05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
azalée japonaise

Azalée Japonaise, conseils de culture

Petit arbuste persistant, l’azalée japonaise est une décoration merveilleuse pour les balcons et les jardins. D’ailleurs, on la trouve généralement dans les jardins japonais, reconnus de tous pour leur esthétisme. Tout comme la majorité des arbres et arbustes, c’est surtout au printemps que l’azalée japonaise fleurit généreusement. Pour qu’elle puisse apporter une touche parfaite à votre jardin, il est nécessaire de respecter quelques règles d’entretien. Avec les conseils des bons jardiniers, redécouvrez tous les gestes à adopter pour que votre azalée reste en bonne santé.

Présentation de l’azalée japonaise

Également appelée Rhododendron obtusum, l’Azalea japonica est une plante naturelle d’Asie. On la trouve évidemment au Japon, en Chine et aussi en Corée, mais elle peut sans doute pousser dans toutes les régions françaises. Appartenant au genre Rhododendron, à la famille des Éricacées, l’azalée japonaise est une plante vivace d’extérieur.

Grâce à ses feuilles, c’est un arbuste persistant qui offre une floraison abondante en printemps au mois d’avril/mai. Elle se décline en une jolie palette et ses fleurs peuvent être de couleur rose, orange, blanc, violet…

Vous pouvez donc en profiter, car cette floraison ne dure que quelques semaines. Mais comme son feuillage est persistant, ses feuilles ne tombent pas en hiver, sauf en cas de forte gelée. Mesurant jusqu’à 1,50 m de hauteur, l’Azalée japonaise est idéale pour compléter la terre de bruyère.

Cultiver l’Azalée du Japon

azalée japonaise

Pouvant être plantée soit au printemps soit en automne, l’Azalée du Japon peut installer ses racines avant l’été en profitant de la pluie. Il est conseillé d’opter pour un emplacement à mi-ombre, car elle est susceptible aux lumières trop fortes ou encore au soleil, seulement si ce dernier n’est pas trop brûlant. Étant rustique, cet arbuste résiste à des températures négatives de -15 à 20 °C, mais ne résiste pas trop au vent. Il est donc préférable de ne pas trop l’y exposer.

Il faut la planter dans un sol non calcaire, dans de la terre de bruyère, car pour pousser elle a besoin de sols acides (pH 4-5). Cette plante déteste l’eau stagnante, il est donc essentiel que le sol soit frais, mais bien drainé. Pour obtenir une floraison spectaculaire, vous devez ajouter de l’engrais destiné pour les plantes de bruyère. Il est bon de savoir que les experts dans le domaine du jardinage associent les azalées japonaises avec d’autres plantes de terre de bruyère telles que les magnolias, les camélias, etc. pour avoir un jardin en parfaite harmonie.

Entretenir une azalée du Japon

Il est nécessaire d’arroser régulièrement l’azalée japonaise au printemps et surtout en été. En effet, ses racines superficielles ont besoin de beaucoup d’eau. Pour limiter le nombre d’arrosages, vous devez pailler le pied de l’azalée japonaise à l’aide de quelques écorces de pin maritime, et ce, afin de conserver la fraîcheur ainsi que l’humidité dans le sol. Toutefois, en cas de sécheresse prolongée ou de fortes chaleurs, il vous faut toujours arroser.

Concernant la taille de formation, tailler n’est pas vraiment nécessaire, sauf à la fin de la floraison si vous voulez équilibrer et réduire la ramure pour donner à votre azalée japonaise une forme particulière. Vous devez donc privilégier les tailles légères à la place des tailles importantes et enlevez petit à petit les fleurs fanées pour favoriser la floraison suivante.

Les maladies de l’azalée japonaise

Tout comme les autres arbustes, l’azalée du Japon est souvent attaquée par le mildiou avec l’apparition des taches blanches sur la plante, la chlorose provoquée par une carence en chlorophylle entraînant une décoloration des feuilles, également les araignées rouges qui causent des dégâts importants sur les feuilles de la plante.

Pour éviter ces différentes maladies, il est essentiel d’entretenir régulièrement votre azalée japonaise tout en veillant sur sa santé.

Laisser un commentaire