05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Postures Pour jardiner

Les bonnes postures pour jardiner

En plus d’être un loisir sain, jardiner procure du plaisir. Toutefois, ceux qui jardinent en utilisant de mauvaises méthodes risquent d’endommager leurs dos et leurs genoux. Les jardiniers paysagistes, à travers ce guide, présentent les précautions à adopter, les outils appropriés et les bonnes postures pour jardiner afin de préserver son corps.

Choisir des outils adaptés pour améliorer les postures pour jardiner

La principale cause du mal de dos chez les jardiniers est l’utilisation d’outils non adaptés à leur morphologie. En France, très peu de choix sont disponibles quand il s’agit d’acheter des outils ergonomiques pour le jardinage.

Pour illustration, il n’existe pas de gamme d’outils de jardin adaptés pour les femmes.

Dans ces conditions, il faut mettre en avant le bon sens et choisir des outils moins lourds si vous êtes une dame.

Les outils avec du fer étroit permettent de limiter les efforts quand on soulève la terre avec la bêche ou la fourche bêche.

Les matériaux à manches longues doivent s’adapter à la taille et à la stature de l’utilisateur. Vous devez utiliser correctement les outils sans vous baisser, tout en gardant le dos droit.

Employez les sécateurs et les taille-haies longue portée ou à manche télescopique pour réduire les mouvements d’extension (surtout en torsion), causes de nombreux maux de dos. Les poignées au niveau de la tondeuse doivent être réglées à la bonne hauteur pour vous permettre de travailler debout.

Comme matériel révolutionnaire, utilisez la grelinette qui permet de décompacter le sol et l’aérer sans faire usage du dos. Il suffit de l’enfoncer dans le sol et d’exercer une action de levier au niveau des hanches.

Préparer son corps avant de commencer à jardiner

préparation postures pour jardiner

Avant de commencer, prenez quelques minutes pour échauffer les muscles à travers des exercices d’étirements. Une activité (tailler, bêcher, désherber) ne doit pas être faite seule durant de longues heures, car elle sollicite énormément les mêmes muscles.

Ce que vous pouvez faire, c’est d’alterner entre les différentes tâches au cours d’une séance de travail. Les pauses sont importantes et doivent être prises régulièrement. Dans cette période, faites des étirements, buvez de l’eau au maximum, cela permet de lubrifier les articulations.

Si un jardinier ressent des signes de douleurs au dos, il doit obligatoirement écourter les séances de travail. À la fin de la journée, faites à nouveau des étirements et installez-vous dans un siège confortable pour reposer le dos, le mieux étant de s’allonger sur une surface ferme.

Adopter des postures pour jardiner qui ménagent le dos

bonnes postures pour jardiner

Photo prêtée par : http://blog.oleomac.fr/bons-gestes-jardin-pour-bien-commencer/ « crédit photo : Oleo-Mac

La pire attitude serait de travailler avec le dos courbé. Si vous êtes un adepte de cette manière de travailler, sachez que c’est l’une des causes qui occasionnent les maux de dos et de genoux. Il est possible de jardiner avec le dos droit en utilisant les outils à manche longue.

Quand cela est nécessaire, fléchissez plutôt les jambes que votre dos. Vous devez vous positionner de face pour éviter toute torsion au niveau du dos, surtout quand vous devez tailler. Bêcher suit un protocole.

Quand il faut planter la bêche, vous vous placez le plus près possible du matériel et vous utilisez tout le poids du corps pour l’enfoncer en terre.

Afin de soulever la motte, vous pliez les genoux et vous soulevez la charge grâce à l’effet de levier et non avec la force.

Il est déconseillé de bêcher avec un sol dur ou lourd. La contraction des muscles abdominaux au moment de lever la charge vous évite d’avoir les lombaires.

Vous devez veiller aussi à bien choisir votre brouette.

Si vous ne pouvez plus effectuer ces travaux, n’hésitez pas à confier les travaux de votre jardin (nettoyage, semis, taille, plantation,…), aux jardiniers professionnels de notre coopérative, afin d’éviter les accidents et les risques liés à ce métier. Vous pourrez bénéficier d’avantages fiscaux pour les travaux d’entretien de jardin.

 

 

Sur le même sujet
jardiner en montagne
Comment jardiner en montagne ?
lune en juillet
Comment jardiner avec la lune en juillet 2018
le bio sous un autre angle
Le bio sous un autre angle…
les bienfaits du jardiange
Pourquoi se mettre au jardinage ?

Laisser un commentaire