05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Compostage de Surface - Composter - Composteur de jardin

Le compostage

Compostage

Chaque année nous produisons des millions de tonnes de déchets qui s’empilent dans les décharges. Le traitement de ces ordures a un coût financier énorme pour les collectivités et un impact environnemental catastrophique. La plupart des déchets organiques pourraient être recyclés et permettre de nombreuses économies. De plus il suffit de s’inspirer du cycle naturel de la nature pour transformer ces rebus en humus et l’utiliser comme amendement, fertilisant et comme un engrais vert de premier choix. Pour les jardiniers, l’évacuation des déchets « verts » issue de la taille, de la tonte et des mauvaises herbes, implique des dépenses non négligeables (camion, essence, prix pour la décharge). Pourtant une solution simple, économique et écologique existe :
le compostage.

Pratique éco-responsable simple : Le Compostage

La nature est bien faite, observons là, inspirons-en nous !!!! Elle répond à une économie cyclique : les déchets des uns nourrissent les autres et ainsi de suite, rien n’est perdu, tout est transformé.
Le compostage est un processus de recyclage, de transformation des matières organiques en humus contenant des organismes vivants et des minéraux indispensables aux plantes. On y trouve tout un écosystème incluant cloportes, lombrics, champignons qui ne sont ni des parasites ni des germes pathogènes. Mais non ça ne grouille pas et ça ne saute pas à la figure !!!!!
Et non le processus de compostage ne sent pas mauvais mais plutôt l’odeur d’une forêt après la pluie…Le compostage n’est pas un processus de fermentation mais un processus d’aérobie qui ne dégage ni odeur ni méthane.

Quels déchets peut-on mettre au compostage ?

Vous trouverez sur internet beaucoup de listes de déchets à composter ou à éviter, je préfère vous donner une liste plus restreinte mais pour commencer cela évite de l’embarras et permet de réussir à coup sûr son compostage. Après avec un peu de pratique, la nature travaille d’elle- même et vous le rend bien !!!!!
C’est parti :

Déchets du jardin à composter

  • Feuilles mortes broyées
  • Coupe de gazon
  • Fleurs fanée même celles du fleuriste
  • Plantes d’appartement
  • Bois de taille broyé, sciures et copeaux
  • Aiguilles de conifères
  • Mauvaises herbes non grainées, dont les orties entières avant floraison

Déchets Alimentaires ou ménagers à composter

  • Déchets et épluchures de légumes et de fruits
  • Peaux d’agrumes broyées en toute petite quantité
  • Feuilles de thé et sachets
  • Marc de café avec le filtre
  • Croutes de fromage, couenne de jambon
  • Coquilles d’œufs, de noix, de moules broyées
  • Pomme de terre flétrie broyées
  • Graisses, huiles de cuisine (peu) ou sur du carton
  • Papier essuie-tout (mouillé)
  • Papier, journaux, cartons (en morceaux)
  • Tissus naturels tels le coton et le lin (broyés)

Déchets du jardin à NE PAS composter

  • Terre, sable et cendre de charbon
  • Gros bois, bois traité, bois exotique
  • Plantes malades
  • Tailles de thuyas et autres conifères
  • Cendres de bois
  • Toutes plantes grainées
  • Litières non biodégradables

Déchets Alimentaires ou ménagers à NE PAS composter

  • Viandes, poissons
  • Produits laitiers
  • Plastiques, métaux, verres (utilisez vos poubelles de tri)
  • Papier glacé, imprimé ou coloré
  • Langes jetables
  • Poussières de sac d’aspirateur et balayures
  • Tissus synthétiques tel le nylon et le lycra
  • Tous les produits chimiques
  • Huile de vidange
  • Vos beaux-parents… (je plaisante bien sûr !!!)

Les multiples avantages du compost au sol

  • Allège les sols lourds (argileux, sableux)
  • Meilleure aération de la terre
  • Maintient le niveau d’humidité des sols grâce à une meilleure rétention d’eau
  • Améliore la porosité du sol grâce aux micro-organismes
  • Protège des gelures (non on ne se barbouille pas de compost…je parle des plantes !)
  • Améliore la santé des plantes par une meilleure assimilation des éléments minéraux
  • Améliore la croissance et la résistance des plantes
  • Limite les maladies grâce à des composés antiparasitaires

Quatre manières faciles de composter

Le composteur ou compostage en Bac

Le composteur peut s’acheter dans les magasins de bricolage et dans les grandes surfaces qui ont un rayon jardin, dans les jardineries spécialisées ou sur Internet pour avoir un choix plus exhaustif.

Le compostage en tas

Le compost en tas, pour cela mieux vaut avoir un grand jardin et la nécessité de recycler beaucoup de déchets verts. Il suffit de construire un petit toit, de labourer grossièrement le sol en dessous, de disposer du broyat, petit bois et d’entasser déchets ménagers, les déchets verts en les alternant avec des déchets dit bruns (bois, feuille…)

Fabriquer son composteur

Fabriquer son composteur, cette technique sera plus développée dans un prochain article à venir mais il s’agit de fabriquer 2 carrés constitués de 4 palettes. Et comme pour la technique du tas, il faut alterner déchets verts et bruns, secs et humides. Un bac percé ou un grand silo peuvent faire l’affaire.

Compostage de surface

Le compostage de surface consiste à étaler directement les déchets sur le sol du potager. Voici, les 3 avantages de cette technique :

  • Exige beaucoup moins de travail.
  • La microfaune et les micros organismes du jardin bénéficient intégralement des déchets organiques contrairement aux techniques précédentes où une partie est consommée par les décomposeurs.
  • Joue un rôle de paillage du sol avec les même avantages que le paillis

Processus de compostage :

Le compost met 6 mois à se transformer en humus mais au bout de 3 mois on peut déjà l’utiliser pour protéger le pied des arbustes ou les pieds des plantes en pot d’extérieurs.

  • Phase 1 : La décomposition des déchets organiques

Il y a un processus de décomposition sur le haut du compostage : La décomposition des déchets frais par aérobie et augmentation de la température jusqu’à 60°C grâce à l’action des bactéries et de l’oxygène. Cela va permettre aux bactéries de se multiplier et donc de travailler. Il est important de surveiller l’humidité. S’il est trop sec, les bactéries ne pourront pas se développer. Par contre s’il est trop humide, l’eau chasse l’oxygène et se développe ce qu’on appelle des anaérobies, le compost rentre un putréfaction, l’odeur pestilentielle qu’il dégage ne peut que vous le confirmer…

  • Phase 2 : La dégradation

Le processus de dégradation se fait sur le milieu du compostage. Le volume de matière organique a fortement diminué dû à l’action des bactéries. Cela induit la diminution de celle-ci et de la température. C’est à ce stade qu’apparaissent les champignons et les petits insectes (cloportes, lombrics..) qui se nourrissent de ces matières et les digèrent. Les déjections des micro-organismes viennent enrichir le compost, la dégradation est en marche !

  • Phase 3 : La Maturation

Le processus de maturation transforme le compost frais en compost mûr. En effet, les déchets organiques sont à présent tous digérés par la faune présente dans le compost et les bactéries. Votre compost est déserté par les êtres vivants et il ne reste que les larves de cétoines ! Ca y est votre compost est mûr, il est un engrais inestimable qui peut servir au rempotage.

Comment reconnaitre un compost mûr ?

Les 3 caractéristiques d’un compost mûr :

  • La couleur : il doit être d’une couleur noir ou brune, rien d’autre.
  • L’odeur : il doit sentir l’humus forestier, rien d’autre.
  • L’apparence : il doit être intégralement décomposé, pas de morceaux grossiers.

Fabrication d’un fertilisant de luxe : Le thé de compost

Le thé de compost est une technique permettant la fabrication d’un fertilisant de luxe !!!
On trempe un sac de toile rempli de compost frais dans de l’eau comme pour une infusion et on récupère le jus miraculeux.

Les règles d’or du compostage

    1. Aérer régulièrement la terre, pour éviter la fermentation, c’est primordial toutes les 2 à 3 semaines.
    2. Alterner déchets verts et déchets bruns.
    3. Respecter la liste des déchets compostables.
    4. Humidifier si nécessaire (trop humide le compost pourrit mais trop sec les micro-organismes meurent).
    5. Mélanger 1 à 2 fois l’an

Le saviez-vous ? L’entretien du composteur par un professionnel ayant un agrément de service à la personne peut-être une activité éligible à 50% de crédit d’impôt sur la facture ! Alors, si vous voulez un beau jardin bien entretenu, faites confiance à notre Coopérative et demandez à être mis en contact pour un devis !

Le compostage, 0 / 5 (0 votes)
Sur le même sujet
déchets du jardin
Comment recycler les déchets du jardin ?
Erreurs de Compostage - Éviter les Erreurs de Compostage !
Comment éviter les erreurs du compostage
défauts d'une haie
Masquer les défauts d’une haie
potager en lasagnes
Le potager en lasagnes   

Laisser un commentaire