05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Cultiver le Melon dans son Potager

Le melon : du semis à la récolte

|01 septembre 2017

Contrairement aux idées reçues, la culture du melon n’est pas seulement réservée aux régions du sud. Avec les conseils des bons jardiniers, ce fruit charnu et savoureux peut s’installer chez tous les amoureux du jardinage.

Semer en pleine terre ou en godet ?

En début de vie (entre le mois d’avril et le mois de mai) les semis ont besoin d’une température minimum de 15°C. C’est ce paramètre primordial qui vous fera choisir entre le semis en pleine terre ou en godet.

Préparer les godets :

Les remplir d’un mélange de 50 % de terre et de 50 % de terreau que vous tasserez souplement. Un godet biodégradable sera un plus, car il sera mis en terre avec le plan. Le melon n’aimant pas être déplacé, cette méthode permet de limiter les manipulations.

Préparer la terre :

Préparez les emplacements en creusant sur une profondeur de 10 cm, en respectant un écart d’un mètre entre chaque trou (en prévision de l’envergure des futurs plans). Remplir ce trou d’un mélange de 50 % de terre et de 50 % de terreau que vous tasserez souplement. Si vous avez un compost, vous pouvez remplacer le terreau par ce dernier.

Mettre les graines en terre

Dans chaque godet ou emplacement, insérez trois graines en les enfonçant avec le doigt à 1 cm de profondeur. Pour les godets, vaporisez d’eau puis les mettre à l’abri dans un endroit bien lumineux (mais pas directement au soleil).

Pour la pleine terre, arrosez puis couvrez d’une cloche pour protéger les semis d’un frimas tardif.

Maintenir l’environnement humide en procédant à des arrosages réguliers du substrat.

L’apparition des premiers plans

A leur première apparition, au bout d’une semaine environ, les jeunes plants arborent deux feuilles rondes et épaisses rappelant une plante grasse, appelées cotylédons. Ils développent ensuite 3 à 4 feuilles « normales ».

Choisissez alors dans chaque godet/emplacement le spécimen le plus beau puis arracher les deux autres. Vous ne conservez ainsi que les plans les plus vigoureux. A ce stade, par temps sec, vous pouvez retirer délicatement les cotylédons.

Attention pour les plans en pleine terre : les limaces en sont très friandes, pensez à protéger vos jeunes plans.

Pour les plans en godet, les feuilles maintenant apparues, vous pourrez les mettre en pleine terre quand elle aura atteint une température de 20°C.

Il est temps de pincer le melon !

Voici une méthode pour avoir une production plus rapidement et plus savoureuse :

Les jeunes plans arborant maintenant 4 feuilles, il est temps de les pincer : Il s’agit de placer son pouce et son index autour de la tige au-dessus des deux premières feuilles puis par un mouvement de pincement, la trancher. Cette opération est nécessaire pour pousser le plan à produire deux nouveaux rameaux au lieu d’un.

Laissez les plans reprendre leur développement naturel jusqu’à ce qu’ils aient formé 5 feuilles sur chaque rameau. Placez alors vos doigts au-dessus de la troisième feuille de chaque rameau et pincez.

Le pincement traditionnel peut être remplacé par une coupe au sécateur, cela ne modifiera pas le résultat.

Entretenir les plans

En plus d’un désherbage régulier, vous pouvez mettre un paillage au sol, en prévision de l’arrivée des fruits. Il permettra d’isoler le fruit du sol et d’éviter ainsi un risque de pourrissement.

Le melon adore l’eau, arrosez les plans abondamment au niveau du pied. Les feuilles et les fruits ne doivent pas être mouillés pour éviter qu’ils développent des maladies.

Arrêtez par contre l’arrosage lorsque les fruits arrivent à fin de maturation, cela stressera le plant qui produira alors des fruits plus sucrés.

 

Sur le même sujet
jardin en septembre
Jardin en septembre : entretien de retour de vacances !
champignons
La culture des champignons
été au potager
Été au potager : quels sont les fruits et légumes à récolter
Planter en été
que planter en été ?

Laisser un commentaire