05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Technique florale Ikebana

L’Ikebana : tradition et pratique

L’Ikebana est une technique florale datant de plusieurs siècles et trouvant ses origines dans la culture japonaise et chinoise. C’est une pratique va bien au-delà de la simple juxtaposition de fleurs et plantes entre elles, les experts jardiniers ainsi que les précurseurs de cet art lui attribuent de fortes connotations symboliques et des capacités vertueuses.

Culture et origine de l’Ikebana

Cette tradition japonaise a été ramenée de Chine au VIIème siècle. L’Ikebana est fortement lié à la religion et philosophie bouddhiste. Cet art floral repose en effet sur la philosophie bouddhiste et son principe trinitaire. Par ailleurs, chaque composition de fleurs dans la lignée de l’Ikebana et dans le respect de cette trinité devra comporter 3 symboles essentiels : la terre, le ciel et l’homme. A l’origine, cette pratique était réservée à l’ornement des temples. L’Ikebana arrive et se mêle à la population seulement 5 siècles plus tard.

Cet usage singulier fera son apparition à travers les habitants notamment lors d’événements divers. Le terme d’ »Ikebana » fait son apparition seulement au 18ème siècle. Cet art s’est progressivement démocratisé, en s’ouvrant aux femmes et à l’ensemble de la population au cours du 19ème siècle. Cette pratique a donné naissance depuis 1920 à de nombreux courants qui ne cessent d’ailleurs de voir le jour. A l’heure actuelle, on en compte environ 130.

Une symbolique claire et précise

L’Ikebana s’est développé dans la tradition bouddhiste. Son esprit repose sur ces 3 éléments évoqués précédemment : la Terre, le Ciel, l’Homme. Pour représenter un de ces éléments, une codification claire et distincte existe ainsi qu’un certain nombre de paramètres. L’assemblage des fleurs représente métaphoriquement la fusion de l’univers et des choses qui le constitue. Dans la tradition, la réalisation de cet art doit s’effectuer à travers la méditation. La création et la contemplation par la suite doivent faire naître des émotions à travers celles ressenties durant l’élaboration et la transmission de celles-ci pour celui qui observe. L’homme à travers cette trinité devient l’intermédiaire entre la nature et les éléments qui la compose et ceux qui contemplent.

Afin de parfaitement rester dans la lignée de l’Ikebana, trois composantes sont à prendre en considération : la profondeur, l’espace et l’asymétrie. Selon la nature du message que l’on souhaite faire passer, on choisira tels types de végétaux à d’autres. Par exemple, les bambous sont le symbole de la réussite. Les fleurs de pêcher invoqueront le côté féminin.

Réaliser des compositions fidèles à l’héritage de l’Ikebana

Ce « jardinage » original doit être conforme à quelques règles. Dans un premier temps, le contenant devra être naturel, et celui-ci ne doit pas laisser passer les rayons du soleil. Cela peut être un vase en céramique ou une pierre creuse par exemple. Pour fixer les composants, vous pouvez utiliser de la mousse spéciale ou une pièce boisée percée (plus traditionnel).

Concernant les végétaux, votre choix pourra se porter sur ceux de saison. Vous pouvez opter pour des branches de cerisier, des branches d’amandier fleuries et d’une ou deux jolies fleurs. La composition fidèle aux 3 éléments devra faire figurer le ciel dans la partie la plus haute, l’homme en seconde position (au centre) et la terre à un niveau inférieur aux 2 autres éléments. Souvent, une branche représente la symbolique du ciel, une fleur ravissante pour l’homme au centre et enfin des végétaux plus bas voire à l’horizontal. Gardez à l’esprit de maintenir un style épuré et sobre. C’est la simplicité et le respect de la tradition qui garantira un résultat harmonieux.

Pour tous vos problèmes  de jardinage, veuillez prendre contact avec les jardiniers professionnels de notre coopérative !

 

Laisser un commentaire