05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Coléoptère - Professionnels A Domicile

Coléoptères : lutte biologique

Lutte biologique contre les coléoptères

Parmi les insectes, les coléoptères sont causes de nombreux dégâts dans votre jardin. Les paysagistes professionnels vont vous expliquer comment reconnaître, et ainsi lutter contre certains de ces coléoptères, dans le but de conserver vos cultures et plantes intactes.

Le doryphoreDoryphore - Professionnels A Domicile

Le doryphore est un petit coléoptère dont la taille peut atteindre un centimètre et demi. Son corps ovales très bombé est de couleur brun. Il possède des bandes blanches disposées sur ses élytres, qui sont les ailes antérieures de couleur jaune. Ces insectes hibernent dans le sol et ressortent aux beaux jours. Il sévit donc au printemps, en se nourrissant des feuilles de pommes de terre. Les femelles pondent leurs œufs sur les plantes hôtes, qui donneront naissance à des larves qui s’alimenteront à leur tour de la même plante. Ces larves ont un appétit insatiable et consomme une quantité astronomique de matière végétales.

Repérable par le grignotement partiel voire total, les doryphores peuvent causer une perte de rendement du végétal attaqué et même son dépérissement. Ces coléoptères ont une préférence pour la pomme de terre, mais aussi pour les solanacées ( piments, aubergines…)

Pour lutter contre ce ravageur, il faudra disposer au sol des graines de ricin qui attirent ces insectes et qui les empoisonnent. En supplément pulvérisez une décoction de fougère et un purin d’ortie. Les paysagistes professionnels vous conseillent d’intercaler dans votre potager, entre deux cultures de solanacées, des plants de haricots par exemple, ce qui évitera la propagation des doryphores.

L’ altiseAltise - Professionnels A Domicile

C’est un petit coléoptère sauteur de couleur métallique, mesurant à peine quatre millimètres. Il hiberne le plus souvent sous les feuilles ou dans le sol à proximité des cultures. Il sévit à la sortie de l’hiver et au cours des périodes sèches.

Les symptômes de leurs attaques sont identifiables par la multitude de petits trous que cause l’adulte, qui rend un aspect criblé à la feuille. Plus compliqué à déceler, l’attaque des larves, qui cause des dégâts au niveau racinaire et qui peut donc passer inaperçu.

Ces coléoptères apprécient la plupart des crucifères et également des solanacées.

Pour combattre biologiquement contre l’altise, il faudra placer des pièges collants à proximité des cultures. Une décoction de savon noir est aussi une méthode très efficace.

Le charançon de la vigneCharançon-des-vignes - Professionnels A Domicile

Mesurant treize millimètres, il est le plus grand des charançons. Il possède un rostre en forme de trompe. Il se déplace très lentement, ce qui permet de le distinguer aisément. Plus que les adultes, se sont les larves qui causent d’énormes nuisances, car elles se nourrissent des racines. Cet insecte attaque généralement les cultures par la périphérie.

L’adulte grignote les feuilles, en formant des petites encoches caractéristiques de ce charançon. Les larves elles s’alimentent des racines et peuvent causer le dépérissement de la plante attaquée.

Ces coléoptères apprécient la vigne, les fruits du verger, les pins, thuya, if, rhododendron

Pour lutter contre le charançon, il faudra protéger les bords de vos plantations et arbres fruitiers. Pour cela utiliser un insecticide bio à base de pyrèthre et de roténone. Ce produit agira sur l’adulte mais pas sur les larves. Une idée préventive des jardiniers coopérateurs, est de placer des pommes en périphérie de vos cultures afin que les femelles charançons attirées par l’odeur, y pondent à l’intérieur. Il suffira de brûler par la suite le fruit.

Les jardiniers de la coopérative vous conseillent d’appliquer en titre de prévention, une pulvérisation à base de savon noir utile pour tous types d’insectes. L’insecticide bio de pyrèthre et roténone sont une solution efficace mais sont aussi toxique pour les auxiliaires, c’est pour cela que les recours à des actions préventives sont nécessaires afin de préserver au mieux la chaîne alimentaire dans votre jardin.

 

 

Crédits Photos : Fotolia ; Wikipédia ; ruelleverte

Sur le même sujet
farine de gluten de maïs
La farine de gluten de maïs, un désherbant bio
purin de fougère
Purin de fougères
gendarme
Le gendarme, un insecte inoffensif et utile
phytoremédiation
La phytoremédiation

Laisser un commentaire