05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Lutter Contre les Thrips - Trips Insecte Traitement

Comment lutter contre les thrips?

Les Thrips, qui êtes-vous ?

Les experts de la coop, vous propose cet article pour reconnaitre les thrips et comment lutter contre les Thrips.

Composé de plus de 5000 espèces, les thrips forment un ordre à eux seuls : les thysanoptères. Chacune de ces espèces affectionne plus particulièrement un type de plante ; ainsi on retrouve le thrips du rosier, le thrips du pêcher, le thrips de l’oignon…etc.

Même si certaines espèces sont des alliés prédateurs efficaces dans certains cas, la plupart sont des ravageurs de cultures.

Les thrips sont des insectes très petits (1 ou 2 millimètres de long) et discrets, polyphages (qui se développent sur de nombreuses espèces) ce qui les rends difficilement observables et à contrôler. Leur couleur varie du noir au jaune en passant par l’oranger et marron.

Symptôme de l’attaque de thrips

La présence des Thrips est plus souvent constatée par les dégâts occasionnés : grâce à leur cône buccale de type piqueur-suceur, il vide de leur contenu les cellules de l’épiderme qui se remplissent d’air d’où l’apparition de marbrures argentées caractéristiques.

D’autre part, Le thrips a pour capacité de transmettre des virus, et développe des nécroses entières de plants adultes.

Période d’attaque de Thrips

Ce ravageur est actif toute l’année avec une suractivité pendant les périodes de floraisons extérieures. Par temps chaud et sec les populations se développent très rapidement puis lorsque les conditions sont moins favorables, ils hibernent dans le sol. Les thrips craignent l’humidité (tout comme les araignées rouges).

Plantes attaquées par les thrips

En général, les thrips préfèrent les plantes à pétales fins, mais il y a beaucoup d’exceptions. Voici les plantes qu’ils préfèrent :

  • Au jardin d’intérieur :

Cyclamen, azalée, bégonia, croton, ficus crassula, datura, dieffenbachia, fuchsia, hibiscus, orchidée, yucca

  • Au potager :

Ail, asperge, basilic, carotte, cerisier, chou, concombre, fraise, framboise, haricot, oignon, poireau, poirier, pommier, poivron, pois, pomme de terre, tomate, vigne

  • Au jardin d’ornement :

Aster, chrysanthème, dahlia, glaïeul, hémérocalle, iris, lis, muflier, œillet, pélargonium, pétunia, pivoine, pois de senteur, verveine, zinnia, bouleau, érable, hydrangée, rosier, saule, tilleul, troène.

Comment lutter préventivement contre les Thrips ?

  1. Aspergez régulièrement le feuillage sur les plantes qui ne craignant pas trop les maladies cryptogamiques ou par temps sec pour les autres.
  2. Surveillez vos plantes. Pour cela, agitez une fleur en ayant mis au préalable une feuille blanche dessous et constatez ce qui tombe dessus à la loupe.
  3. Désinfectez vos outils avant ou après les utilisations avec de l’alcool à 70°.
  4. Favorisez la lutte biologique préventivement visant les différents stades de développement des Thrips.
  5. Sélectionnez des plantes-pièges à longue floraison.

Comment lutter contre les Thrips curativement ?

La lutte chimique contre les thrips est devenue très complexe car il développe des résistances aux insecticides du marché. Néanmoins, plusieurs solutions biologiques s’offrent à vous, à combiner entre elles selon les résultats et l’espèce incriminée :

Lutte biologique intégrée :

Les thrips ont plusieurs prédateurs naturels qu’on appelle aussi insectes auxiliaires utiles des plantes :

  • Amblydromalus limonicus est un Acarien prédateur des Œufs et larves de thrips.
  • Amblyseius swirskii est un Acarien prédateur des Œufs et larves de thrips.
  • Euseius gallicus est un Acarien prédateur Œufs et larves de thrips.
  • Macrocheles robustulus est un Acarien prédateur des Pupes de thrips.
  • Neoseiulus cucumeris est un Acarien prédateur des Œufs et larves de thrips.
  • Macrolophus sp est une Punaise prédatrice est un insecte à efficacité secondaire.
  • Orius laevigatus est une Punaise prédatrice des Larves et adultes de thrips.
  • Steinernema feltiae est un Nématode parasitoïde des Larves et pupes de thrips.

Ne partez pas en guerre seul avec vos armées de petits insectes contre les Thrips, ils pourraient avoir une forte incidence sur les auxiliaires utiles de votre jardin ! Demandez de l’aide !

Piège à Thrips :

Les thrips sont attirés par le bleu. Des cartons englués de cette couleur avec ajout de kairomone élimineront efficacement les adultes (une plaque tous les 5 mètres). L’attractivité de la kairomone s’est révélée être plus de deux fois supérieure à celle d’une phéromone d’agrégation (selon l’étude citée en bas de page).

Les plantes-pièges :

Vous devez choisir les plantes auxiliaires soigneusement en fonction de leur attractivité. Des doutes subsistent encore concernant leur utilisation, dans tous les cas il faut privilégier les plantes à floraison longue. Le tabac ornemental et commun, l’œillet d’inde, la campanule et la sagine ont montré leur efficacité.

Traitement naturel contre les thrips : insecticide naturel

Fabrication maison d’un insecticide contre les thrips à base d’ail et de savon noir :

  1. Plongez 10 gousses d’ails dans 5L d’eau bouillante.
  2. Laissez infuser au moins une demi-journée.
  3. Filtrez la préparation.
  4. Ajoutez 2 cuillères à soupe de savon noir liquide.
  5. Vaporisez les plantes de cette préparation sur trois jours.
  6. Renouvelez l’opération cinq jours après.

Autres méthodes simples :

  1. Arrosez régulièrement le feuillage.
  2. Passez les plantes en pot à grande eau.
  3. Renouvelez la terre de surface ou remplacer le substrat pour éliminer les larves.
  4. Plantez directement de l’ail au milieu des cultures.

Courage, faites appel au professionnalisme de nos jardiniers pour vous aider à maintenir des plantes en bonne santé.

Laisser un commentaire