05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
jardiner en montagne

Comment jardiner en montagne ?

Jardiner en montagne est possible, si l’on tient compte des spécificités de ce milieu à priori hostile. Avec les jardiniers professionnels, découvrez comment réussir son jardin d’ornement et son potager à la montagne.

Les problèmes liés à un milieu hostile

Entre 600 et 1500 mètres d’altitude, il est raisonnable d’envisager la création d’un jardin à la montagne. Plus haut, la période de culture est trop courte, et vous risquez de voir tous vos efforts anéantis par le gel, même en plein été. Vous devrez également prendre en compte la pente naturelle du terrain en créant des terrasses.

Comme pour tout jardin, l’orientation du site est primordiale. Vous installerez impérativement votre jardin sur une pente orientée plein sud, en particulier si vous souhaitez créer un potager, les légumes nécessitent une forte luminosité pour bien pousser.

Dans tous les cas, une orientation au nord est à proscrire. Il faudra aussi prendre en compte l’ombre portée par le relief ou les arbres, lorsque le soleil est bas durant le printemps et l’automne. Pour finir, il ne faudra pas négliger la faune sauvage en installant des protections pour éviter toute intrusion.

Jardiner en montagne : Organiser

La première étape qui demandera au jardinier beaucoup de travail, c’est la création de terrasses pour retenir la terre. Les solutions les plus économiques sont de faire des talus de terre et d’y planter des arbustes, ou d’utiliser les pierres disponibles sur votre terrain.

Si la pente est vraiment importante, il sera alors judicieux d’utiliser des planches de coffrage maintenues par des pieux en bois planté dans le sol. Vous ferez attention de respecter le relief, en s’inspirant des célèbres rizières en terrasse, pour que votre jardin se fonde dans le paysage.

Si vous le pouvez, installez une serre pour protéger les espèces les plus fragiles durant l’hiver, et faire vos propres semis de plantes annuelles ou de légumes. Prévoyez des allées pour accéder aisément à votre jardin, et faites des plates-bandes ne dépassant pas 1,20 mètres pour faciliter vos travaux de jardinage.

Jardiner en montagne : Protéger vos cultures contre la neige et le froid

En montagne, on considère qu’il n’y a que deux saisons. L’hiver de septembre à mai, puis la belle saison de mai à septembre. Pour prolonger la période de culture de vos annuelles et de vos légumes, l’utilisation de châssis et de tunnels s’avéreront utiles.

Les paillis protégeront vos plantes fragiles des nuits froides. Pour vos arbustes d’ornement comme vos rosiers, prévoyez du voile d’hivernage. La mise en place de tipis sera utile pour éviter que le poids de la neige couche les branches.

Jardiner en montagne : Quelles espèces planter au jardin d’ornement

L’idéal est d’utiliser des espèces locales. Les achillées, pieds-d’alouette, ligulaires, alchémilles, lychnis et valérianes comptent parmi les vivaces les plus résistantes. Les rosiers buissons sont possibles en protégeant le point de greffe.

N’oubliez pas les plantes à bulbes, tels que les ails d’ornement, les crocus et les narcisses. Les conifères sont pour la plupart adaptés à la culture en montagne. Pour les annuelles, si vous ne pouvez pas les semer sous abris, achetez des plants en jardinerie. Vous prendrez soin de choisir des espèces pas trop gourmandes en eau, l’été pouvant être très aride en montagne.

Jardiner en montagne : Quels légumes au potager

Dans tous les cas, privilégiez les espèces dites hâtives, dont la durée de culture rapide est mieux adaptée à la courte période estivale. Les plus fragiles comme les tomates, aubergines, poivrons et piments devront être cultivées sous abris. Pensez également aux légumes perpétuels comme le topinambour. L’utilisation de jeunes plants vous permettra également de gagner du temps, pour les légumes qui demandent une longue période de culture.

Pour la réussite de votre espace vert en montagne, n’hésitez pas à contacter les jardiniers professionnels de notre coopérative.

 

Sur le même sujet
jardin en septembre
Jardin en septembre : entretien de retour de vacances !
canicule
La canicule, ne laissez pas tomber vos plantes
lune en juillet
Comment jardiner avec la lune en juillet 2018
Son bassin en été
Entretenir son bassin en été

Laisser un commentaire