05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Tuteur Arbre Fruitier - Tuteur Arbuste - Tuteurer un Arbre

Pourquoi et comment tuteurer les arbres et les arbustes?

Pourquoi et comment tuteurer les arbres et les arbustes?

Lors de la plantation d’arbres et de certains arbustes à la reprise plus délicate, il est un geste incontournable en plus de l’arrosage : le tuteurage. L’enracinement d’un arbre dans le sol peut prendre de longues années parfois, c’est pourquoi mettre en place des tuteurs s’avère une très bonne solution. Avec les conseils de nos experts, découvrez pourquoi tuteurer les arbres et les arbustes est indispensable ainsi que les différentes méthodes pour réaliser cette étape sans les blesser.

Pourquoi tuteurer les arbres et les arbustes

Au moment de leur plantation ou de leur transplantation, les arbres et les arbustes sont vulnérables. Outre le grand stress de la plantation, lié à l’arrachage, les tailles d’habillages ou encore le transport, vos végétaux doivent s’acclimater rapidement à un nouvel environnement. Il est donc nécessaire de guider leur croissance par la pose d’un ou plusieurs tuteurs.

Garantir une pousse bien droite, sans immobiliser l’arbre

Ainsi pour faciliter la reprise de vos végétaux, assurer la croissance bien droite de vos arbres et arbustes, le tuteurage doit apporter une stabilisation sans pour autant entraver leur développement.
Sachant que la majorité des arbres à maturité ne peuvent pas être redressés, il est préconisé de prévenir cette situation dans les premières années de leur croissance, lorsqu’ils établissent leur structure racinaire.

Favoriser l’ancrage dans le sol et protéger du vent

Leurs racines nues ou en motte, vont devoir s’ancrer dans le sol. A ce moment-là, le vent est un de leur pire ennemi.
En effet à la moindre bourrasque, la plante toute entière ploie ; ramure, cime, tronc et racines. Aussi ce mouvement de balancier à répétition empêche la plante de s’enraciner, et l’épuise rapidement. Les vents plus forts pourront même renverser, déraciner vos arbres et arbustes nouvellement plantés, les fragiliser voir les briser.
Il faudra alors rapidement les replanter et leur apporter les soins nécessaires (l’arrosage sera alors fortement surveillé).
Nos jardiniers coopérateurs vous conseillent lors de la plantation pour tuteurer les arbres et arbustes sans les blesser et assurer ainsi une bonne croissance.

Comment tuteurer les arbres et les arbustes

Si le vent stimule la croissance en encourageant la lignification des jeunes rameaux, il est important de protéger les racines.
Aussi le tuteurage doit permettre de maintenir les racines et le collet tout en permettant un mouvement du haut de la ramure.
Pour cela il existe différentes méthodes de tuteurage.

Important : Les techniques de tuteurage doivent tenir compte de la taille, de la variété des arbres et arbustes, selon qu’ils se présentent lors de la plantation en racines nues ou en motte.

Les différentes méthodes de tuteurage des arbres et arbustes

  • Monopode : Piquet droit, en bois généralement, planté droit ou à l’oblique, lors de la plantation de vos plantes.
    Cette technique, la plus simple, consiste à planter le tuteur à la verticale et s’adapte particulièrement aux plantes à racines nues et aux jeunes arbres (tronc de diamètre inférieur à 8cm).
    Le piquet doit respecter une hauteur correspondante avec celle de la plante.
    Procédez lors de la plantation, quand le trou est aménagé. Présentez l’arbre et déterminez son orientation.
    Puis repérez la provenance du vent dominant, et placez le tuteur de façon à ce qu’il protège l’arbre du vent et non l’inverse, à un endroit entre les racines pour qu’il soit bien droit et à une dizaine de centimètre du tronc.
    Retirez l’arbre et enfoncez votre tuteur profondément pour qu’il soit bien fixe et atteigne le départ de la ramification, puis planter votre arbre.Dans le cas d’arbres ou arbustes vendus en motte, un tuteurage monopode est envisageable, à condition de planter le tuteur à l’oblique, afin de ne pas endommager la motte et les racines non visibles. La base du tuteur sera enfoncée dans le sol, hors de la motte et croisant ainsi le tronc de l’arbre.
  • Bipode : Deux piquets ou poteaux en bois sont plantés droit profondément dans le sol de chaque côté de la plante et reliés entre eux par une planche.
    L’arbre vient se fixer contre cette planche en son milieu.
  • Tripode, quadripode : Méthode identique, mais on multiplie les piquets entourant l’arbre. Des attaches plus longues relient l’arbre aux 3 ou 4 planches horizontales.
    Ces techniques multipode consistant à entourer l’arbre de 2, 3 ou 4 piquets permet de les protéger et convient plus particulièrement pour des arbres de taille moyenne.
  • Hauban : Cette dernière méthode, adapté aux grands arbres et d’une silhouette imposante, est principalement utilisée par nos paysagistes dans les régions à fort vent.
    Celle-ci consiste à enfoncer trois piquets (jambes de force) autour de l’arbre de manière à former un triangle équilatéral dont l’arbre est le centre.
    L’écartement des piquets dépendra de la hauteur d’attache (2/3 de la hauteur de l’arbre) pour former un nouveau triangle équilatéral composé de 2 piquets et du point d’attache.
    Ensuite reliez l’arbre aux piquets avec le cordage ou les câbles protégés de caoutchouc pour ne pas blesser le tronc. Des tendeurs permettront de régler la tension des câbles au fur et à mesure de la croissance de l’arbre.
tuteurer un arbre avec hauban

Haubanage d’un arbre

Le choix de la technique de tuteurage à adopter dépend de la taille du sujet à tuteurer, et de son environnement (vents violents, type de terrain, sol très meuble…).
De plus, le matériel utilisé devra être adapté. Il convient donc de bien choisir vos tuteurs et fixations.

Bien choisir les tuteurs et les fixations de tuteurage

Attention, quelques pièges sont à éviter en choisissant les tuteurs et fixations !
Concernant les tuteurs, ils devront être de taille adaptée à la hauteur et le diamètre de vos arbres et arbres fruitiers notamment.
En règle général, ils sont proposés en bois imputrescible, robuste et résistant, tel que le châtaignier.
Les fixations devront être non blessantes pour l’arbre, préférez des attaches en caoutchouc souples et résistantes dans le temps ou des colliers en 8 qui permettent le réglage et éviter l’étranglement du tronc. Eviter les attaches en plastique bon marché, qui s’effriteront rapidement et privilégier les fixations de qualité, qui préserveront, en plus, l’écorce de vos arbres.
Il convient d’arroser avant la pose des fixations, pour s’assurer que vos arbres nouvellement plantés seront bien en place et ne bougeront pas.
Le tuteurage des arbres et arbustes devra être maintenu et vérifié tout au long de la reprise et de leur croissance.

N’hésitez pas à demander conseil, pour le soin et la protection de vos végétaux, à nos jardiniers professionnels, partout en France, devis gratuit et rapide en ligne et au 05 59 70 57 35

Sur le même sujet
habillage des racines
Tout savoir sur l’habillage des racines
curcuma magnifique plante d'ornement
Le curcuma : culture, plantation et entretien
Que faire Sous sa Serre en été - Récolte et Plantation dans la Serre en été
Que faire sous la serre en été ?
Que Faire dans le Bassin en Été
Que faire dans le bassin en été ?

Laisser un commentaire