Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
oiseaux en hiver

Jardin et nourriture pour les oiseaux en hiver

Jardin et nourriture pour les oiseaux en hiver

L’avant-dernier mois de l’année est propice au grand nettoyage de l’espace vert avant la venue de l’hiver. Déblayages, ratissages, coupes… autant d’activités pour faire le ménage. Toutefois, les pros du jardin recommandent un peu de négligences dans le balai des râteaux, bêches, sécateurs, afin de faire plaisir aux oiseaux pour cette « mauvaise » saison.

Les mauvaises herbes et leurs graines

La majorité d’oiseaux granivores tels que le moineau, le gros-bec, le verdier, le pinson, ou la linotte apprécient les plants sauvages, ayez une pensée pour eux avant de sarcler toutes les mauvaises herbes dans un jardin, installez un petit tas en jachère.

Fétuques, chénopodes, carottes sauvages, cerfeuils sauvages, trèfles, orties, pissenlits, chardons…. tout ce qui reste ou qui repousse, dès la production des graines fera le bonheur de ces petites bestioles.

Les fleurs produites dans le jardin sont également de bons garde-mangers : myosotis, monnaie du pape, hélianthes, cosmos, centaurées, asters, millet à chandelles… produisent des graines appréciées des bipèdes volants.

Garnir de graines son potager pour les oiseaux en hiver

Le trop-plein de chicorées ou de laitues sorties de terre surpasse votre consommation ? C’est une aubaine pour les oiseaux en hiver ! Malgré le manque d’entretien, ceux-ci finiront par fleurir et produiront des graines.

Le mouvement peut s’étendre au tournesol, au persil, à la livèche, à l’aneth ainsi qu’aux œillets d’Inde semés en dessous des plants de tomates. Inutile de raser les fleurs fanées et disgracieuses, certes elles n’ont rien d’esthétique, mais renferment la nourriture désirée par les oiseaux.

Les fruits

oiseaux en hiver

Jardin et nourriture pour les oiseaux en hiver

La présence d’arbres ou d’arbustes de petits fruits dans l’espace jardinage intéressera davantage les geais, les grives, les fauvettes, les merles, et mes étourneaux. Posséder des groseilles, des mûres, des framboises, des cassis, des raisins est un délice pour vous autant que les oiseaux. Cette affirmation s’étend également aux fruits des chèvrefeuilles, sorbiers, viornes, fusains, sureaux, troènes rosiers, Prunus padus, aubergines. Si ces petits fruits rouges viennent à manquer, les oiseaux se tourneront vers les pinsons, mes troglodytes, ou les baies noires du lierre qu’ils adorent.

On notera aussi l’affection des sittelles et des pics pour les noyers en cas de pitance, les rouges-gorges sont attirés par les noisetiers, les mésanges et les geais désirent les chênes, faites donc traîner quelques glands, noisettes et noix au sol. Pourquoi ne pas rassembler dans un lieu précis du jardin le reste de fruits gâtés ou malades tombés du pied du pommier pour faire plaisir aux merles ?

Faire des provisions pour les oiseaux en hiver

Pour mieux nourrir vos protégés lors de la « mauvaise » saison, il est recommandé d’apprêter des stocks de provisions de fruits et de graines. Faites sécher les graines mûres préalablement récoltées sur le plant sec, conservez-les à l’abri de l’humidité, puis distribuez-les ainsi ou mélangées à la matière grasse selon vos besoins. Les petits fruits congelés seront servis vague après vague, mais après être décongelés.

Faire des plants pour les oiseaux en hiver

Novembre est réservé pour planter les arbres et les arbustes. Si votre haie le permet, c’est le lieu d’ajouter de nouveaux plants d’arbres et arbustes fruitiers ou à graines. En dehors de ceux cités plus haut, le houx, bouleau, le thuya, le poirier, le genévrier et l’épine-vinette correspondent aussi.

Laisser un commentaire