05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
jardins japonais - histoire des jardins - Professionnels A Domicile

Jardins Japonais : Histoire des Jardins

Après avoir passer en revue un bon nombre de types de jardins de l’époque et jusqu’à nos jours, l’Histoire des Jardins revient, avec des Paysagistes professionnels qui vous racontent la conception des Jardins Japonais.

Les Jardins Japonais : – 660 à nos jours

Histoire des Jardins Japonais

L’empire du Japon est fondé vers 660 avant J.C. Il est constitué d’un très grand nombre d’îles. Dans les premiers jardins appelés shima ou île, des plans d’eau et des îles sont intégrés (caractéristiques du pays). Autour des temples, on créera des plages de sable et de galets lavés et blanchis par la mer destinées aux divinités.

Vers 538 après J.C, c’est l’introduction du Bouddhisme qui va influencer l’histoire culturelle du Japon.

Au 12ème et 13ème siècle, les jardins deviennent le reflet de la religion bouddhiste. Ils accompagnent temples et pagodes.

Du 14ème au 16ème siècle, sous l’influence du bouddhisme zen, les jardins s’imprègnent d’un spiritualisme plus important. L’emplacement et la forme d’une pierre ou d’une plante est significative et lié au ciel, à la terre et à l’homme. Tout y est symbolique. Les jardins conçus pour la noblesse japonaise, sont en accord avec l’univers et la nature comme en Chine et illustrent la dualité entre le yin et le yang. Ils représentent les paysages du Japon.

Entre le 17ème et le 19ème siècle, les parcs paysagers accompagnent les riches demeures de la noblesse nippone. Dans ces aménagements, on associe harmonieusement l’eau, le minéral et le végétal. Le paysagiste applique la technique de « l’emprunt ». Il donne l’impression que sa composition n’est en fait qu’une œuvre de la nature et que son jardin n’est qu’une intime continuité de l’environnement.

Description des Jardins Japonais

Ces jardins paysagers sont conçus selon le cas, sur des collines artificielles (Tsuki-yama) ou sur un relief plat (Hira-niva). Ces deux formes de jardins sont parfois associées.

L’eau est très présente dans ces jardins. Les plans d’eau (lacs-étangs) sont parsemés d’îles. Leurs contours sont végétalisés, enrochés ou associés à une plage de galets pour dissimuler la forme exacte. Les îles ont des formes variées. On en trouve principalement quatre : une île maritime verdoyante placée au centre du lac (horaidima), une île maritime dépourvue de végétation occupée par une architecture représentative (fuki je-jima), l’île du maître reliée au rivage par un pont et aménagée d’une tonnelle, l’île de l’invité de taille plus petite en arrière plan. D’autres îles peuvent occuper les plans d’eau, certaines d’entre elles portent un nom spécifique.

Dans ces aménagements, on trouve :

  • un jardin de thé (chaniwa) : c’est un petit espace clos de méditation. Un portail s’ouvre sur une allée discrète menant à la maison de thé. Il est composé d’un puits (représentation de la source d’un fleuve), d’une pierre d’eau (tsukubaï) invitant le visiteur à se purifier avant d’entrer dans la maison de thé, d’une lanterne et d’un abri.

éléments des jardins de thé : lanterne et pierre d'eau - Jardins Japonais - Professionnels A Domicile

 

Eléments du jardin de thé japonais : lanterne et pierre d’eau

  • un jardin sec (kare-sansui) : c’est un espace minéral conçus à l’intérieur d’un cloître et constitué de sable blanc, de gravier et de rochers. La surface sablée ou gravillonnée est ratissée régulièrement en créant des ondulations pour simuler les mouvements de la mer. Les rochers symbolisent les îles du paradis et les inaccessibles montagnes perdues dans l’infini des ondulations de la mer. Ce jardin est un espace de recueil, de méditation et de prière.

éléments des jardins secs : sable et rochers - Jardins japonais - Professionnels A Domicile

 

Eléments minéraux du jardin sec japonais : sable et rochers

Les parcs japonais se caractérisent également par la présence d’une végétation luxuriante et diversifiée. Comme en Chine, les végétaux ont un caractère symbolique ; les pins symbolisent la virilité, la pérennité et le bonheur, les érables par leurs coloris d’automne indiquent le crépuscule, le cerisier évoque le printemps et la jeunesse, le cannelier symbolise l’âge adulte, les cyprès honorent la vieillesse… Certains groupes de végétaux ont également un caractère symbolique.

Dans ces jardins, on emploie de nombreuses plantes de terre de bruyère (camélias, azalées, rhododendrons, andromèdes…) ainsi que des conifères (genévriers, cryptomerias, pins…). Certains d’entre eux sont taillés en nuages. Les sous-bois sont recouverts d’un épais tapis de mousse et de fougères. Les espèces de bambous y sont nombreuses. Leurs chaumes sont employés pour les constructions et servent de canalisations et de balancier pour acheminer de faible débit d’eau.

De nombreuses espèces végétales seront introduites plus tard en Europe.

Les bonsaïs (arbres nanifiés) cultivés dans des poteries et taillés selon différentes formes symboliques complètent la décoration de ces jardins.

Dans ces aménagements, on trouve diverses constructions : des ponts voûtés ou plats de couleur rouge, des pagodes, des kiosques, des pas japonais ainsi que de nombreuses lanternes en pierre naturelle sculptée.

Ces jardins basés sur une approche philosophique et spirituelle, sont des lieux de recueillement, de méditation et de prière.

Exemples de parcs et jardins japonais :

  • Jardin moussu de Saiho-Ji près de Kyoto

jardin de mousse à Saiho-Ji à Kyoto - jardins japonais - Professionels A Domicile

 

  • Jardin de Ryoan-Ji à Kyoto en 1500

Jardin sec de Ryoan-Ji à Kyoto - jardins japonais - Professionnels A Domicile

 

  • Jardin de la Villa Katsura à Kyoto en 1620

villa katsura - jardins japonais - Professionnels A Domicile

 

  • Parc Joju-en à Kumamoto

Parc Joju-en à Kumamoto - jardins japonais - Professionnels A Domicile

 

 

Exemples de parcs et jardins d’inspiration japonaise en France :

jardin japonais à Monaco - Professionnels A Domicile

 

  • Parc oriental de Maulévrier réalisé entre 1899 et 1917

parc oriental de Maulevrier - jardins japonais - Professionnels A Domicile

 

  • Jardin d’Albert Kahn à Boulogne-Billancourt réalisé entre 1895 et 1914

jardin Albert Kahn à Boulogne Billancourt - jardins japonais - Professionnels A Domicile

 

  • Jardin japonais dans la Drome et Jardin de Corse du Sud créé par le paysagiste-sculpteur Erik Borja

jardin zen d'Erik Borja - jardins japonais - Professionnels A Domicile

 

 

 

Sur le même sujet
déchets du jardin
Comment recycler les déchets du jardin ?
événements jardin en juillet
7 événements jardin en juillet
fleurs à planter en été
Fleurs à planter en été
jardin fleuri tout l'été
Un jardin fleuri tout l’été : cela vous tente ?

Laisser un commentaire