supprimer et avec elle la colonie de ravageurs.
Ex : l’utilisation de feuilles de chou vert pour éloigner la fausse teigne des crucifères du chou.
Ainsi qu’il s’agisse d’attirer les prédateurs à l’endroit voulu, de profiter de l’effet fertilisant de certaines plantes ou au contraire de l’action répulsive, le compagnonnage végétal permet une culture raisonnée en augmentant la biodiversité de vos jardins et en réduisant l’usage de pesticide ou encore d’engrais.

Equilibrer l’hygrométrie des sols

Equilibrez l’humidité de vos sols, avec des plantes à feuilles larges qui jouent le rôle de parasol, ou des couvres-sols qui garderont l’humidité ou serviront de paillis.
Ex : Associez la salade avec des carottes et des radis. La salade fera de l’ombre qui permettra de maintenir l’humidité nécessaire à ces deux cultures.

Plantes compagnes : tuteures ou de treillages

Certaines plantes à port haut pourront servir à maintenir ou accrocher une plante ou des légumes grimpants.
Ex : La culture du maïs avec le haricots.

D’une manière générale, si votre jardin est bien fleuri, vous aurez le bénéfice d’avoir moins de parasite. Certaines fleurs sont des compagnes incontournables pour votre jardin ou potager.

Les plantes compagnes incontournables

fleur compagne : le souci

Plante compagne : Le Souci

Les soucis : la fleur la plus connue et la plus utile au potager. Elle présente tous les avantages, elle attire les syphres, dont les larves pourront se nourrir des pucerons ravageurs de bons nombres de plantes au potager. En plus d’être comestible, elle pourra enrichir assainir vos sols.

fleur compagne : La Capucine

Plante compagne : La Capucine

Les capucines : Fleurs magnifiques, qui attireront les pucerons et les détourneront de vos cultures. Elles ont également la faculté d’éloigner le mildiou de vos tomates ou des rosiers.

fleur compagne : l'oeillet d'inde

Plante compagne : l’Oeillet d’Inde

Les oeillets d’inde : Ils ont la double capacité d’attirer les pollinisateurs, comme les papillons et de repousser les parasites, les pucerons les fourmis et les altises.
Elles auront un effet répulsifs sur certaines plantes envahissantes comme le liseron ou le chiendent. Et comme les soucis, ses fleurs sont comestibles.

fleur compagne : le cosmos

Plante compagne : Le Cosmos

Les cosmos : Utiles et décoratives, elles ont la faculté d’améliorer les sols de votre jardin. Elle repoussent la piéride et l’altise.

Comme on l’a déjà vu, toutes les plantes aromatiques, outre l’esthétique incontesté du plus bel effet dans votre jardin, seront des plantes compagnes idéales pour éloigner les indésirables de votre jardin ou potager.

La nature fait naturellement les bonnes associations de plantes si l’on n’interfère pas. L’intérêt c’est de reproduire ce que dame-nature fait de mieux. Nos belles forêts sont l’exemple même du fonctionnement des végétaux qui cohabitent parfaitement ensemble, dans un écosystème productif, équilibré et prospère. Pourquoi ne pas s’inspirer de cette biodiversité et l’appliquer à nos jardins.

Nos jardiniers vous invitent à consulter notre article du Blog, le compagnonnage des légumes, mais aussi découvrir de surprenantes associations de plantes amies ( télécharger le PDF pour un super potager). Faites appel à nos jardiniers pour vous proposer leurs meilleurs conseils d’association de plantes dans votre jardin et effectuer l’entretien de vos végétaux, devis gratuit et rapide en ligne et au 05 59 70 57 35.

Photo des 3 sœurs trouvé sur le site © http://www.ecolopop.info/2013/02/les-trois-soeurs-et-la-milpa-des-techniques-ancestrales-de-cultures-associees/16269

Sur le même sujet
Désinformation des Pesticides - Savez Vous ce que Vous Consommez ?
La désinformation des pesticides
Plantes Aromatiques et Huiles Essentielles
Des plantes aromatiques aux huiles essentielles…
Quand Amender la Terre - Amender un Sol - Terre de Potager
Amender la terre du potager : quand, comment et pourquoi ?
Événements du Jardin en Décembre 2016 – Que faire en Décembre ?

Laisser un commentaire