05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche

Blog Jardinier

Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
habillage des racines

Tout savoir sur l’habillage des racines

L’habillage des racines est un geste qui s’effectue avant la plantation d’une plante. Cette méthode de jardinage augmente les chances de reprise. Cependant, elle doit être utilisée avec prudence. Tour d’horizon, avec les jardiniers professionnels, sur cette pratique ambivalente.

L’habillage des racines ?

habillage des racines

Le verbe habiller évoque une préparation pour un usage prochain. Dans le langage des jardiniers habiller une plante, et plus précisément habiller une racine veut tout simplement dire préparer les racines pour une plantation (à racines nues) immédiate.

Dans le cas de figure où les racines sont endommagées, atrophiées ou dispose d’une croissance insuffisante, son approvisionnement sera fortement troublé. Et par conséquent, sa reprise perturbée (voire même irréalisable), de même que sa fixation au sol.

Pour faire face à ses anomalies, les jardiniers ont donc pris l’habitude automatiquement de tailler les racines. Une opération qui sert à obtenir un meilleur système racinaire. Une taille homogène et régulière à proximité du collet ou du tronc est de rigueur. Pendant cette opération, laissez une certaine densité aux racines secondaires.

Comment habiller les racines ?

racines nues-habillage des racines

racines nues-habillage des racines

Habiller des racines se pratique sur des plantes à racines nues. Autrement dit, cela concerne les arbustes, les arbres, les rosiers. Ce geste s’étend également à certains légumes à l’image de l’asperge et du poireau.

La coupe des racines se fait avec un sécateur aux lames coupantes et propres. De manière générale, trois cas de tailles sont réalisés.

Le premier concerne les racines endommagées. Par exemple, pendant la culture en pépinière, les plants sont déracinés pour être déplacés dans le jardin. Coupez les racines juste au-dessus des meurtrissures.

Le second s’applique à la longueur des racines. Un système racinaire trop long empêche une bonne installation de la plante dans son nouvel habitat.

Et le dernier se rapporte aux racines secondaires. Taillez toutes les pointes des racines secondaires sur à peine quelques centimètres. Cette coupe a pour objectif de développer les racines.

Effectivement, le fonctionnement des racines est le même que celui des branches et des tiges. La suppression des extrémités (endroit où se trouvent les capteurs de croissance) des racines secondaires va développer d’autres systèmes racinaires.

Inconvénients majeurs de l’habillage des racines

Toutefois, habiller les racines n’est pas sans conséquence pour les plantes. D’une part, la suppression d’une partie des racines réduit considérablement les réserves nutritives de la plante.

D’autre part, en dépossédant la plante de l’extrémité de ses racines secondaires, vous détruisez les mycorhizes (combinaison symbiotique d’un champignon aux racines d’une plante à fleurs, d’un arbre, d’une plante vivace, etc.) et les poils absorbants.

Ces deux éléments permettent au végétal d’amplifier sa consommation nutritive retenue dans le sol. Quant aux mycorhizes, elles augmentent la résistance de la plante face au mauvais temps et aux maladies provenant du sol.

Pour éviter les désagréments de l’habillage des racines, la taille doit être modérée. La mycorhization des plantes est également une option à prendre en compte.

Recommandations pour un habillage soigné

Dans un premier temps, pendant l’achat des plantes, vérifiez les racines des végétaux et sélectionnez ceux qui disposent d’un système racinaire homogène et dense. Des racines trop longues, ou a contrario, des racines trop courtes entraînent une reprise difficile. Autant se faciliter la plantation dès l’achat des plantes.

Pendant la plantation, creusez le trou proportionnellement à la taille des racines de la plante. Travail certes fastidieux, mais qui aura une influence positive sur le développement du végétal.

Pendant la taille du système racinaire, coupez seulement les racines endommagées au-dessous la meurtrissure. En ce qui concerne les longues racines, taillez-les de manière à ce qu’elles n’empêchent pas la plantation dans le trou, préalablement creusé.

Sur le même sujet
pelouse en été
Comment entretenir la pelouse en été ?
sols argileux
Sols argileux : que planter, comment l’entretenir ?
verger au printemps
Que faire dans un verger au printemps ?
Potager au printemps
Que planter dans son potager au printemps

Laisser un commentaire

X
- Enter Votre localisation -
- or -