05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Désherbage écologique - Désherbant Biologique

Le désherbage écologique

Le désherbage naturel n’est pas forcément un désherbage écologique

Éliminer les herbes sauvages, pour garder un jardin et des allées impeccables sans pour autant nuire à la nature, ni se ruiner ni s’épuiser, c’est tout à fait possible !

Gare aux idées reçues qui circulent sur la toile ! Le désherbage naturel ne signifie pas forcément que le produit en question est sans danger pour vous ou pour la terre. Il faut prendre garde à ne pas confondre désherbant naturel et désherbant écologique !

Les Experts vous donneront en exemple le sel ou le vinaigre, à forte dose ils deviennent néfastes pour la vie dans le sol et peuvent même le stériliser.

Découvrez avec les pros de la Coop, 10 méthodes de désherbage écologique.

10 méthodes de désherbage écologique

1 – L’eau bouillante

Ne jetez plus votre eau de cuisson, recyclez-la. Qu’il s’agisse de l’eau des pâtes, des pommes de terre ou tout autre légume, elle peut vous être très utile pour désherber des petites surfaces au lieu de finir dans votre évier. Outre le terrible choc thermique qu’elle inflige aux mauvaises herbes, elle contient du sel et souvent de l’amidon, ce qui sera redoutablement efficace. Quelques jours plus tard (en général deux suffisent) les indésirables seront totalement desséchées. A ne pas utiliser à proximité de vos plantes car l’eau bouillante s’infiltrant dans le sol risquerait de brûler aussi leurs racines.

2 – Désherbant biologique

Il existe de plus en plus de produits biologiques. Parallèlement, la législation concernant les désherbants devient de plus en plus stricte. Aussi pour des surfaces plus grandes, le recours à un désherbant peut-il s’envisager. Quelques précautions sont à prendre comme avec tout produit phytopharmaceutique, et le respect des doses et modes d’applications sont à respecter. Sans oublier que même d’origine naturelle, une matière active reste active et peut se retrouver dans vos cultures, ou contaminer les cours d’eau et notamment c’est le cas du vinaigre blanc.

3 – Désherbage manuel : L’huile de coude pour un désherbage écologique

Que ce soit à la main, à l’aide d’un vieux couteau ou encore avec un outil adapté : serpette ou binette, l’essentiel est d’arriver à supprimer la racine en même temps que la partie aérienne au risque de les voir repousser au même endroit et encore plus vigoureuses. En terre humide, par exemple après une bonne pluie, les mauvaises herbes « viennent » beaucoup plus facilement que sur terre sèche. Nos jardiniers professionnels peuvent entretenir votre jardin et désherber manuellement. Nous vous rappelons que pour l’entretien de jardin, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt ou d’une réduction fiscale.

4 – Le désherbage thermique

Avoir recours à un désherbage thermique est une manière écologique de chasser les mauvaises herbes et ceux sans utiliser aucun produit chimique. En revanche, il vaut mieux bien se renseigner avant d’utiliser un désherbeur thermique. Découvrez dans cet article le désherbage thermique.

5 – Le Purin d’ortie

Le purin d’ortie est un formidable fertilisant ! Et bien appliqué pur, il est également un très bon désherbant !

6 – Le purin d’Angélique

L’angélique est une plante possédant des propriétés médicinales mais peut aussi être préparer en purin et à ce moment devenir un redoutable désherbant sans effet néfastes sur l’environnement.

7 – Le bicarbonate de soude

Le bicarbonate de soude est en effet un excellent substitut au glyphosate, et a bien plus d’atouts que d’inconvénients… ! On peut l’utiliser pur 2 fois par an ou dilué à l’eau et vaporisé sur les parties aérienne de la plante. Pour en savoir plus c’est par ici !

8 – Couvrir d’une bâche : La solarisation

La solarisation en plus de désinfecter le sol des champignons et autres agents pathogènes par le soleil va également priver les herbes adventices de lumière et d’air par l’action de couvrir la zone d’une bâche. Ce procédé très économique est adapté aux grandes surfaces, il est d’ailleurs beaucoup utilisé par les maraîchers. Une fois le sol propre, vous pouvez à nouveau semer ou repiquer vos légumes.

9 – Le Paillage

Pour protéger vos massifs, ou cultures, on ne vous le répètera jamais assez : le paillage. Il empêchera les mauvaises herbes de pousser mais en plus permettra de maintenir l’humidité et la fraicheur du sol en période de sècheresse.

10 – Eviter les mauvaises herbes par l’association des cultures

L’association des cultures présentent déjà de grands intérêts au potager. Lorsque vous appliquez les cultures associées sous forme de cultures intercalaires, vous occuper l’espace et empêchez les mauvaises herbes s’installer.

D’autres articles sur notre site sur le paillage :

https://www.jardiniers-professionnels.fr///brf-bois-rameal-fragmente/

https://www.jardiniers-professionnels.fr///cote-potager-le-paillage-des-fraisiers/

Laisser un commentaire