05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
jardiner sans se ruiner c'est possible ! - Jardiniers Professionnels

Jardiner sans se ruiner, c’est possible !

Le jardinage est une passion accessible à tous ! Toutefois certains travaux d’aménagement et d’entretien sont réservés aux professionnels pour vous éviter des pertes de temps et d’argent. Grâce aux  jardiniers professionnels apprenez à jardiner sans se ruiner et en un laps de temps. Voici quelques conseils, bons plans et astuces, pour vous aider à réduire au maximum les coûts afférents à cette activité.

Comment jardiner sans se ruiner ?

Un minimum de produits de traitement

Il faut apprendre à utiliser les produits de traitement avec modération et préférer les solutions naturelles, tout aussi efficaces. Car ces produits s’attaquent seulement aux symptômes et non pas à l’agent causal.
Pour pallier à ce problème : premièrement, il faut apprendre à accepter l’existence des petits habitants du jardin, comme par exemple les lombrics qui ont en plus un rôle essentiel.
Deuxièmement, il faut choisir des plantes résistantes aux agressions, car les parasites et les maladies s’attaquent le plus souvent aux plantes les plus fragiles. Ce volet rime donc avec un choix de plantes adaptées à la région, au sol, et au climat, ce qui leur confère une résistance naturelle aux diverses attaques.

L’économie de l’eau pour jardiner sans se ruiner

Il existe une panoplie diversifiée et efficace de système d’arrosage permettant d’économiser de façon considérable l’utilisation de l’eau : goutte à goutte, les programmateurs… mais, il faut noter que la récupération de l’eau de pluie reste l’alternative idéale si on respecte certaines règles.
Cependant, la limitation des besoins en eau est de loin la meilleure solution qui peut être proposée en la matière. Pour se faire, il suffit de :
– Eviter de planter les espèces qui ont besoin de beaucoup d’eau, surtout dans les zones aux climats secs et chauds.
– Opter pour les vivaces.
– Limiter l’évaporation en paillant les cultures.

Le compost

Alimenter le jardin peut être à la fois économique et écologique. En mettant les déchets organiques de la maison et du jardin dans un composteur, on obtient le compost qui remplace les fertilisants chimiques, le terreau, les amendements… On réduit ainsi le volume des ordures ménagères et on économise l’achat d’engrais.

Le partage et l’échange

Comme pour l’habillement et les meubles, il existe aussi un système de troc de plantes. Dans certains marchés spécialisés, on peut troquer ou acheter à petits prix des livres, des graines, des plantes… Entre voisins, on s’échange volontiers un pied de rosier contre une plante vivace.
Plusieurs forums, blogs et associations permettent de mettre en relation des jardiniers de France. C’est l’un des meilleurs moyens pour échanger les idées et les astuces, bénéficier de voyages botaniques à des tarifs réduits, ou encore pour effectuer des groupements d’achat à prix privilégiés. Vous pouvez intégrer des associations telles que : cactophiles et orchidophiles !

La récup’

Le fait de semer est plus économique que d’acheter des plants à repiquer ; il suffit de récupérer à la fin de saison les graines pour en faire des semis pour l’année suivante.
Pour semer des graines, il n’est pas impératif d’utiliser des pots achetés en jardinerie. Tous type de conteneur peut être utilisé : récupérez des caisses en polyester, des fonds de bouteille en plastique… C’est une bonne solution à condition de faire des trous pour évacuer l’eau.
Récupérez et tailler de fines branches (ceux-ci sont des tuteurs gratuits).

L’occasion

Acheter du matériel d’occasion permet de faire d’importantes économies. Il suffit de chercher un peu sur la toile, il existe plusieurs sites de ventes d’objets anciens intéressants, des vide-greniers et surtout à petit prix. Toutefois, il faut bien examiner l’objet avant de l’acheter.

Le terrain

En ville, trouver un petit terrain sans se ruiner est presque impossible. Heureusement, certaines associations se sont penchées sur le problème pour aider les acquéreurs : jardins collectifs ou jardins familiaux. Elles proposent des parcelles cultivables à des prix très abordables.

Avec tous ces précieux conseils, vous allez pouvoir jardiner sans se ruiner dans une démarche écologique.

Sur le même sujet
déchets du jardin
Comment recycler les déchets du jardin ?
jardiner en montagne
Comment jardiner en montagne ?
jardin en septembre
Jardin en septembre : entretien de retour de vacances !
canicule
La canicule, ne laissez pas tomber vos plantes

Laisser un commentaire