05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
fraisier-stolon - Jardiniers Professionnels

FRAISIERS : Multiplication par les stolons

Les stolons des fraisiers

Pour multiplier les fraisiers sans devoir en acheter en magasin, nos jardiniers éclairés, professionnels ou amateurs, savent bien qu’il y a une méthode qui consiste à récupérer les stolons (ce sont des prolongations qui partent des pieds des fraisiers), ils apparaissent à l’œil nu en effet comme des petits pieds avec leurs racines, qui vont très vite s’ancrer dans la terre.

 

Qu’est-ce qu’un stolon?

stolon - Jardiniers ProfessionnelsLe stolon est un organe de multiplication extérieure, qui est généré à partir du pied de la plante.

Le stolon peut se présenter sous forme de tige aérienne ou souterraine, contrairement au rhizome, qui lui, est souterrain voire subaquatique. Le stolon pousse au niveau du sol, ou  dans le sol. Il porte au mieux des feuilles réduites à des écailles, et donne naissance à une nouvelle plante au contact du sol.

 

Pourquoi est-il intéressant d’exploiter les stolons du fraisier?

Tout simplement parce que nous devons nous projeter dans l’avenir et savoir qu’un fraisier doit être remplacé tous les 3 ou 4 ans. L’épuisement naturel des fraisiers fait que nous n’aurons presque plus de fruits, passées 3 ou 4 années. Ainsi, le remplacement de tous nos pieds est incontournable.

Egalement, après 3 ans, les pieds de fraisiers sont plus fragiles et sont beaucoup plus sensibles aux maladies à virus (aussi le paillage, à faire au moment de la floraison, permet d’éviter un certain nombre de problèmes, pour garder les fruits bien au sec).

 

Quand peut-on trouver des stolons sur nos pieds de fraises?

Le mois de Septembre, par exemple, est le moment le plus favorable, de par les conditions climatiques, commençant à être plus douces et souvent plus humides, pour renouveler notre fraiseraie. Le terrain, de par ses caractéristiques de chaleur stockée et à la fois d’humidité, va permettre une bonne pousse des nouveaux pieds (stolons).

 

Comment procéder?

stolon-fraisier - Jardiniers Professionnels

Observons notre pied de fraises : nous voyons des tiges adventives qui en sortent de toutes parts, et, à l’extrémité de ces tiges, nous pouvons bien voir ces petits amas de feuilles en surface, et en dessous, sur la face cachée, on peut remarquer des racines qui commencent à se développer spontanément. Voilà un stolon, tel l’enfant d’une mère.

 

Pour dupliquer, deux techniques sont proposées :

1) On coupe la tige au plus près du stolon, pour l’isoler :

Nous plantons ensuite ce stolon dans un pot rempli de terre, que l’on peut réserver dans un endroit abrité, en plein air ou sous serre et l’arroser régulièrement pendant 2 semaines environ. Puis nous le repiquerons dans le jardin.

2) On garde le stolon relié à la plante-mère :

stolon-fraisier-en-pot - Jardiniers ProfessionnelsNous plaçons le stolon dans un pot rempli de terre, qui sera posé à l’endroit où spontanément, il s’était installé. Stabilisons le pot de terre et le stolon. Pour éviter que la tige partant de la mère au stolon ne bouge, et donc le stolon lui même, nous pouvons bloquer cette tige avec une brique au plus près de la mère, sur le sol, ou utiliser un cavalier en fer.

Maintenir ce dispositif pendant deux semaines, le pied-mère nourrissant le nouveau pied en devenir.

Après deux semaines, la tige reliant le pied-mère au stolon en pot pourra être coupée, puis il sera alors temps de repiquer le pied là où on le souhaite, proche de poireaux par exemple, puisque l’association (ou compagnonnage) est recommandée.

 

Combien de stolons faut-il récupérer?

Pour une famille, il est bon de posséder 15 à 30 pieds selon les appétits et la voracité des membres de la famille, ou selon le désir bien compréhensible de confectionner des pots de confitures pour toute l’année, en ce cas, il n’y a pas de limite imposée!

Et après? L’année suivante, il n’y aura pas besoin de faire de repiquage, ni durant les  2 à 3 années qui suivent. Nous couperons donc tous ces stolons (et nous les donnerons aux poules si nous en avons).

 

Après la plantation, prévenir des maladies

Nos nouveaux fraisiers bien plantés, nous devrons les protéger de limaces, de maladies, tels le mildiou, la blaniule mouchetée, le botrytis… durant toute leur vie.

Il faudra donc anticiper sur les maladies qui peuvent survenir, en évacuant au pied des fraisiers les feuilles mortes, en éliminant les limaces et escargots, en supprimant les moindres éléments suspects de maladies (feuilles qui brunissent, qui se couvre de duvet gris avant de pourrir : le Botrytis)  et en paillant, ce qui bloquera l’arrivée, venant du sol de myriapodes, ces insectes qui ressemblent à des mille pattes et qui aiment l’humidité des fruits (donc les dévorent goulûment), idem pour la blaniule mouchetée.

  • Contre les limacesbien pailler ou selon les régions, utiliser des aiguilles de pins, ce qui freinera beaucoup la progression des limaces et des escargots (dont il convient de se débarrasser à la main, à voir au niveau des pieds), enfin on ajoutera des granules de Ferramol, celles-ci sont bio (les limaces qui en consomment s’enterrent au fond et meurent, et ne restent donc pas en surface).
  • Contre le mildiou (provoque le brunissement du feuillage) : il faudra arracher les plants touchés et se rappeler de ne rien planter pendant 3 à 4 ans de la même espèce au même endroit.

 

Maintenant vous savez tout ! Alors, multipliez les plants de fraises, bonnes récoltes !

recolte-fraises - Jardiniers Professionnels

Sur le même sujet
déchets du jardin
Comment recycler les déchets du jardin ?
événements jardin en juillet
7 événements jardin en juillet
fleurs à planter en été
Fleurs à planter en été
jardin fleuri tout l'été
Un jardin fleuri tout l’été : cela vous tente ?

3 Commentaires

    1. olivier jardinier

      Bonjour,

      Vous pouvez décider de les repiquer directement en terre, de les faire raciner et de les couvrir de paillage pour éviter le gel. Vous pouvez également décider de les faire raciner en pot et d’attendre le printemps pour les repiquer en terre. Certains récupèrent des caissettes de poissonniers en polystyrène avec un mélange terre/terreau et les mettent sous chassis.

      A vous maintenant de déterminer quelle méthode vous parait la plus pratique et la plus judicieuse !

      Donnez nous des nouvelles ! A bientôt

Laisser un commentaire