05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
purin d'ail et laurier-sauce

Tout savoir : le purin d’ail et laurier-sauce de Pascal Clerc

Voici un secret des jardiniers paysagistes, naturel, à la portée de tous et vraiment efficace : le purin d’ail et laurier-sauce.

« Printemps pluvieux, jardinier heureux » ? Non! Non! et Non!

C’est l’horreur ! « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient touchés ! » Tomates, aubergines, poivrons, même les pommes de terre. La terre et les plantes gorgées d’eau et privées de soleil servent de bouillon de culture aux moisissures et aux bactéries.

N’y ajoutez pas vos larmes !

Le jardinier, c’est Pascal Clerc, un fou de botanique installé près de Mézériat, dans l’Ain. Il a retrouvé nombre de variétés de légumes anciens qu’il teste avec le Centre de Recherche Botanique Avancé de Lyon.

Comme beaucoup de grandes inventions, le purin d’ail et laurier-sauce est né d’une erreur : Pascal Clerc a oublié au soleil une décoction d’ail et, voyant son aspect, a voulu la tester. Ses connaissances en biologie végétale et son instinct du jardinage ont fait le reste.

Un traitement de choc contre les champignons, les parasites et les bactéries : le purin d’ail et laurier-sauce

Contre l’oïdium (le »coton blanc »), le mildiou (les taches noires), la fumagine, la rouille, les pucerons… Le purin agit préventivement bien sûr, mais il est redoutable en traitement curatif contre toutes les attaques fongiques, bactériennes et parasitaires, quand les solutions plus douces ne suffisent pas.

purin d’ail et laurier-sauce : Pourquoi c’est efficace

L’ail est un antifongique et un antiparasitaire puissant. C’est pour cela que l’on n’en met jamais dans le compost : il empêcherait le développement des vers et des champignons.
Le laurier-sauce est bactéricide. C’est le laurier qui confère ses vertus assainissantes au savon d’Alep.
La fermentation des purins libère les principes actifs des plantes.

La préparation du purin d’ail et laurier-sauce

Elle dure 5 jours.

Pour 7 litres de préparation :  (N’hésitez pas à réaliser le purin pour un mois. C’est à peu près son temps de conservation. Pour un petit jardin, divisez les quantités.)

  • 15 gousses d’ail. Ça fait deux ou trois têtes.
  • 50 g de feuilles de laurier-sauce fraîches (celui que l’on met dans le bouquet garni).
  • 7 l d’eau (de pluie de préférence, pas du robinet à cause du chlore).

Chauffer 5l d’eau jusqu’au frémissement.

La verser dans un récipient pourvu d’un couvercle. L’odeur se répandra moins, mais, surtout, vous conserverez mieux les émanations soufrées, très curatives.

Y jeter les gousses d’ail épluchées et coupées en deux. Bien brasser, jusqu’à ce que cela mousse, et recommencer tous les jours (certains récupèrent des aérateurs d’aquariums pour oxygéner encore plus la préparation).

Laisser macérer quatre jours.

Le quatrième jour, faire chauffer également à frémissement 2 litres d’eau et y laisser infuser les feuilles de laurier 12 heures.

Le lendemain, filtrez les deux préparations et mélangez.

Conservez à l’ombre et au frais, dans un bidon opaque de préférence.

L’application

Remplissez le pulvérisateur, et aspergez abondamment toutes vos plantes, dessus, dessous, en n’oubliant pas le sol à leur pied, ni les tiges. Idéalement, imprégnez la totalité de votre espace potager ou floral.

Comme toutes les applications, vous pulvériserez par temps sec, en évitant le soleil et le vent.

Recommencez tous les deux ou trois jours, quatre fois.

Les résultats doivent se faire sentir à partir de quatre jours : les attaques cessent de se propager, puis régressent, la plante gagne en vitalité.

Continuez à titre préventif tant que les conditions restent défavorables : trop d’humidité, ensoleillement insuffisant, ou au contraire temps trop chaud et sec. (Là, mi-juin 2018, trop chaud et trop sec, on n’a pas eu à s’en plaindre !).

De nombreux jardiniers amateurs et professionnels témoignent de l’efficacité de la formule.  Une pépite à ajouter à votre panoplie de purins d’orties, de prêle, de fougère, de consoude

 

6 Commentaires

  1. pascal Clerc

    Bonjour à tous et toutes !
    Merci de diffuser mon purin .
    Il aura fait bien du chemin et bien des heureux.
    Je ne me suis pas enrichis pour autant avec .
    L’important c’est le résultat pour dame nature et l’humanité.
    Pascal Clerc .

    1. Jessica Harismendy

      Bonjour Cher Monsieur, c’est un honneur de vous rencontrer ici sur notre blog 🙂 Merci pour vos recherches tant utiles pour la planète et l’humanité, continuez ainsi. Au plaisir.

  2. Salenave Hervé

    Merci
    Est ce que ce purin peu remplacer la bouillie bordelaise ?
    Si oui, comment l’utiliser ?
    Je le rappelle, mes arbres fruitiers (il y en a 35) mesurent entre 4 et plus de 5 m.(pommiers, orangers, poiriers, pêchers, pruniers, noyers…)
    Sinon, existe t il un produit pouvant remplacer la bouillie bordelaise ? Merci Hervé

    1. Jessica Harismendy

      Bonjour, Oui le purin d’ail et de laurier peut remplacer la bouillie bordelaise. D’ailleurs cette dernière est de plus en plus controversée dû au sulfate de cuivre et sa toxicité sur l’environnement et pour la consommation. Vous pouvez utiliser le purin d’ail et de laurier comme fongicide toute l’année sur vos fruitiers, plantes ou encore au potager mais surtout au printemps lors de l’arrivée de la majorité des maladies. Il peut-être un remède contre le mildiou, la rouille, la cloque du pêcher, les pucerons, la cloque de la vigne, la moniliose ou pourriture des fruits.

  3. Pour mes arbres fruitiers de 4 a 5 m de hauteurs, puis je utiliser le purin d’ail/laurier cet automne et, surtout quelle quantité par arbre (jusqu’à présent, j’utilise la bouillie bordelaise)
    Merci
    Hervé

    1. Jessica Harismendy

      Bonjour, merci de nous lire. Toutes les plantes peuvent bénéficier de ce traitement. Par expérience, le purin se conserver jusqu’à 1 mois dans de bonnes conditions… Pulvérisez sur les plantes, dessus, dessous les feuilles, sur les troncs et même le sol. Pour la quantité, tout dépend de la taille de vos fruitiers mais au vu de la fréquence des applications (6 à 8 applications sur 1 mois), vous pouvez en préparer 7 litres. En jardinage, il faut tester et re-tester car suivant la météo les effets des traitements peuvent variés. En espérant avoir pu vous aider. N’hésitez pas nous faire un retour d’expérience ! Bon jardinage.

Laisser un commentaire