05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
sauge officinale

La sauge officinale

Une plante aromatique de la famille des lamiacées, la sauge officinale figure parmi les plantes préférées des experts jardiniers à cause de son aspect décoratif. A l’arôme assez forte, la sauge est surtout utilisée dans la cuisine pour parfumer nos plats préférés comme les légumes, les viandes, les poissons, les farces et les sauces. Les propriétés médicinales de la sauge font également de cette plante un meilleur remède pour calmer les piqûres de moustiques, guêpes et autres insectes.

La sauge officinale est donc, à la fois, une plante décorative, aromatique et médicinale. Elle possède aussi des propriétés apéritives, digestives, stimulantes, toniques, diurétiques, dépuratives, antiseptiques et cicatrisantes. Il suffit de froisser les feuilles et de faire une application sur la piqûre d’insecte afin de calmer la douleur. Elle figure également dans les ingrédients de certains dentifrices à l’argile et les fleurs sont aussi utilisées dans les bains et en tisane.

Origine et variétés

Le Bassin méditerranéen et l’Afrique du Nord seraient l’origine de la plupart des variétés de la sauge officinale qui poussent en Europe, mais on en trouve certaines variétés, provenant probablement de l’Asie Occidentale, qui s’adaptent très bien au climat tempéré. La sauge officinale supporte d’ailleurs des températures jusqu’à moins de 15°C, mais en dessous de 10°C, les feuilles risquent de tomber et seule la souche résiste.

On recense actuellement sept variétés de sauge officinale qui peuvent pousser dans les zones tempérée : la sauge à feuilles de lavande, la sauge officinale dorée, la sauge officinale  »Berggarten », la sauge officinale  »Purpurascens », la sauge officinale  »Albiflora », la sauge officinale  »Tricolor » et la sauge officinale  »Icterina ». Cette dernière a la particularité d’être la seule variété de sauge officinale qui ne fleurit que rarement tout en ayant un beau feuillage ornemental.

Faire pousser une variété de sauge officinale

Une plante assez résistante, la sauge officinale peut pousser même sur des sols secs et pauvres. Le semis doit toutefois se faire sur un sol fertile légèrement calcaire et bien drainé. Il est possible de la faire pousser dans un potager, dans un bac, dans une jardinière ou en pot pour la décoration d’une terrasse ou d’un balcon. Pour un Jardinier Paysagiste confirmé, il est possible de faire pousser une sauge officinale dans les rocailles et massifs à des fins décoratives.

Semis et culture de la sauge officinale

La période idéale pour faire les semis correspond à l’arrivée du printemps. Il est toutefois possible de planter la sauge au mois de septembre dans certaines zones où le climat est assez doux. Pour le semis en pleine terre, semez dans un poquet de 40 cm un groupe de cinq unités de grains. Gardez une distance d’environ 80 cm entre chaque poquet. Recouvrez minutieusement de terre. Dès la levée des graines, éliminez les plantules faibles pour ne garder qu’une.

Pour le semis en pot, il faut choisir un pot ayant un diamètre de plus de 20 cm. Mettez un lit drainant composé de billes d’argile ou de graviers au fond du pot. Préparez un substrat de plantation avec un mélange de 1/3 de sable et de 2/3 de terre. Mettez la préparation au dessus du lit drainant et semez les graines de sauge officinale de la même façon que le semis en terre pleine. Il est également possible de semer la plante en pépinière dans des godets et de la rempoter ou la mettre en pleine terre après deux ou trois mois.

L’entretien d’une plante de sauge officinale

La fertilisation est très importante dans la culture de la sauge. Celle doit se faire au début de la plantation vers le mois d’avril et à la fin de l’automne en privilégiant les engrais organiques et des fertilisants naturels. Il est également indispensable de faire des binages et sarclages réguliers. C’est pareil pour  l’arrosage, sans toutefois oublier que la sauge tolère peu l’humidité. Durant la période de grand froid, prenez le soin de protéger les plantes avec un paillage. A la fin de l’hiver, il est important de tailler les tiges à environ 20 cm du sol afin d’obtenir des touffes décoratives.

Les différentes techniques de multiplication

A part le semis, il est également possible de multiplier la sauge par la division des touffes, le bouturage ou le marcottage. Lors de la division des touffes, veillez à la qualité des souches qui doivent avoir des feuilles, un bourgeon et des racines. Quant aux techniques de marcottage et de bouturage, celles-ci exigent un certain niveau de technicité que seuls les jardiniers professionnels sauront faire avec grande expertise.

 

La sauge officinale, 0 / 5 (0 votes)

Laisser un commentaire