05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
mauvaises herbes au jardin

Identifier et éliminer quelques mauvaises herbes au jardin

Les mauvaises herbes, herbes spontanées ou adventices

Connue sous le nom d’adventices, plantes spontanées pour être plus poli, les mauvaises herbes au jardin sont des plantes qui se sont incrustées dans votre jardin sans y avoir été invitées. Présentes en nombre elles peuvent ruiner l’esthétique d’un jardin et entrer en concurrence avec les légumes du potager en puisant dans leurs apports en eau et en nutriments.

Injustement mal aimées, les mauvaises herbes ou pour être plus polie les herbes spontanées ne sont pas si mauvaises que ça ! En effet, les adventices ont plusieurs rôles :

Ok, en trop grand nombre, ces herbes privatisent le soleil, les nutriments et l’eau du sol… Vous voulez donc les contrôler !

Suivez les conseils prodigués par les jardiniers professionnels pour apprendre à reconnaître, limiter ou éliminer efficacement ces mauvaises herbes.

Comment reconnaître les mauvaises herbes au jardin ?

Pour espérer contrôler les mauvaises herbes efficacement, le mieux reste encore d’apprendre à les identifier. Il est de tradition de les séparer en deux familles : les plantes vivaces et les plantes annuelles.

Les plantes vivaces

liseron mauvaises herbes au jardin

liseron

Tel un phoenix qui renaît de ses cendres, une plante vivace est capable réapparaître chaque année grâce à une partie de la plante restée dans le sol : rhizomes, stolons ou bulbes.

Elles sont très résistantes et les plus difficiles à éliminer à cause de leurs racines très profondes et ramifiées. La plupart résistent même aux désherbants.

Le chiendent

Cette graminée est capable de coloniser de grandes surfaces avec ses rhizomes enfouis dans le sol. Tristement célèbre elle résiste à tout, il faut désherber manuellement dès l’apparition des premières feuilles.

Le liseron

Cette plante préfère les terres calcaires et chaudes, un terrain favorable pour sa racine principale dont les ramifications peuvent s’enfoncer à plus de deux mètres !

Pour affaiblir ses racines couper régulièrement les parties aériennes et pailler le sol sans culture.

Les mauvaises herbes au jardin : cycle

chiendent mauvaises herbes au jardin

chiendent

On les voit apparaître au printemps, pour se reproduire en automne, fleurir en été et enfin mourir en hiver. Ensuite, ils ne restent plus que les graines qui elles résisteront au froid, permettant au cycle de se reproduire chaque année.

Parmi les espèces les plus communes on retrouve la bourse à pasteur. De 5 à 40 cm de hauteur, elle raffole des terrains riches et sablonneux. Attention elle peut transmettre la hernie du chou.

Citons également le mouron des oiseaux ou mouron des champs capable de se reproduire plusieurs fois par an en raison de ses nombreuses graines (2000 par plante !)

Appréciant les sols humides et semi-ombragés, sa présence peut être le signe d’un trop fort taux d’azote.

Ces plantes annuelles sont généralement plus faciles à éliminer que les vivaces, un binage ou un sarclage énergique suffit dans la plupart des cas.

Comment bien désherber : les différents techniques de désherbage

Les désherbants chimiques sont radicales et comme chacun le sait sont radicales aussi pour les micro-organismes, auxiliaires, les animaux et même chez l’humain.. Ils sont donc à PROSCRIRE !

Le désherbage manuel, thermique, écologique.

Le désherbage manuel

Sans conteste la tâche la plus fastidieuse du jardinage, le désherbage manuel consiste à arracher les herbes à la main ou à l’aide d’une binette ou d’un sarcloir ou en griffant la terre. Cette méthode en étant réalisée le plus tôt possible (sur de jeunes pousses) par temps sec, permet d’éliminer la plupart des herbes annuelles en évitant la reprise de l’enracinement.

Les plantes à rhizomes, comme le chiendent nécessite d’extirper les racines et les laisser sécher au soleil. Préférez les outils qui ne cassent pas les racines.

Pour les ronces et les chardons, persévérance, elles se fatigueront petit à petit !

Le désherbage thermique

Le désherbage thermique désigne le fait de verser de l’eau chaude sur les herbes indésirables provoquant un choc fatal. Pour économiser de l’eau on peut simplement utiliser l’eau de cuisson, certains jardiniers vont préférer utiliser une lance thermique. Attention il ne s’agit pas d’une technique de jardinage naturelle, à terme cela peut détruire la microflore et modifier le PH de votre sol.

Les herbicides bio

Pour une solution plus écologique il existe des recettes d’herbicides à préparer soi-même :

Plus que de simples recettes de grand-mères ces désherbants naturels ont largement fait leur preuve.

Le paillage du sol

En recouvrant votre sol d’une couche homogène de paillis de 10 cm vous empêchez les mauvaises herbes de se développer. Très écologique cette solution permet d’économiser l’eau en réduisant son évaporation. Il existe de nombreux types de paillis différents : tonte de gazon, paille broyée, écorces de pin, écales de coco…

Autre astuce naturelle contre les mauvaises herbes au jardin

Plantez des œillets d’Inde ! En plus de repousser les taupes qui n’apprécient guère son odeur, elle ne fait pas bon ménage avec les mauvaises herbes au jardin.

L’entretien de votre jardin par un pro qualifié avec agrément de service à la personne ouvre droit à réduction fiscale ! demandez une estimation gratuite !

Laisser un commentaire