05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
taille-vegetaux - Professionnels A Domicile

Taille des Végétaux : son rôle et ses périodes

Au sein des aménagements, on utilise des végétaux d’ornement et fruitiers. Pour que ces végétaux conservent leurs intérêts décoratifs et productifs, et qu’ils se développent dans de bonnes conditions, il est nécessaire de les entretenir. La taille constitue donc une des tâches d’entretien indispensable réalisée par les entreprises de jardins d’espaces verts.

GÉNÉRALITÉS SUR LA TAILLE

DÉFINITION

Ensemble d’interventions consistant à supprimer des parties ligneuses et/ou herbacées d’une plante soit pendant sa période de production (dans les pépinières ou dans les exploitations horticoles), soit dans le contexte dans lequel elle est utilisée (jardins privatifs – espaces verts).

LES DIFFÉRENTS RÔLES DE LA TAILLE

Les interventions de taille et d’élagage¹ permettent :

  • de maintenir un aspect esthétique intéressant dans le temps en renouvelant tous les organes d’un végétal :

– son bois

–  son feuillage

– ses fleurs

– ses fruits

– et d’une manière plus globale, son port

  • d’augmenter la productivité sur les arbres et arbustes fruitiers.
  • de régulariser la croissance d’une plante par rapport à l’environnement dans lequel elle s’inscrit pour éviter des nuisances et répondre à des impératifs de sécurité : proximité de lignes électriques et téléphoniques, des façades de bâtiment, de la voirie, d’une propriété voisine…
  • de modifier le port naturel d’un végétal dans le but :

– d’obtenir des formes ornementales ou fruitières commercialisables en pépinière (arbre haute tige, tige, demi-tige, palmettes, U, cordons…).

– de former des arbres en plateau pour apporter davantage d’ombrage dans un aménagement (exemple : Morus kagayamae/Mûrier à feuilles de platane).

art-topiaire - Professionnels A Domicile

Exemple d’Art Topiaire

– d’affirmer un style de jardin. Dans les jardins de la renaissance, certaines espèces telles que Buxus sempervirens/Buis commun, Taxus baccata/If commun… étaient taillés selon des formes géométriques (art topiaire = « ars topiaria » en latin qui signifie l’art du jardinier décorateur). Certains arbres (tilleuls par exemple) faisaient l’objet de tailles architecturales (taille en marquise simple et double).

  • d’assurer un état sanitaire satisfaisant en limitant le développement anarchique des branches et la production de bois mort par manque de lumière, en supprimant les inflorescences fanées  qui constituent des foyers d’infection pour les insectes et les maladies cryptogamiques.
  • de rééquilibrer le port d’un végétal. Le côté exposé au vent ou à l’ombre est souvent moins développé que celui qui se trouve à l’opposé (port en drapeau). Il en est de même pour la base d’une plante qui par manque de lumière à  tendance à se dégarnir.
  • de limiter la croissance des végétaux pour :

éviter qu’ils ne se concurrencent entre eux dans les massifs arbustifs.

maintenir une haie à une hauteur raisonnable pour en faciliter l’entretien et pour être en conformité vis-à-vis de la législation (voir dossier technique sur les plantations).

LES DIFFÉRENTES INTERVENTIONS DE TAILLE ET LES ÉPOQUES

tableau-taille-végétaux - Professionnels A Domiciletableau-élagage - Professionnels A Domiciletableau-taille-annuelles - Professionnels A Domiciletableau-techniques-taille - Professionnels A Domicile

PRINCIPES DE BASE LIES A LA TAILLE : QUELQUES CONSTATS

LA VIGUEUR PAR RAPPORT A LA FLORAISON ET LA FRUCTIFICATION

En règle générale, la vigueur (croissance) et la floraison (ou la fructification) s’opposent :

  • une plante très vigoureuse, fleurit et donc fructifie peu.
  • une plante dont la vigueur est réduite est en revanche plus florifère et fructifère.

D’après ces deux constats, on peut donc en déduire :

  • qu’il faut supprimer la fructification sur un végétal en formation afin de privilégier sa vigueur.
  • que sur un végétal qui fleurit ou fructifie peu à cause de son excès de vigueur, on conservera davantage de bois au moment de la taille.
  • que la taille doit maintenir un équilibre constant entre la vigueur et la floraison (ou la fructification).

 

LA RÉPARTITION DE LA VIGUEUR

La vigueur alimentée par la sève élaborée (sève enrichie à circulation ascendante) se répartit entre l’ensemble des bourgeons qui seront conservés après l’intervention de taille.

De ce fait sur un végétal, on a pu constater que :

  • la vigueur a tendance à se porter aux extrémités des branches. Un végétal non taillé se développe en hauteur et se dégarnit de la base.
  • la vigueur est variable selon l’orientation des branches ou rameaux :

les rameaux verticaux reçoivent une quantité très abondante de sève. C’est le cas de certains rameaux très vigoureux appelés gourmands.

– les rameaux obliques, horizontaux ou arqués, en reçoivent beaucoup moins (ralentissement du flux de sève).

En conclusion, on peut donc en déduire que :

Pour qu’un végétal produise plus de fleurs et de fruits, on conservera au moment de la taille annuelle d’entretien des branches ou rameaux obliques, horizontaux ou arqués, on écourtera les rameaux verticaux pour qu’ils se ramifient afin de ralentir la circulation de la sève qui favorise davantage la croissance.

Remarque : en plus de la taille, d’autres techniques sont employées pour ralentir la circulation de la sève. C’est le cas de l’arcure des rameaux utilisée en arboriculture fruitière, du palissage des rosiers grimpants sur un support (treille, pergola, arceau…) permettent d’obtenir une floraison abondante et la production de nombreux fruits. Les formes fruitières palissées ou en espalier, conduisent au même résultat.

LE MODE DE FLORAISON ET DE FRUCTIFICATION

Le mode de floraison et de fructification peut entraîner des variations dans la façon de tailler certains végétaux et sur les époques d’intervention. En effet, on peut constater que :

  • Certaines espèces produisent des fleurs avant leur feuillage, c’est le cas par exemple pour :

– le mimosa de Paris / Forsythia X intermedia

– l’amandier commun / Prunus amygdalus

– le cerisier à fleurs / Prunus serrulata

  • les boutons floraux ne se forment pas aux mêmes endroits chez tous les végétaux :

– à l’extrémité des branches chez le lilas commun /Syringa vulgaris

– le long des rameaux chez le mimosa de Paris / Forsythia X intermedia

– sur les rameaux de deux ans chez le pêcher commun / Prunus persica

– sur les branches de l’année pour les arbustes à floraison estivale

– sur les branches de l’année précédente pour les arbustes à floraison printanière…

 

 

 ¹  Attention : l’élagage n’est pas une prestation ouvrant droit à la réduction fiscale dans le cadre des Services à la Personne

Sur le même sujet
tailler sa vigne en été
Tailler sa vigne en été
Taille Des Plantes En Hiver - Quels Arbres ne se Taillent Pas En Hiver
Taille des plantes en hiver : pas systématique !
Les Tâches à Effectuer Dans Votre Verger En Hiver
Travaux à faire au verger en hiver
Que faire dans sa serre en juin
Que faire dans la serre en juin ?

Laisser un commentaire