Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Serre en Tunnel - Avantages et Inconvénients d'une Serre en Tunnel

Automne : les travaux à réaliser sous un tunnel

Vous avez une culture sous tunnel ? Tomates, courgettes, melons et autres plantes requièrent une attention particulière. Aussi, des travaux sont à réaliser pour assurer la santé de la culture quand octobre arrive. La question étant : « que faut-il faire ? ». Pour vous aider à prendre soin de vos cultures, les jardiniers paysagistes vous délivrent leurs secrets.

La question de l’arrosage sous tunnel : matin ou soir ?

Cultiver sous tunnel, quand faut-il arroser ?

Un bon arrosage est indispensable pour assurer la santé et le développement des plantes. Mais la méthode de l’arrosage n’est pas la même en fonction des saisons. En été, l’arrosage des plantes se fait en fin de journée. Et pour cause, pendant la nuit, les températures restent en dessous des 20 °C et ne peuvent monter jusqu’à 30 °C, voire plus. Par contre, en automne (septembre), c’est tout à fait l’inverse. En effet, il est préférable d’arroser les plantes sous tunnel dès le matin. L’objectif est d’éviter que le tunnel soit humide le soir. Il faut savoir qu’à cette époque de l’année, une attaque de mildiou est fort probable s’il y a une humidité nocturne. Pour rappel, le mildiou est une série de maladies qui s’attaquent surtout à des plantes telles que les tomates, les courges, la laitue et les pommes de terre.

Les précautions contre les insectes et champignons

Certaines plantes sont des proies de premier ordre pour les insectes. On peut citer le melon qui est la cible favorite des fourmis (et des campagnols). Pour éviter que les melons soient rongés, il est préférable de les suspendre avec des ficelles pour éviter qu’ils ne touchent les sols. Cela vaut également pour d’autres plantes comme la tomate, en enroulant la tige sur une ficelle attachée à une barre. Cette astuce est également utile pour éviter que la plante se ressème sur place ou qu’elle soit la cible des maladies. En parlant de maladie, la pourriture blanche ou l’oïdium blanc est un véritable fléau pour les cucurbitacées comme le melon, la courgette et le concombre. Cette maladie attaque en fin d’été, quand la température est sèche la journée et fraiche la nuit. Pour contrer cela, on utilise de la décoction de prêles en prévention et du bicarbonate de soude (1 cuillère à café pour 1 litre) si l’attaque est importante. Les feuilles blanchies par l’oïdium sont à retirer successivement par cas.

Les astuces pour les plantes mellifères

plantes mellifères au printemps

Plantes mellifères

Tous les insectes ne sont pas néfastes pour la culture sous tunnel, il y a des insectes utiles ou pollinisateurs comme les abeilles, les syrphes et les bourdons. En effet, la pollinisation est importante pour les plantes mellifères, elle assure des cultures fertiles. C’est pourquoi il est important de permettre à ses insectes utiles de circuler librement sur les cultures. Ainsi, il ne faut pas fermer les portes du tunnel pendant la nuit. Une autre astuce de jardinage consiste à utiliser d’autres plantes qui attirent l’attention des insectes utiles sur les cultures. On peut utiliser notamment le plan d’anis. D’ailleurs, l’anis est déjà en fleur au moins de septembres, ce qui permet d’attirer les pollinisateurs sur les cultures qui ne sont pas auto-fertiles. Outre, l’anis, il y a également le cosmos qui est tout à fait adapté à cet effet.

 

Laisser un commentaire