05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
pralinage

Praliner un arbuste à racines nues

La période des fêtes de fin d’années se rapproche comme peuvent en témoigner l’abondance de chocolat garnissant nos magasins. Ce n’est cependant pas une recette de cuisine que nous vous proposons avec le pralinage mais plutôt une recette ancestrale pour réussir vos plantations. En effet fin d’automne, début d’hiver riment pour les jardiniers avec plantations de végétaux à racines nues. Avec nos jardiniers professionnels découvrez ce qu’est le pralin, quand, et comment l’employer.

Le pralin :

Le pralinage consiste à enrober les racines d’une plante avec une mixture liquide qui était traditionnellement constituée de terre de jardin, d’eau et de bouse de vache. Cette boue fertilisante facilite la cicatrisation des racines taillées et évite leur dessèchement, fournit un manchon nutritif au niveau des racines, et favorise l’apparition de nouvelles radicelles.

Recette :

Si de nombreux pralin sont disponibles en jardinerie, vous pouvez aussi opter pour une méthode plus ludique en élaborant vous-même votre pralin. Ainsi, vous connaitrez exactement sa constitution, et pourrez l’améliorer en fonction des végétaux à planter, votre type de sol, et vos connaissances empiriques.

La base du pralin est constituée :

  • D’eau en privilégiant l’eau de pluie ou de source
  • De terre du jardin bien émiettée et tamisée
  • De bouse de vache (attention, il faut récupérer du fumier d’exploitation bio pour éviter de retrouver dans votre sol : antibiotiques ou pire vermifuge qui s’évacuent par les selles)

A cela peuvent s’ajouter quelques cuillères de mycorhizes, champignons microscopiques qui permettront un  meilleur développement racinaire favoriseront l’absorption des éléments nutritifs. Les végétaux ainsi traités sont plus résistants aux maladies et ravageurs, ce qui limitera l’utilisation de produits phytosanitaires.

Les pralins vendus dans le commerce possèdent, pour la plupart des hormones de bouturage, dans le but de stimuler l’apparition de nouvelles radicelles.

Dans une bassine (de préférence en plastique et non métallique), mélangez intimement la terre, la bouse de vache et vos ingrédients personnels, incorporez l’eau de manière à obtenir une boue fluide pouvant recouvrir et s’accrocher aux plus petites radicelles et laissez reposer.

Comment utiliser son pralin :

Une fois la taille d’habillage effectuée, les racines taillées (opérations souvent effectuées par le pépiniériste), plongez les racines des plantes dans votre pralin jusqu’au collet. Une fois toutes les racines bien enrobées, retirez-les et laissez-les sécher un peu. Vous pouvez alors planter vos végétaux dans une terre bien préparée et adaptée à chaque espèce.  Il est conseillé de faire le trou qui accueillera l’arbuste à racines nues environ 10 jours avant la plantation.

Demandez à nos jardiniers-paysagiste de vous enseigner l’art de la plantation d’arbustes à racines nues. De plus, les arbustes à racines nues sont beaucoup moins chers que l’achat de végétaux en container du printemps. Planter un arbuste à racines nues garantit pour le végétaux de mieux s’installer dans la terre de votre jardin.

2 Commentaires

  1. Bonjour Laure,
    vous avez raison j’aurai du préciser ce conseil. En effet creuser un trou bien avant la plantation (surtout si le sujet est massif : arbre ou gros arbuste)facilite la reprise du végétaux et permet de le planter rapidement après l’achat. Cependant si votre terre est argileuse, cela ne sert à rien car le trou risquerait de se remplir d’eau et de s’affaisser à la moindre pluie. Si votre terre est pauvre, vous devez l’enrichir de fumier ou compost. Si vous creusez votre trou juste avant de planter séparez-bien la terre du fond et celle de surface et redisposa là dans l’ordre. En général, je préfère par expérience et pour suivre les conseils des anciens creuser mon trou bien avant la plantation. Et surtout ne planter pas si la terre est gelée.

Laisser un commentaire