05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
purin de consoude

Purin de consoude : un engrais indispensable pour les experts en jardinerie

Le purin de consoude est un engrais parfait pour les bons jardiniers pour stimuler la floraison et la fructification. C’est également un engrais de choix pour le potager, notamment pour les fruits (fruits rouges de préférence) et les légumes.

Le purin de consoude permet de renforcer les défenses naturelles des plantes mais c’est aussi un excellent remède pour lutter contre les maladies cryptogamiques et les carences. Les jardiniers professionnels vous disent tout !

Qu’est-ce que la consoude ?

consoude

La consoude est une plante herbacée vivace appartenant à la famille des Boraginacées. Connues depuis l’antiquité, elle est célèbre pour son intérêt thérapeutique comme plante médicinale et pour le jardin dans le but d’obtenir des effets de massifs dans la culture de fruits ou légumes.

Outre ses capacités curatives, c’est une plante riche en potassium, en phosphore, en minéraux et en calcium. On peut la trouver dans des endroits très humides comme dans la nature, dans les jardins, près des habitations mais aussi en bord de route.

Quelles sont les propriétés du purin de consoude ?

Le purin de consoude stimule les mécanismes des défenses naturelles des plantes et renforce les cuticules foliaires (paroi externe de l’épiderme).

Le purin de consoude permet également d’encourager la bonne croissante des plantes dans le but d’améliorer la nutrition de la plante par le sol. C’est également un excellent fertilisant car sa composition est très riche en phosphore assimilable par les plantes et essentiel à la constitution de ces dernières.

Comment utiliser le purin de consoude ?

purin de consoude

Le purin de consoude est souvent utilisé en complément du purin d’ortie (véritable démarreur pour la végétation). C’est un très bon insecticide naturel contre les pucerons et autres petits insectes souvent néfastes pour les plantes.

Il s’utilise comme un engrais (qu’il faut au préalable diluer dans de l’eau) qu’on pulvérise ensuite sur les feuilles ou sur les pieds des plantes. A raison d’une fois par semaine, la pulvérisation stimule les plantes les plus voraces. De plus, le purin de consoude peut également s’utiliser comme activateur de compost, il faut par contre l’employé pur et non filtré.

L’utilisation de ce purin convient particulièrement aux jardiniers favorisant la culture biologique car le purin de consoude fait partie d’un des engrais bios les plus efficaces dans le monde du jardinage.

Comment réaliser son propre purin de consoude ?

Selon la surface de votre potager ou de votre jardin, la contenance sera plus ou moins importante.

C’est un engrais naturel beaucoup moins odorant qu’un produit acheté dans le commerce. Il faut tout d’abord cueillir un kilo de feuilles fraîches pour obtenir au moins 10 litres de purin de consoude. Ensuite, laissez macérer dans 10 litres d’eau (de préférence de l’eau de pluie ou de l’eau de source car cette dernière est moins calcaire).

Laissez agir pendant deux à trois semaines afin d’absorber toutes les propriétés de la plante. Recouvrez le récipient d’un couvercle ou d’un socle en bois afin d’éviter la reproduction de moustiques par exemple. Pour une efficacité optimum, utilisez un récipient en bois ou en plastique (évitez le métallique).

Ensuite, mélangez régulièrement voire tous les jours. Une fois que le purin devient liquide, de couleur noire et que les feuilles forment une masse épaisse au fond du récipient, le purin de consoude est prêt à l’emploi.

Mais avant de s’en servir, filtrez délicatement pour éliminer toutes les impuretés et tous les résidus collés dans le récipient pour obtenir un liquide parfaitement propre.

Comment stocker le purin de consoude ?

Il est préférable de placer le purin de consoude dans une pièce très propre et non chauffé. Utilisez votre cave par exemple, cela permet de conserver au mieux la substance à l’abri de la lumière et surtout dans un endroit frais.

Sur le même sujet
Ortie - Jardiniers Professionnels
L’ORTIE : vertues, culture et récolte

Laisser un commentaire