05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche

Blog Jardinier

Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
purin de fougère

Purin de fougères

Connu sous le nom de fougère aigle ou grande fougère, elle est une plante très envahissante et cosmopolite. On le trouve partout sous les sous-bois, et on le fait surnommer indifféremment « fougère bizard », « fougère aquiline », « fougère impériale », « porte aigle » ou encore « aigle impériale ». Sous son climat, elle pousse jusqu’à 2.000 mètres d’altitude et est utilisé comme antiparasitaires, ou répulsifs contre les petites bestioles du jardin. Avec les conseils des  jardiniers professionnels, découvrez comment récolter, préparez et utilisez le purin de fougère.

Comment récolter la fougère ?

On choisit la fougère Aigle pour faire du purin de fougère. Elle est plus facile à trouver dans tous les sous-bois, les landes, et les forêts de sapins. C’est une plante qui aime être dehors, et s’adapte à tout type de sol, pierreux ou sableux, acides et assez profond.

Elle se récolte entre juin et mi-août. Pour le cueillir, choisissez des fougères qui n’ont pas de petites boules marron sous les feuilles. Ensuite, enfilez des gants et coupez les tiges avec un sécateur et mettez les frondes dans du sac en plastique ou un emballage en papier, et éviter les coupures sur les mains.

La préparation du purin de fougère

Prévoyez deux semaines pour la préparation.

Taillez les feuilles de fougères fraîches, en coupant juste au début des tiges. Ensuite, mélangez-les dans un contenant en bois ou en plastique uniquement. Puis, ajoutez 10 litres d’eau de pluie, avec un peu moins de calcaire. Laissez reposer et recouvrir le récipient avec un morceau de tissu. Tous les jours, remuez-le tout avec un bâton en bois uniquement pour favoriser la fermentation.

Pour que le mélange soit efficace, laissez reposer pendant 15 jours. Une astuce pour accélérer l’effet du purin, placez le mélange dans un endroit avec une température ambiante, ni trop chaud ni trop froid, et arrêtez la macération jusqu’à ce qu’il n’y a plus de bulles à la surface.

La conservation du purin

Pour la conservation, on a besoin d’une paire de gants, d’un bocal vide et d’une bouteille bien sèche fermé hermétiquement pour garder en bon état le purin, et si possible un bac d’usage externe pour les ranger.

Enfilez des gants à nouveau, et filtrez le mélange avec du tissu clair ensuite, versez le liquide dans une bouteille bien fermée. Ensuite, conservez le liquide à l’abri de la chaleur et de l’humidité.

Concernant les résidus de la macération, veillez à les conserver dans un bocal fermé hermétiquement. Enfin, assurez-vous de laisser le purin loin de votre maison, car il dégage une mauvaise odeur. Conservez la bouteille dans un bac, dans un coin du jardin.

Application du purin de fougère.

Réputé d’une odeur fétide, le purin de fougère est efficace pour éloigner des animaux (puces, les tiques, les limaces et les escargots). Mais on peut aussi l’utiliser pour protéger certaines maladies de plantes ou comme engrais biologique.

Pour causer le plus d’effet possible, diluer le purin de fougère à 10 % d’eau (1 litre de purin pour 10 litres d’eau). Arroser le liquide dans le jardin avec un pulvérisateur à pression. Si le jardin est déjà envahi, appliquez un concentré du mélange sur les bases des plantes et des écorces de bois. Parfois, le purin peut guérir contre la rouille ou l’oïdium. Le traitement se fait en appliquant le concentré sur les plantes infectées.

Enfin, pour l’utiliser comme engrais dans le jardinage, faire diluer 10 % du mélange dans un arrosoir et le verser dans la terre à cultiver.

 

Purin de fougères, 0 / 5 (0 votes)
Sur le même sujet
farine de gluten de maïs
La farine de gluten de maïs, un désherbant bio
sang séché et corne broyée. 
Sang séché et corne broyée : quelle utilité ?
phytoremédiation
La phytoremédiation
dépollution des sols
Dépollution des sols grâce aux plantes : phytoremédiation

Laisser un commentaire