05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
aromatiques

Aromatiques : Des plantes pour aider le jardinier

Les plantes aromatiques ont de multiples fonctions. Elles servent surtout à parfumer les plats en cuisine comme dans le jardin. Elles se cultivent facilement et s’adaptent très bien en pleine terre qu’en pot. Cependant, chacune d’elle requiert des conditions de cultures différentes. Si vous ne connaissez pas encore les différentes techniques, il vaut mieux faire appel à l’expertise des jardiniers professionnels et bénéficiez de réductions fiscales !

Aromatiques : des plantes utiles pour le jardinier

Les plantes aromatiques sont d’une grande utilité pour un jardinier. Pour les avoir dans votre jardin, il vous suffit de semer ensemble des graines de cerfeuil et des salades ou cultiver un rang d’aneth à côté d’un rang de carotte. Vous pouvez également mettre dans un même endroit, le basilic et le concombre. Il s’agit ici de la technique du compagnonnage.

Des plantes à odeurs agréables pour attirer les insectes

Le parfum des plantes aromatiques est très apprécié par les cuisiniers. Cependant, elles servent aussi à attirer les insectes mellifères qui contribuent à la pollinisation de vos fleurs, comme les syrphes, les hyménoptères et les mouches parasites. Puisque ces insectes n’ont pas les mêmes goûts de plante, chaque espèce végétale est donc spécifique pour une ou des espèces animales. Plus vous diversifiez la végétation dans votre jardin, plus vous appliquez donc la technique de la biodiversité. Cette diversité des faunes vous permet de conserver l’équilibre entre animaux, végétaux et micro-organismes.

Les plantes annuelles

Comme leur nom l’indique, les plantes annuelles ont un cycle de vie court. Elles fleurissent et meurent la même année. Faciles d’entretien, elles poussent très vite et se développent rapidement.

Cependant, pour conserver la fraîcheur de ces plantes, elles ont besoin d’être régulièrement entretenues. Avant tout, il faut apprendre à faire la différence entre espèces annuelles, bisannuelles et vivaces.

Comment cultiver les plantes annuelles ?

Les plantes annuelles telles que le basilic, l’aneth, le cerfeuil et la coriandre ont besoin d’être ressemées tous les ans. Cela constitue à la fois un avantage et une contrainte pour vous, car vous pouvez les placer dans différents endroits, d’année en année, selon vos envies.

Vous pouvez les cultiver avec d’autres cultures légumières, à condition que vous fassiez attention à la densité de la semence.

À part le basilic qui nécessite beaucoup de chaleur, le moment idéal pour la semence des plantes annuelles se trouve entre le mois d’avril et mai. Pour cela, il faut faire un trou de 1 à 2cm de profondeur et attendre quelque temps après ses levées, pour les éclaircir de 20 cm environ. À cause de sa germination un peu difficile, la technique de semence du basilic sera différente des autres : elle doit être semée à chaud en terrine.

Choisir une bonne place pour les vivaces

A la différence des plantes annuelles, vous devez bien choisir l’endroit où vous voulez placer les vivaces avant de les planter. Une fois mises sous terre, vous ne pouvez plus les déplacer, ni les bouger jusqu’à ce qu’elles grandissent. Arrivées à une certaine hauteur, il faudra parfois les tailler, surtout à la fin de l’hiver pour qu’elles ne gagnent pas trop de place et pour qu’elles n’encombrent pas les autres plantes. Pour cela, vous pouvez les planter sur la périphérie de votre jardin, les placer en bordure d’allée ou encore les mettre dans une plate-bande réservée.

Les jeunes plants en godets serviront de semis pour les jardiniers, comme il est de tradition. Ils seront plantés entre le mois de mars et mai. Vous pouvez également fabriquer vous-même vos semis en godets, quelques mois d’avance.

D’autres espèces de plantes annuelles

Pour faire reproduire des annuelles arbustives, comme le thym, le laurier sauce et le romarin, vous pouvez appliquer la technique de bouturage.

Quant aux autres espèces qui forment des touffes, comme l’oseille, la menthe et l’estragon, vous pouvez les séparer à l’aide d’une bêche au printemps.

Les plantes bisannuelles, telles que le persil, le carvi et l’angélique, doivent être ressemées tous les ans et demi. Même si leur cycle s’avère être plus lent que celui des annuelles, la méthode des semis est identique.

En somme

Que ce soit pour le bien-être du jardin, la décoration ou la senteur, les plantes annuelles sont d’une grande utilité. Pour embellir votre jardin, il ne vous reste plus qu’à appliquer ces techniques de jardinage citées ci-dessus, tout en fournissant à vos plantes les conditions nécessaires pour leurs développements.

 

Laisser un commentaire