05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Jardiniers Eco-Responsables - Environnement et Biodiversité

Les jardiniers de plus en plus eco-responsables!!!

Les jardiniers de plus en plus éco-responsables !

La transition vers une démarche environnementale des jardiniers est en marche selon une étude de l’UPJ de 2012 ! Les jardiniers eco-responsables de la Coopérative sont de plus en plus nombreux.. Ils adaptent leurs méthodes de travail pour être plus respectueux de l’environnement.

Le jardinage éco-responsable est une démarche globale qui consiste à renforcer les impacts positifs des activités paysagères et à réduire l’impact négatif sur notre environnement.

Le Jardinier éco-responsable est le garant de la mise en œuvre des moyens techniques conformément aux respect des principes vu ci-après pour aujourd‘hui et pour demain.

L’étude de l’UPJ : Des jardiniers éco-responsables.

L’UPJ publie des données du printemps 2012 montrant la montée en puissance des spécialités respectueuses de l’environnement.

Selon les chiffres recueillis auprès des adhérents de l’Union des entreprises pour la protection des jardins et des espaces publics (UPJ), les jardiniers sont de plus en plus attentifs aux produits qu’ils emploient. La tendance se dégage au niveau des engrais, amendements et supports de culture. Environ 250 attestations ont été délivrées pour la marque « Produit Naturel» (*), contre 188 en juin 2011. Un succès qui est « le reflet d’une demande des consommateurs», estime l’UPJ. L’UPJ précise que si cette marque ne concerne que les matières fertilisantes, amendements organiques et supports de culture, «la tendance s’affirme aussi pour les produits de protection », comme en témoigne l’élargissement de l’offre des fabricants, lesquels jouent la complémentarité entre produits d’origine naturelle et de synthèse.

Phytosanitaires : la pluie a poussé le marché

Concernant les produits phytosanitaires, « les distributeurs ont noté une progression des produits de protection pour le jardin de 5 % en 2012 (ensemble des catégories du jardin d’amateur).

Pour le secteur professionnel, le marché semble se stabiliser après trois ans de forte baisse (- 0,2 %). Une baisse qui peut trouver ses causes «dans la diminution des subventions allouées à l’entretien des espaces verts et des espaces publics, et dans l’exigence sociale d’une réduction de l’utilisation des produits chimiques (plan Écophyto 2018)», analyse l’UPJ.

(*)Marque lancée par l’UPJ en concertation avec les pouvoirs publics et qui atteste, par l’intermédiaire d’un organisme indépendant, une composition strictement à base de produits naturels.

Source : http://www.lienhorticole.fr/actualites/

Les Fondamentaux des jardiniers éco-responsable

Connaitre son climat et sa terre

  • L’exposition, l’ensoleillement, l’altitude, les vents dominants.
  • Les conditions climatiques (vent, pluviométrie, froid, chaleur).
  • Les points d’eau, puits, sources, zones inondables (remontées de nappe phréatique, crues) afin d’éviter les risques de pollution.
  • Les caractéristiques du sol : Structure texture, acidité, humidité.
  • Les contraintes du voisinage : Grandes cultures, industries, voies de circulation, forêts.
  • Les pratiques culturales du voisinage.

Veille et échanges d’expériences sur les bonnes pratiques de jardinage

Partager, échanger, veiller sur les bonnes pratiques culturales est devenue chose aisée :

  • Fiches « Jardiniers-professionnels ».
  • Magazine « La vie du Jardin et des Jardiniers ».
  • Ouvrages, revues diverses et variées.
  • Associations locales.
  • Cours, de conférences, des salons.
  • Emissions télé spécialisées.
  • Application d’aide à la reconnaissance des bio agresseurs «VIGIJARDIN» utilisable sur smartphone et tablette numérique.
  • Des sites spécialisés : Association JARDINOT : www.jardinot.fr (référence de l’article), site Internet officiel du plan Ecophyto pour le jardinier amateur : www.jardiner-autrement.fr, service de réponse aux questions des jardiniers: www.hortiquid.org.
  • Formations : MOOC botanique en ligne, et la formation du Conseil National des Jardins Collectifs et Familiaux (CNJCF).
  • Bulletins de Santé du Végétal (BSV) disponibles gracieusement sur les sites des Directions Régionales de l’Agriculture de l’Agroalimentaire et de la Forêt (DRAAF) certains à destination des jardiniers amateurs.
  • Jardiniers experts de votre entourage.

Appliquer les méthodes de jardinage éco-responsables

Principe de prévention pour la protection des cultures

Utilisation de produits autorisés pour les amateurs

Sous l’effet de la réglementation, l’objectif passe désormais par une régulation des populations des ravageurs, maladies, plantes invasives, plutôt que les éradiquer. En effet, il faut accepter les dommages en quantités raisonnables et maitrisés.

Tous les produits de biocontrôle sont soumis à homologation (AMM = Autorisation de mise sur le marché) et précises les usages autorisés, les conditions d’utilisation pour préserver l’utilisateur et son environnement.

  1. Surveillance régulière des cultures pour le bon diagnostic le plus tôt possible afin d’appliquer un traitement adapté.
  2. Ne pas utiliser de produits totaux répondant à la fois à un traitement fongique et insecticide. (Les attaques d’un insecte et d’un champignon en même temps est très rare).
  3. Utiliser des produits portant la mention « Emploi autorisé dans les jardins » (AEJ) qui correspondent au problème souhaité et sur les types plantes à traiter.
  4. Lire attentivement la notice : Respecter les doses prescrites, les applications (périodes, heures, et de stockage).
  5. Ne mélanger en aucun cas des produits différents.
  6. Ne jeter en aucun cas les restes de produits dans l’environnement ni dans les canalisations. Portez-les en déchetterie.

L’arrosage

  1. Arroser de préférence, le soir ou le matin.
  2. Adapter l’arrosage à votre type de sol.
  3. Utiliser le paillage pour limiter l’évaporation de l’eau.
  4. Biner régulièrement.
  5. Récupérer l’eau de pluie.
  6. Privilégier les végétaux adaptés à votre climat.
  7. Préférer un arrosage au goutte à goutte.
  8. Entretenir les ruisseaux et fossés de proximité.

Valorisation des déchets

  • Recyclage des emballages : Trier les emballages recyclables et non-recyclables.
  • Utiliser les cartons comme protection des sols ou au compost.
  • Recyclage des déchets verts : En paillage ou au compost.
  • Compostage : Valorisation des déchets verts et ménagers.

Tenir à jour un tableau de bord du jardin

Tenir un tableau de bord du jardin, c’est constituer une véritable mémoire des actions au jardin.

  1. Dessiner un plan du jardin en intégrant les bonnes associations et les rotations des cultures.
  2. Déterminer les principales maladies et les ravageurs.
  3. Tenir à jour les interventions pour chaque espèces et variétés : semis, repiquage, traitements..
  4. Relever et Dater les résultats obtenus et selon les conditions climatiques.
  5. Analyser les résultats.

Favoriser la biodiversité

  • Aménager son jardin pour accueillir la biodiversité animale et florale et ainsi limiter la propagation des maladies est des ravageurs.
  • Favoriser les insectes pollinisateurs par des plantes mellifères et les protéger en respectant les périodes de traitements.

Besoin d’aide pour un jardin bio et respirant la bonne santé, demandez conseils auprès de nos jardiniers qualifiés !

Sur le même sujet
événements jardin en juillet
7 événements jardin en juillet
fleurs à planter en été
Fleurs à planter en été
jardin fleuri tout l'été
Un jardin fleuri tout l’été : cela vous tente ?
préparation du jardin en été
préparation du jardin en été

Laisser un commentaire