05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Plantes Sauvages Mais Utiles - Plantes Sauvages dans le Jardin

Pourquoi et comment accueillir des plantes sauvages dans le jardin ?

Les bonnes raisons d’accueillir les plantes sauvages dans le jardin

Les plantes sauvages apportent la beauté naturelle dans un jardin. Il existe plusieurs variétés et d’espèces de plantes sauvages, qui peuvent être bienfaitrices. Avec les jardiniers paysagistes, découvrez pourquoi et comment accueillir ces plantes dans votre jardin.

Outre le plaisir qu’elles procurent pour nos yeux, certaines d’entre elles peuvent intégrer votre potager pour leurs qualités comestibles (câpres, fenouil sauvage, pourpier…).

Indicatrices biologiques

La présence de plantes sauvages dans le jardin indique la qualité ainsi que la nature du sol. Il faut savoir que les plantes sauvages ne poussent pas n’importe où, elles germent seulement si les conditions sont réunies. Grâce à ces informations, au moment du jardinage, vous pouvez répondre aux besoins du sol tel que les apports de matière organique ou les amendements.

Un rôle de couvre-sols et d’engrais vert

En hiver, les plantes spontanées jouent un rôle protecteur, car elles préservent la terre de l’érosion et du lessivage. Lierre terrestre, bugle rampant et absinthe blanche constituent de véritable couverture végétale.

Et d’autres plantes (lotier corniculé, mélilot…) jouent le rôle d’engrais vert qui est nécessaire à la régénération de l’humus.

Les plantes sauvages dans le jardin : accueil des auxiliaires

Les plantes comme les mellifères et nectarifères représentent une réserve de nourriture et de pollen pour les insectes pollinisateurs (abeilles, papillons, etc.)

Les oiseaux granivores trouvent aussi leur appétit dans les plantes à graines comme le pissenlit, trèfles, ortie, et autres.

Les plantes sauvages peuvent également être le refuge d’insectes et de petits animaux.

Les plantes sauvages protègent et nourrissent les cultures

plantes sauvages dans le jardin

Pourpier

Utilisées comme insecticides et fongicides naturels sous forme de purins, les « mauvaises herbes » protègent vos cultures de toutes sortes de parasites et insectes phytophages. Vous pouvez aussi les utiliser comme fertilisants. Les plus courantes : l’ortie, la prêle, et la consoude. La fougère, la lavande et la menthe sont elles aussi très efficaces.

Moins d’entretien à faire

Un coin naturel jonché de plantes sauvages ne nécessite pas ou peu d’entretien. Toutefois, il faut l’arroser et le surveiller afin que les herbes indésirables ne prolifèrent pas. Mais après, vous n’aurez qu’à faucher tous les ans et de nettoyer si nécessaire. Le printemps est la saison idéale pour une fauche et un nettoyage des espaces naturelles; de cette façon, les auxiliaires peuvent s’y réfugier en hiver. Par contre, avec les messicoles, il faut remuer la terre pour qu’elles germent de nouveau après que leurs graines soient tombées.

Sauvages mais utiles à l’homme

Les plantes sauvages ont toujours été utilisées à des fins curatives. Ainsi, les fleurs de coquelicot ou de mauve sont employées pour soigner les maux de gorge.

Les orties, ronces, millepertuis, etc. sont parfaites pour la vannerie et le textile.

Comment accueillir ces plantes sauvages ?

Maintenant que vous êtes au courant des bonnes choses que les plantes sauvages peuvent apporter. Vous n’avez pas à les supprimer de votre jardin. Voici quelques conseils et techniques pour les accueillir comme il se doit.

Elles sont vraiment faciles et simples à semer : comme pour une prairie fleurie, vous pouvez les semer simplement dans les espaces libres, sur place ou à la volée. Pour plus de sûreté », planter les dans des caissettes, sous abris ou godets.

La tâche la plus dure à faire c’est de trouver les graines à semer dans le commerce. Sinon, vous pouvez en chercher dans la nature, quand les graines sont arrivées à maturité. Alors, il faut que vous les semez aussi vite que possible.

L’essentiel c’est de créer une place pour la nature sauvage en évitant d’intervenir (laisser les plantes pousser de façon spontanée). Quelques mètres carrés suffisent pour accueillir et développer la biodiversité dans votre jardin.

Si vous souhaitez avoir plus de précisions sur les plantes sauvages au jardin, appelez la coopérative et demandez une mise en relation avec un jardinier près de chez vous !

Laisser un commentaire