05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
cataplasme de chou

LE CATAPLASME DE CHOU

Le chou est connu et cultivé depuis plus de quatre siècles. Aussi s’il n’est plus nécessaire de vous présenter ce bon roi du potager, les jardiniers professionnels peuvent vous faire découvrir ses nombreuses vertus médicinales qui sont plus méconnues. Il est recommandé d’en manger, surtout cru pour bénéficier entièrement de ses nombreux minéraux, oligo-éléments et de ses douze vitamines répertoriées. Il est réputé pour être reminéralisant, tonifiant, désinfectant, il renforce les défenses naturelles et est un antiseptique pulmonaire. Cependant c’est de son usage externe, en cataplasme, que nos jardiniers professionnels vous feront découvrir dans cet article les différentes propriétés.

Dans quelles circonstances utiliser un cataplasme de choux ?

« Le chou a la propriété d’attirer vers l’extérieur toutes les humeurs viciées et suppurantes qui rongent la chair. » comme nous explique Maurice MESSEGUE, dans son livre « C’est la nature qui a raison ». Ainsi le chou peut être utilisé en cas d’abcès,  d’acné, d’eczéma, de panaris, de plaies… Mais aussi lors de contusions, névralgies, douleurs rhumatismales, lumbago, arthrite, sciatique, douleurs lombaires… sans oublier les maux de tête, ou de ventre, la nervosité et l’insomnie (dans ce cas le cataplasme sera appliqué sur la nuque).

Préparation du cataplasme de chou :

Le chou doit être le plus frais possible, sain et non traité aux produits chimiques, puis bien nettoyé à l’eau clair afin d’éliminer toutes impuretés. Les 5 ou 6 plus grandes feuilles de l’extérieur seront réservées entières pour maintenir le cataplasme. Pour le reste du chou deux options sont possibles et à essayer afin de trouver celle qui convient le mieux à votre problème :

  • Hacher finement le chou
  • Ecraser fortement au rouleau à pâtisserie les feuilles pour en faire sortir tout le jus

Dans certains cas de rhumatisme très douloureux vous pouvez ajouter un peu de cresson (une petite botte) aux feuilles de chou.

Puis on disposera ce hachis sur une grande feuille entière. Pour plus de commodité vous pouvez ôter la nervure centrale au couteau et repasser au fer chaud cette grande feuille pour la rendre douce comme du velours.

Disposer alors ce cataplasme directement sur la zone à soigner en débordant largement, et le maintenir en place par un bandage par trop serré pour ne pas compresser le cataplasme.

Durée du traitement :

Le cataplasme sera maintenu en place durant quelques heures, voire une journée ou une nuit entière. La durée varie de 2 à 5 heures en général. Enfin retirez le cataplasme de chou dès que celui-ci procure une sensation désagréable ou se dessèche.

Le chou ayant le pouvoir d’absorber les petites infections, il arrive de constater de nombreuses impuretés sur les feuilles de chou, ainsi qu’une forte odeur.

Un nouveau cataplasme pourra être appliqué en laissant le corps se reposer un peu et la peau sécher entre deux cataplasmes, jusqu’à une totale guérison.

Bien entendu, nous vous conseillons d’utiliser ce cataplasme pour des maux bénins, cela ne vous dispense pas de vous soigner en cas d’infections graves.

LE CATAPLASME DE CHOU, 0 / 5 (0 votes)

Laisser un commentaire