05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne

Les méthodes répulsives contre les fourmis

Les fourmis sont des insectes sociaux formant des colonies pouvant abriter des milliers d’individus. Elles sont considérées comme des auxiliaires utiles au jardin car elles participent à la pollinisation et se régalent de nombreux insectes plus nuisibles. Cependant elles « cultivent » aussi les pucerons et cochenilles pour leur miellat. De plus certaines colonies peuvent aussi envahir nos maisons ou même comme la fourmi charpentière, élire domicile à l’intérieur des murs.

Les méthodes répulsives :

De nombreux moyens simples, efficaces et écologiques peuvent être mis en place pour repousser les fourmis sans pour autant les tuer.

  • Le citron ou le vinaigre pulvériser sur leur chemin d’accès à la maison (fenêtres, bas de portes…) formera une barrière efficace et les maintiendra éloignées de la maison. Cette opération doit être renouvelée dès que la barrière n’est plus efficace.
  • Les fourmis ne franchissent JAMAIS une ligne de craie.
  • Si les fourmis s’infiltrent par une fente dans un mur, bouchez-la avec un enduit à base de silicone (le plâtre se fissurera à nouveau).
  • Pour protéger certaines plantes d’un élevage intensif de pucerons, des demi-citrons légèrement moisis disposés tout autour du végétal en question éloigneront les fourmis et seront à remplacer tous les 15 jours.
  • Pour les arbres fruitiers, une bande de glu bien appliquée sur le tronc à 80 cm du sol bloquera l’accès au feuillage. Cependant les fourmis pourraient créer un pont par-dessus cet obstacle, c’est pour cette raison qu’une deuxième bande de glu peut être appliquée 10 cm au dessus de la première.
  • Si vous avez repérer la fourmilière, quelques litres d’eau bouillante encourageront les rescapées à s’installer ailleurs.

 

Les insecticides anti-fourmis :

Si l’invasion des fourmis prend des proportions devenant intolérables, l’éradication de la colonie est envisageable. Il existe de nombreux « fourmicides » dans le commerce, plus ou moins naturels, plus ou moins efficaces… Vous pouvez aussi fabriquer vous-même vos appâts à base d’acide borique. Il s’agit d’un mélange visqueux contenant à parts égales de la nourriture pour les fourmis (beurre de cacahuète, confiture…) et de l’acide borique (disponible en pharmacie) et d’un peu d’eau. Les ouvrières chargées du ravitaillement  se nourrissent de ce poison à l’action lente. De retour à la fourmilière elles le transmettent à la reine et aux autres ouvrières par trophallaxie. Vérifiez régulièrement les petits récipients contenant ce mélange pour vous assurer qu’il est consommé et que les fourmis ne meurent pas immédiatement (dans ce cas diminuer la quantité d’acide borique) et les renouvelés durant plusieurs mois.

Cependant, les jardiniers professionnels vous encouragent à toujours tester en premier des solutions biologiques qui respectent le sol, les plantes et les habitants du jardin. Travaillons avec la nature et non pas en opposition à elle.

Laisser un commentaire