05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Oidium Maladie - Oïdium Traitement

L’OÏDIUM

Oïdium: une maladie cryptogamique

Il existe plusieurs maladies comme l’Oïdium, connu sous le nom de « maladie du blanc », qui peuvent infecter les plantes. C’est certainement la maladie cryptogamique (causée par un champignon) la plus répandue. Selon les pros du jardin, il est causé par des champignons qui appartiennent à la classe des « Érysiphales », la maladie peut infecter de nombreuses plantes.

Conditions favorisant l’apparition de l’oïdium

Avant toute chose, il faut souligner que c’est par un temps chaud et humide dès les premières heures du printemps que l’Oïdium contamine les plantes. L’excès d’engrais azotés peut aussi contribuer à son développement.

Les symptômes de cette maladie

Le début de l’infection est visible à travers l’apparition de petites taches blanches sur les feuilles. Ces taches donnent un aspect farineux ou feutré, d’où sont surnom local de « meunier » mais aussi poudré au feuillage de la plante infectée. D’ailleurs, ces marques blanches peuvent regagner les fleurs ainsi que les tiges de la plante.

Si aucun traitement n’est fait, l’Oïdium va engendrer une malformation des feuilles. Ces derniers se gondolent et se boursouflent. Si toutefois les spores des champignons se propagent rapidement, les feuilles de la plante peuvent jaunir et elle risque de mourir.

Si un arbre fruitier est atteint par l’Oïdium, il ne risque pas de mourir, cependant la quantité de la récolte risque de diminuer.

Les principales cibles de l’Oïdium

La maladie du blanc attaque plusieurs variétés de plantes.Ce sont des champignons différents, spécifiques à la plante hôte. Parmi eux figurent les végétaux suivants :

.

Les Arbres et arbustes :

Comment lutter préventivement et curativement sur l’oïdium ?

Les mesures préventives

Les spécialistes du jardinage ont élaboré divers moyens de prévention contre l’Oïdium.

  1. Lorsqu’il fait chaud, il faut éviter d’arroser les feuillages de la plante.
  2. il faut pratiquer une taille qui privilégiera l’aération du végétal et éviter d’éclabousser le feuillage lors de l’arrosage.
  3. Afin de renforcer votre plante, vous pouvez le pulvériser avec une décoction à base de prêle ou du purin d’ortie.
  4. Il serait préférable d’espacer vos plantes, grâce à cela, l’humidité du sol ne va pas persister (afin de ne pas créer un environnement favorable à l’apparition de l’Oïdium).
  5. De plus, si un végétal est déjà infecté il serait judicieux de l’arracher afin qu’il ne contamine pas d’autre plante.

Les différents moyens de luttes contre l’Oïdium

Dès l’apparition des premiers signes de l’Oïdium, vous pouvez appliquer les moyens de luttes suivants.

  1. Le lait demi-écrémé mélangé avec de l’eau (10%) permet d’éradiquer l’Oïdium. Il suffit de pulvériser le mélange sur les feuillages de vos plantes.
  2. Les diverses décoctions à base d’ail préviennent également les plantes de l’Oïdium. En effet, le soufre contenu dans l’ail va aider durant la lutte contre l’Oïdium. Testez aussi la découverte de P.CLERC à base d’ail et de laurier-sauce !
  3. Aussi, il existe d’autres traitements tout aussi efficaces en particulier ceux à base de soufre.
  4. Utiliser du purin de prêle, contenant de la silice qui permettra de supprimer l’oïdium tout en préservant l’environnement et la fertilité du sol. Ils seront à utiliser dès l’apparition des premiers symptômes.
  5. Sur les fruits ou les légumes, on pourra utiliser l’extrait de racines de rumex (oseille).

L’efficacité des moyens de lutte

Il ne faut pas oublier que l’Oïdium est une maladie qui se propage rapidement. Les premiers traitements doivent être effectués dès l’apparition des premiers signes. Une fois que les taches blanches se sont propagées au-delà de 15 à 20 % de la surface atteinte, les moyens de lutte peuvent s’avérer inefficaces.

Le traitement bio des végétaux est une prestation qui ouvre droit à 50% de réduction d’impôt. Demandez un devis à un jardinier qualifié près de chez vous !

L’OÏDIUM, 5 / 5 (2 votes)

Laisser un commentaire