05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
BRF : bois raméal fragmenté | Jardiniers Professionnels

BRF : bois raméal fragmenté

Sur de nombreux sites, on parle de BRF, notamment pour la culture biologique. Nombreux de nos jardiniers professionnels en utilisent, il était donc intéressant de vous le présenter :

BRF est le nom donné à un mélange non-composté de résidus de broyage plus ou moins fin de rameaux de bois. Mais cela désigne aussi une technique culturale agricole venant du Canada, qui à pour objectif de recréer un sol riche, aéré et riche en micro-organisme.

En effet, le BRF est une accélération du processus pédogénétique en œuvre dans la forêt, c’est une nourriture naturelle pour le sol. Son utilisation rend caduque l’utilisation d’engrais et limite grandement les arrosages. Avec le BRF, un équilibre s’établit entre la terre, le bois, les champignons qui s’en nourrissent et les plantes en cultures. De plus, le BRF favorise la croissance de mycorhizes, champignons qui vivent en symbiose avec les racines des plantes. Ces dernières fournissent des sucres aux champignons qui en échange fournissent à la plante des minéraux et de l’eau. Les champignons ont une action nématicide et secrètent des antibiotiques dont la plante profite. La structure et la nature du sol s’en trouvent ainsi améliorées.

Nos jardiniers professionnels vous conseilleront et vous aideront pour la fabrication et la mise en place de votre BRF.

Voici un petit calendrier des tâches à entreprendre :

  • Décembre : broyage du petit bois de feuillus ou de résineux  (à raison de 10 à 20 % de résineux dans le mélange). Le broyage fin permet de faciliter le travail des bactéries et des champignons, et donc accélère la décomposition. Epandage sur une épaisseur d’au moins 3 centimètres.
  • Février : incorporation du BRF à la terre de culture sur les premiers centimètres.

Printemps : premiers semis directement sur le BRF ou en terre après un léger grattage.

Deux ou trois plus tard le BRF a totalement disparu, transformer en humus. Et voici les avantages que votre sol en retire : augmentation significative des rendements, réduction des besoins en eau des cultures avec une nette augmentation de la résistance à la sécheresse ou au gel, réduction de la flore adventice (« mauvaises herbes »), correction du pH vers la neutralité, contrôle du parasitisme de nombreux insectes, nématodes…, diminution des maladies fongiques (flétrissements bactériens, viroses…), augmentation de la teneur en matière organique des sols, limitation des pertes d’azote par lessivage (diminution de la pollution des nappes phréatiques).

La coopérative rappelle que l’élagage au-dessus de 3 m 50 n’ouvre pas droit à une déduction fiscale. En revanche, la récupération et le broyage de petits bois entre dans le cadre de l’entretien de jardin.

Votre jardinier peut donc vous broyer du petit bois et vous l’épandre.

N’hésitez pas à faire appel à un de nos jardiniers et vous bénéficierez d’une réduction fiscale ou d’un crédit d’impôt de 50 %

Laisser un commentaire