Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Tout savoir sur la Jacinthe

Tout apprendre sur la jacinthe

La jacinthe est sans nul doute l’une des plus jolies fleurs vivaces. Elle peut parfaitement être cueillie et mise en vase pour égayer votre intérieur. En extérieur, elle apporte une touche colorée à votre jardin. Les jardiniers paysagistes vous font part de leur savoir-faire et vous livrent des conseils avisés pour réussir à créer un beau parterre de jacinthes.

Focus sur les caractéristiques et les origines de cette plante à bulbe

Appartenant à la famille des hyacinthacées, la jacinthe est une plante bulbeuse qui se reconnaît par ses feuilles linéaires et ses fleurs particulièrement enivrantes présentées en grappe. Celle-ci compte plusieurs fleurs en arborescence et plantureuses. Il en existe de différentes couleurs dont jaune, bleu, orange et rouge. On trouve même des variétés de jacinthe à fleurs roses et violettes. Ces dernières sont d’ordinaire supportées par une unique hampe florale.

Cette plante vivace trouve ses origines en Méditerranée orientale. Aujourd’hui, on la retrouve dans presque tous les pays avec des variétés hybrides toujours avec des fleurs cireuses aux couleurs vives. Sa hauteur maximale en période de floraison est de 25 cm quelle que soient l’espèce et la variété.

Les différentes espèces et les multiples variétés de jacinthes

Jacinthe mauve

Une grande majorité de jacinthes hybrides proviennent de l’Hyacinthus orientalis. Elles sont différentes par la couleur des fleurs. On retrouve par exemple la Jacinthe de Hollande qui est habituellement blanche, jaune, rose ou encore rouge. Il existe tout de même une autre variété, la Jacinthe d’Orient, dont les fleurs sont bleues. Il y a aussi la Jacinthe sauvage également connue sous l’appellation commune de Jacinthe des bois et la Jacinthe romaine ou Bellevalia romana.

Tout sur la plantation des jacinthes

Cette plante très odorante pousse idéalement sur un sol léger non caillouteux. Pour qu’elle s’épanouisse bien, il faut que le terrain soit bien drainé et enrichi en humus. Toutefois, les sols normaux et sableux sont aussi adaptés pour faire pousser certaines variétés de jacinthe.

Tant que le bulbe n’est pas constamment baigné dans l’eau, il peut se développer correctement. Et pour être sûr que toutes les conditions nécessaires à l’épanouissement de la plante soient réunies, il est préférable de choisir un emplacement semi-ombragé.

Le bon moment pour planter la jacinthe

Pour la jacinthe d’extérieur, il vaut mieux procéder à la mise en terre en automne ou encore au début des temps frisquets. Avec un climat doux et une terre bien riche, la plante connaîtra une bonne croissance et donnera des fleurs au printemps. Pour la culture en intérieur, il est recommandé de placer les bulbes en pot entre les mois de septembre et janvier. Il tient de noter que cette plante pousse sans problème dans un vase à bulbe.

Les méthodes de base pour planter la jacinthe

Bulbe de Jacinthe

Pour obtenir plusieurs nuances dans le jardin, penser à regrouper des bulbes de couleurs différentes au sein d’un même parterre. Il faut juste veiller à conserver un espace de 10 à 15 cm entre chaque pied.

Pour la mise en terre, le trou réalisé doit avoir environ 10 à 12 cm de profondeur en fonction de la grosseur du bulbe qui sera placé à la verticale. Plus il est gros, plus il devra être enterré profondément. Les experts en jardinage suggèrent d’utiliser un plantoir à bulbes pour faciliter le travail. Verser ensuite un mélange de sable et de gravier au fond du trou avant de recouvrir de terre.

La dernière étape consiste à tasser le sol avec le pied pour éliminer les éventuelles poches d’air autour du bulbe et bien arroser le tout. Pour le cas de la plantation en pot ou en vase, aucun espace n’est à créer entre les bulbes. Il faut directement les recouvrir de terreau et arroser légèrement et régulièrement. Le pot est à placer idéalement dans un coin frais, sombre et légèrement humide.

Novembre : forcer les bulbes de jacinthe

Il est possible de forcer les bulbes de jacinthe en remplaçant l’automne par la saison hivernale. Découvrez la méthode du forçage de contre-saison !

En quoi consiste la technique du forçage ?

La technique du forçage des bulbes de jacinthe consiste à produire dans des conditions artificielles un faux-semblant de saison d’automne et de printemps aux plantes afin qu’elles fleurissent. C’est une vieille technique utilisée dans le jardinage depuis bien longtemps, dans le but de fleurir les bulbes pendant la saison hivernale. Le forçage utilise un peu de terre, parfois une petite quantité d’eau. Dans cette technique, on garde les bulbes dans l’obscurité et le froid, puis tout d’un coup en leur exposant avec de la chaleur et de la lumière, juste pour tromper la plante que le printemps est là. Cette pratique se fait entre la mi-septembre à la fin de l’octobre, pour avoir une belle floraison à Noël et le nouvel an.

Le choix des bulbes

Pour commencer, il faut d’abord choisir les bulbes capables de produire de belles floraisons printanières telles que les muscaris, le crocus, les narcisses, les tulipes ou les jacinthes d’eau. Cette dernière est très facile à tromper, juste en le plaçant en carafe et attendre le résultat. Lors de l’achat des plantes, il faut choisir les belles variétés parfaitement saines, sans moisissures et non ramollis et des plantes de gros calibre. Il ne faut pas oublier que le forçage n’est possible qu’une fois seulement, car la plante va puiser dans sa réserve pour produire de belles fleurs.

Rempotez les bulbes

Mettez les bulbes dans des pots durant le mois d’octobre. Un simple pot en terre fera l’affaire pour empêcher l’air de circuler. Pour les variétés de bulbes comme les muscaris ou le crocus, il est préférable d’utiliser une terrine plus large. Après le choix des pots, on ajoute des billes d’argile au fond sur une épaisseur de 4 cm suivie d’une couche de terreau humidifié. Pour avoir de meilleur résultat, ajouter des bulbes autant que possible en veillant à ce qu’elles ne se frottent les uns sur les autres, ni même avec les parois du pot. Enfin, on recouvre les bulbes avec un peu de terreau en laissant apercevoir les pointes et on ajoute beaucoup d’eau.

Commencez le forçage

À partir de la moitié du mois de septembre, on recouvre chaque pot d’un sachet en plastique, dont vous pouvez utiliser des sacs-poubelles pour éviter le gaspillage. Ensuite, on place les pots dans un espace ayant une très basse température telle qu’un réfrigérateur, un garage ou pourquoi pas une cave. On garde certaines plantes dans cette condition pendant 10 semaines pour le muscari et le crocus et de 14 semaines pour les autres plantes. Il faut arroser les plantes pour éviter que le terreau soit sec. Enfin, on arrête le forçage dès l’apparition de jeunes pousses de plantes de 5 cm.

Exposez les plantes avec un peu de lumière

Après le forçage, on continue le processus en plaçant les pots dans un endroit exposé par la lumière du soleil, soit une température comprise entre 18 et 21ºC, ou à mi-ombre, pendant 3 jours. Après cela, les plantes commencent à verdir. Dès qu’un tel résultat apparaît, on choisit une place définitive pour les pots, par exemple sur le bord des fenêtres, afin qu’elles se développent de façon continue.

Comment forcer les bulbes en carafe ?

Pour le cas des jacinthes, on la place dans une carafe remplie d’eau et d’un morceau de charbon de bois déposé dans le fond. On met la carafe dans une pièce sombre, telle qu’une cave ou un réfrigérateur à la température de – 10ºC. Ensuite, durant la période de septembre à octobre, on place la carafe sur le bord de la fenêtre jusqu’à ce que les premières pousses de feuilles apparaissent. Le résultat sera meilleur après quelques jours d’exposition à la lumière.

 

Laisser un commentaire