05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche

Blog Jardinier

Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Maladies et Parasites au Printemps - Les Différentes Précautions Contre les Désastres du Printemps

Maladies et parasites au printemps

Le printemps est une saison très mouvementée pour les jardiniers. En effet, en plus de nettoyer, repiquer et planter les légumes, ils doivent faire face à divers fléaux. De ce fait, consulter les jardiniers professionnels, devient plus que nécessaire. Quels sont les différents maladies et parasites au printemps ? Et quels sont les précautions à prendre ?

Maladies et parasites au printemps : les maux du printemps

Les premières lueurs du printemps s’accompagnent de différents maux. Parmi ceux-ci, il est à dénombrer des maladies et parasites au printemps nuisibles au bien être des jardins.

Les parasites et ravageurs sont repartis comme suit :

Les fourmis et les pucerons : ces derniers se ravivent dès le printemps et deviennent très actifs, en se déplaçant d’une plante à une autre. Ces derniers affaiblissent les plantes par leurs attaques.

Au printemps, les plantes sont victimes de contagions venant de cicadelles. Ces insectes piqueurs et suceurs de sèves, empestent les différentes plantes au sein de votre jardin par leurs toxines. Ils sont repérables par les traces de salives qu’ils laissent sur les plantes.

Cicadelle

Cicadelle

Dévoreuses insatiables de feuilles, les limaces sont des parasites très actifs durant le printemps. En effet, durant cette saison, les femelles limaces pondent de nouveaux œufs tandis que ceux de l’automne éclosent. Ainsi, votre jardin devient un espace de prédilection pour leur approvisionnement en nourriture.

Les rongeurs tels les courtilières et les campagnols terrestres ne se restent pas racontés le printemps, le mois d’avril est un mois d’éveil pour ceux-ci. Ces différents rongeurs s’attaquent aux plantes, creusant des ravins en dessous.

Si les parasites et les rongeurs ne font pas de cadeau à votre jardin, sachez également que des pandémies mettent en mal la croissance de vos plantes.

Au nombre des pandémies vous avez

La fonte des semis, pathologies ayant sa source dans les champignons, et mettent en mal les semis précoces. Ce mal affecte de nombreuses plantes parmi lesquelles il est à noter les carottes, les choux, les tomates, etc.

A la suite des fontes de semis, les champignons infectent également de nombreuses plantes potagères et autres avec de la rouille, se caractérisant par des auréoles rougeâtres ou jaunâtres et de pustules poudreuses sur le feuillage des plantes.

L’oïdium et l’anthracnose : chacune de ces maladies affectent les plantes et se détectent par les couleurs qu’elles laissent sur leurs feuilles. L’oïdium se manifestant en milieu et fin de printemps, se détectent par un feutrage blanc sur les plantes.

Anthracnose

Anthracnose

L’anthracnose est causée par les déchets de cultures en présence d’humidité sous une température entre 15 et 27°C. Les plantes contaminées présentent des taches brunes ou noires sur leurs feuillages.

La verticilliose, difficile à réparer, elle se développe sur des petites zones de feuilles et engendre des nécroses et problèmes végétatifs.

Toutefois pour ne pas vous retrouver démuni dans votre jardinage à la fin du printemps, des mesures s’imposent.

Les différentes précautions contre les désastres du printemps

Pour une meilleure prévention contre les différentes maux tirants leurs sources de champignons microscopiques, déchets de culture souterrains et parasites, des mesures préventives s’avèrent être la solution. Celles-ci peuvent se résumer comme suit :

  • Éviter les températures froides et humides pendant la germination.
  • Désinfecter les outils et les matériels de semis.
  • Surveiller et être aux soins des plantes en brûlant les parties contaminées.
  • Faire un meilleur choix de variétés de plantes.
  • Bien nourrir les plantes avec de l’engrais.
  • Entretenir le sol et si possible le renforcer.
  • Pulvériser les plantes avec des décoctions naturelles.
  • Favoriser les auxiliaires, prédateurs naturelles contre les insectes et rongeurs
  • User d’insecticides (en dernier recours mais nous ne recommandons pas les produits chimiques) et produits naturels contre ces derniers.

 

Sur le même sujet
printemps fleuri
Un printemps fleuri
récoltes du printemps
Les récoltes du printemps
verger au printemps
Que faire dans un verger au printemps ?
balcons et terrasses au printemps
Balcons et terrasses au printemps

Laisser un commentaire

X
- Enter Votre localisation -
- or -