05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
rotation des cultures

Mener à bien une rotation des cultures

La rotation des cultures est l’une des meilleures techniques pour avoir une bonne qualité de sol en jardinage. Elle empêche également la propagation de maladie et des parasites. Cette pratique agricole est à réaliser une ou deux fois par an dans les potagers et sur les plantes cultivées. Voici quelques conseils des experts jardiniers pour mener à bien votre rotation des cultures.

La rotation des cultures, de quoi s’agit-il ?

La rotation des cultures ou l’assolement consiste à ne pas planter sur le même endroit une plante de la même famille botanique deux années successives. Pour quelle raison ? Parce que cette technique évite l’épuisement du sol tout en limitant la multiplication des maladies. De plus, les monocultures appauvrissent les sols et rendent les plantes fragiles aux nuisibles. En optant pour un nouvel emplacement des plantes, il sera plus facile pour celles-ci de recevoir leurs besoins en éléments nutritifs. Cela permet également aux parasites de ne pas perdurer dans le sol.

Quels sont les principes de cette pratique agricole ?

La rotation des cultures restructure non seulement le sol de la plantation ; mais évite également le recours aux différents produits chimiques. Cette pratique nécessite alors un plan de culture bien établi, en dressant un schéma dans un registre.

Pour ce faire, il est préférable de grouper sur un même endroit les plantes de la même famille la première année. Cette méthode s’effectue en général sur une période de quatre ans. Et ce, pour pouvoir tourner les plantes gourmandes, qui épuisent le sol du potager. Puis les changer par d’autres cultures qui vont fertiliser et ameublir le sol par la suite. En clair, chaque culture remplace une autre, sans se nourrir des mêmes nutriments.

Un petit tour d’horizon sur quelques familles botaniques

Il existe différents types de plantes. En voici quelques-uns pour vous faciliter la tâche en rotation des cultures.

Les solanacées

Ce sont les légumes comme la tomate, l’aubergine, la pomme de terre, le poivron et le piment. Ceux-ci consomment beaucoup de nutriments et demandent une bonne dose de chaleur.

Brassicacées

Légumes à feuilles dont le radis, le chou, le brocoli, l’épinard et le navet. Contrairement aux solanacées, ces derniers ne sont pas trop gourmands et sont plus à l’aise en saison douce.

Cucurbitacées

Entre autres la courgette, le concombre, la pastèque, la courge et le melon. Ces fruits et légumes requièrent beaucoup de nutriments ainsi que de la chaleur.

Pour ce qui est des légumineuses ou les plantes à gousses, notamment les haricots, les pois ou la fève ; ces types de plantes ont la caractéristique de rénover le sol. Et ce, par le biais de leurs racines qui modifient l’azote atmosphérique puis le fixent à l’intérieur de la terre.

Les apiacées

Les légumes à racines sont quant à eux des plantes moins gourmandes. Grâce à leurs pivotantes et larges racines, ces plantes atteignent facilement les nutriments dont ils ont besoin dans la profondeur du sol. Ces légumes sont à savoir les carottes, le fenouil, le panais, le céleri, le persil et la coriandre.

Alliacées

Les légumes à bulbes : l’oignon, le poireau, l’ail et la ciboulette. Ces plantes consomment moins de nutriments et s’associent parfaitement avec les légumes à racines.

Toutefois, sachez que les légumes pérennes ou légumes vivaces comme les asperges, les poireaux, l’artichaut et la rhubarbe ne sont pas appropriés à la rotation des cultures.

Modèle de rotation des cultures, s’étalant sur 4 ans

rotation des cultures

  • La Zone 1 : solanacées et cucurbitacées (sur un sol amendé de fumier et de compost)
  • Une Zone 2 : alliacées et légumineuses
  • La Zone 3 : brassicacées (sur un sol amendé de compost)
  • Zone 4 : apiacées (sur un sol non amendé)

Au bout de chaque année, il faudra alterner les types de plantes cultivées sur chaque zone. Par exemple, les cultures de la parcelle 1 prendront la place de la zone 2. Puis celles de la zone 3 seront déplacées sur la zone 4, ainsi de suite. Entre deux cycles de cultures, il est nécessaire de semer des engrais verts en couverture de sol.

 

Sur le même sujet
Légumes Pour Votre Sol
Quels légumes pour votre sol ?
semer en automne
Quels légumes semer en automne ?
légumes en hiver
Des légumes en hiver
Comment éviter l'éclatement des tomates
Vous voulez éviter l’éclatement des tomates ?

Laisser un commentaire