05 59 70 57 35Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Aloe vera

Réussir la culture de l’aloès vera

L’aloès commun ou Aloe Vera est connu pour ses vertus cosmétiques et diététiques. Le jardinier pourra profiter de toutes ses vertus après avoir planté l’aloès commun. Cette dernière apportera d’ailleurs de l’esthétisme à l’intérieur du logement. Avec les conseils les pros jardiniers, redécouvrez les techniques pour réussir la culture de l’aloès commun.

planter l’Aloès Vera ?

La culture de l’aloès commun nécessite un environnement chaud et tempéré. En fait, la plante grasse ne supporte pas les gels. La température idéale pour planter l’aloès commun doit avoisiner les 18 ° c et les 21 ° c. L’Aloe Vera est sensible au de l’hiver puisque les gelées font éclater ses cellules. La baisse de température peut également porter préjudice pour son développement et sa croissance le soir. La plante ne doit pas être placée face à un soleil direct. Certes, il s’agit d’une plante semi-désertique, mais le soleil peut assécher rapidement ses feuilles. L’emplacement idéal est donc la terrasse pour profiter d’un maximum de lumière. Toutefois, il ne faut pas hésiter à rentrer la plante lors des nuits fraîches. Une autre solution est d’installer la plante devant une vitre bien exposée ou dans une serre. La culture doit être effectuée dans un grand pot. Ainsi, il sera facile de déplacer la plante à l’intérieur et l’extérieur.

Comment cultiver l’aloès commun ?

aloé vera

Le semis doit être effectué au printemps. La plantation nécessite l’utilisation régulière du technique de rempotage. La technique consiste à déplacer la plante d’un pot à l’autre en fonction de sa dimension. Le pot en question doit contenir 1/3 de terreau avec la même proportionnalité de sable grossier et de tourbe blonde. Pour faciliter le drainage lors du jardinage, le jardinier peut envisager l’ajout de petite pouzzolane. L’utilisation d’engrais L’Aloe Vera reste facultative lors de sa culture. Cependant, l’usage d’engrais permettra d’obtenir une croissance soutenue de la plante. L’ajout d’engrais peut se faire juste après le deuxième arrosage durant le printemps. Le fertilisant à utiliser sera dilué spécial cactées.

Comment entretenir l’Aloe Vera ?

L’Aloe Vera doit être arrosé toutes les deux semaines quand le substrat est sec en été. À noter qu’un substrat trop sec peut flétrir l’aloès commun. Pour éviter cela, il faudrait gorger la plante d’eau. En hiver et automne, l’arrosage doit uniquement intervenir lorsque la terre du pot est sèche. Vous devriez également vérifier en dessous du pot pour vous assurer de la non-présence de surface humide. Un arrosage parcimonieux permettra d’éviter le ramollissement des feuilles. En effet, l’aloe Vera rentre dans sa phase de repos végétatif durant ses deux saisons. L’arrosage doit être fait avec de l’eau ambiante pour protéger l’aloès commun contre le stress important. Au printemps, la plante doit être arrosée régulièrement. Il est conseillé d’effectuer l’opération une fois par semaine. L’arrosage au printemps favorisera d’ailleurs la croissance de la plante.

Résoudre les différents problèmes de l’aloès commun

aloé vera

Les feuilles de l’Aloé Vera peuvent également se flétrir ou se ramollir suite à un excès d’eau. Pour résoudre le problème, le jardinier peut effectuer un dépotage. En cas de présence de pourritures sur le collet, vous pouvez rajouter un fongicide à la terre lors du rempotage. L’un des fongicides les plus efficaces reste le charbon de bois afin de protéger l’aloès commun. Les principaux facteurs de ravage de l’aloès commun sont les cochenilles. Ces dernières apparaissent sur les feuilles. Le jardinier peut utiliser de l’alcool ménager sur les feuilles pour asphyxier les cochenilles.

Propriétaire d’un jardin, vous souhaitez confié son entretien à un professionnel ? Connaissez-vous les  jardiniers coopérateurs de votre région ? L’entretien de votre jardin par ces jardiniers peut vous faire bénéficier d’un crédit d’impôt (uniquement sur les prestations d’entretien éligibles au crédit d’impôt).

 

Laisser un commentaire