05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
le romarin par les jardiniers professionnels

Le romarin-plantes aromatiques-Rosmarinus officinalis

Rosée de mer, buisson aromatique, rose de Marie, herbe aux couronnes ou encore encens… Vous aurez surement trouvé qui ce cache derrière ces noms évocateurs : le romarin bien sûr ! Particulièrement décoratif, allié du jardinier et de sa santé, très gustatif, le romarin trouvera sa place au potager, dans un massif ou isolé, en pot sur un balcon. Avec les conseils des jardiniers professionnels, redécouvrez cette plante incontournable des aromatiques.

 Pour la petite histoire :

Il existe tellement de contes autour du romarin qu’il devient difficile de n’en retenir qu’un. Toutes fois, arrêtons-nous un instant  au XIV° siècle en compagnie d’Elisabeth, reine de Hongrie, âgée de 72 ans, goûteuse et rhumatisante, qui retrouva suffisamment de vigueur pour séduire le roi de Pologne et s’en faire épouser, tout cela grâce à une distillation de branches de romarin dans de l’eau de vie…

 Les vertus du romarin :

Mais alors, comment le romarin peut-il être si miraculeux au point de rajeunir une reine ?  Ou si puissant que les Égyptiens en déposaient des rameaux dans les sépultures pour fortifier l’âme du défunt ? Ou encore si stimulant que les philosophes grecs s’ornaient la tête de couronnes de romarin à fin d’augmenter leurs capacités de concentration ?

Tout d’abord, le romarin est un excellent stimulant contre les rhumatismes, paralysies, ou faiblesses des membres. Mais il est aussi très bon contre les vertiges, les troubles nerveux et respiratoires. En fin le romarin aide à lutter contre les défaillances du foie et de la bile, et ainsi soulage efficacement les digestions difficiles.

le romarin est riche en antioxydants très puissants que sont les flavonoïdes, mais aussi en agents antimicrobiens, antimycosiques et anti-inflammatoires qui font de lui un stimulant hautement efficace.

 Culture du romarin :

  • Exposition et nature du sol :

Plante méditerranéenne, le romarin aime le soleil et redoute l’eau stagnante. Ainsi placez-le dans un endroit ensoleillé, de préférence à l’abri des vents forts, dans une terre drainante même pauvre et calcaire.

La plantation de jeunes plants issus du commerces s’effectue de préférence au printemps voire en début d’automne. Pour cela, préparer la terre en l’aérant profondément et en retirant les mauvaises herbes et débris de racines. Creuser un trou de taille deux fois supérieure à la motte. Si votre terre est très lourde et  a tendance à retenir l’eau, vous pouvez déposer des graviers et/ou du sable de rivière dans le fond du trou. Il n’est pas nécessaire d’apporter d’amendement ni d’engrais. Placer le plant et combler de terre en tassant régulièrement. Terminer la plantation par un arrosage copieux.

  • Entretien :

Si le romarin n’aime pas l’excès d’eau, il n’est pas non plus grand amateur des sécheresses prolongées. Aussi les deux premières années suivant son installation, l’arrosage sera modéré mais régulier. En suite, il pourra parfaitement se débrouiller tout seul et ne réclamera que peu d’entretien : un  désherbage pour le maintenir propre et un léger rabattage en fin de saison suffisent.

C’est au moment de la floraison que le romarin est le plus parfumé. A ce moment vous pourrez tailler les branches sur le bois  de l’année (jamais plus de la moitié de la longueur du rameau) au fur et à mesure de vos besoins ou choisir d’en récolter une plus grande partie pour les faire sécher tête en bas dans un local sec et chaud. Une fois sec, le romarin conservera longtemps sa saveur et ses vertus dans un bocal hermétique et assaisonnera à merveilles vos grillades.

 Principales variétés :

Il existe plus de 150 variétés de romarin. Aussi que vous cherchiez des fleurs blanches ou bleu ciel, un port rampant arrondi ou érigé, une odeur plus douce ou au contraire plus prononcée…vous trouverez le romarin qui vous sied.

Rosmarinus officinalis Alba pour les fleurs blanches

Rosmarinus officinalis Pinkie(ou Roseus) :  pour les fleurs roses

Rosmarinus officinalis Lavandulaceus pour :  les fleurs violettes, rampant

Rosmarinus officinalis Corsican Blue :  pour les fleurs bleu soutenu, rampant

Rosmarinus officinalis Athens Blue Spire :  pour un arôme puissant

Rosmarinus officinalis Haifa :  pour l’intérieur

Rosmarinus officinalis Miss Jessop’s Upright pour :  une croissance verticale ou Tuscan blue qui peut atteindre deux mètres

 Très mellifère (d’où le miel de Narbonne), le romarin attire de nombreux insectes utiles tout en maintenant éloignés pucerons, mouches de la carottes, piérides du choux et les citadelles. C’est pourquoi, n’hésitez pas à demander conseils à nos jardiniers professionnels lors du choix, de la mise en place, et de l’entretien de vos romarins et bénéficier de nombreux avantages fiscaux en plus des avantages du romarin !!!!

photo : romarin 

Sur le même sujet
déchets du jardin
Comment recycler les déchets du jardin ?
jardin en septembre
Jardin en septembre : entretien de retour de vacances !
fleurs à papillons
Fleurs à papillons
champignons
La culture des champignons

Laisser un commentaire