Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Interdiction usage pesticides

Alternatives aux pesticides pour le jardin

Depuis les années 50, les pesticides ont été utilisés massivement en France, que ce soit en agriculture, dans les parcs et jardins, chez les particuliers, et même à l’intérieur des foyers. Ils ont pour vocation de tuer les mauvaises herbes, les insectes, les champignons… mais présentent un risque toxique élevé pour l’environnement et les populations. Suite à de nombreuses études scientifiques, leur utilisation a été interdite depuis le 1er janvier 2019, chez les jardiniers amateurs. Il est possible d’avoir la main verte sans employer de pesticides…

 

Qu’est-ce qu’un pesticide ? 

Un pesticide est une substance, généralement chimique, utilisée pour mettre fin à des organismes vivants 🌱 ou animaux 🐛 considérés comme nuisibles pour les cultures. Ce terme rassemble les insecticides, les fongicides, les herbicides et les parasiticides conçus pour avoir une action biocide. Ils sont de deux types :

  • Les produits phytosanitaires, qui protègent ou contrôlent les végétaux.
  • Les biocides, destinés à détruire ou à rendre inoffensifs les nuisibles.

Les pesticides sont appliqués dans 90 % des cas dans l’agriculture, l’autre usage étant par les collectivités ou les jardiniers, qu’ils soient amateurs ou professionnels. Ils représentent un danger pour l’environnement 🌳, la santé 🩺 et nuisent à la biodiversité 🐛. En effet, ils contaminent l’air, l’eau et sols. Le gouvernement prévoit la réduction de 50 % de l’utilisation des produits phytosanitaires d’ici à 2025 en France. Les agriculteurs pourront continuer à employer des produits de traitement des cultures. Les pesticides les plus répandus sont :

  • Les néonicotinoïdes
  • Le glyphosate
  • Les SDHI (Succinate DesHydrogenase Inhibitor)
  • Le diméthoate
  • Les pyréthrinoïdes,
  • Le chlorpyrifos…

Bien qu’il existe des pesticides sans produits chimiques, mieux vaut privilégier des solutions naturelles pour préserver vos cultures. Elles vous permettront de lutter durablement contre les insectes 🐛 et les mauvaises herbes 🌿 tout en faisant attention à l’environnement 🏞 et à votre santé 🩺.

 

Les alternatives aux pesticides 

De nombreux problèmes au jardin sont dus à de mauvaises pratiques de jardinage créant des déséquilibres. Retrouvez quelques méthodes de jardinage au naturel respectueuses de l’environnement !

Les produits pesticides « bio »

Les pesticides bio, au contraire des pesticides chimiques, n’utilisent que des produits naturels. Vous pouvez en trouver dans les commerces, reconnaissables grâce à la mention EAJ (emploi autorisé dans les jardins) sur l’emballage. Si vous souhaitez consulter la liste des produits d’origine naturelle disponibles à la vente, consultez le site du ministère de l’Agriculture.

Vous pouvez également fabriquer vos propres pesticides naturels. En effet, à l’état de purin, de nombreuses plantes peuvent être utilisées comme pesticides. Voici quelques exemples :

Comment fabriquer un purin de plante ?

Le purin végétal 🌿 doit être réalisé par temps clément et plusieurs litres à la fois pour ne pas dégrader la fermentation.

  1. Hacher les plantes 🌿 en fines languettes.
  2. Les disposer dans un grand récipient opaque (bassin, seau, tonneau…).
  3. Couvrir d’eau froide 💦 (de pluie si possible) et mélanger.
  4. Stocker à l’ombre.
  5. Remuer une fois par jour pour bien oxygéner (des petites bulles remontent à la surface quand la fermentation démarre).
  6. Quand il n’y a plus aucune bulle qui remonte à la surface (après 8 à 20 jours), filtrer.

Le purin végétal peut se conserver plusieurs mois dans des bidons opaques 🧴 à l’abri de la chaleur et de la lumière 💡.

Le compost

Le compostage est un processus naturel de transformation des déchets organiques en un amendement fertile. Il est une excellente alternative aux engrais artificiels et consiste à recycler les déchets verts en les entassant dans un bac afin qu’ils se décomposent. Vous pouvez y mettre vos déchets de cuisine (coquilles d’œufs, épluchures…) mais également les déchets de jardin (tailles, tontes… 🌿). Le compost peut s’utiliser comme fertilisant, en semis ou en paillis afin de protéger le sol.

L’installation d’un paillis évitera le développement des mauvaises herbes autour de vos pieds de tomates, de vos fleurs… 🌼 Vous pouvez aussi bien utiliser dans votre compost des écorces ou du broyat de branches. Le paillage participe également à la formation d’humus très bénéfique à la fertilisation du sol.

Lutte biologique

La lutte biologique consiste à s’aider d’organismes vivants pour prévenir ou lutter contre les attaques des ravageurs des plantes 🐌. L’objectif n’est pas d’éradiquer les ravageurs, mais plutôt de contrôler leur population. Pour cela, on s’aide des « auxiliaires », des insectes qui vont s’occuper de cette régulation. Il existe 3 types « d’auxiliaires » ayant chacun leur rôle :

  • Prédateurs : ils se nourrissent des ravageurs et sont des insectes, vertébrés…
  • Parasitoïdes : ils pondent leurs œufs dans les œufs des ravageurs ou dans leurs larves, ce qui entraîne leur mort.
  • Pathogènes : ce sont des virus, des bactéries, ou encore des champignons qui contaminent les ravageurs.

Il est important de conserver les haies naturelles, des bandes enherbées ou pourquoi pas installer des hôtels à insectes.

Hôtel à insectes

Crédit photo : Pixabay.com

 

Le saviez-vous ?💡

Les pesticides chimiques ne doivent pas être jetés à la poubelle 🗑 ou vidés dans un évier ❌. Leur élimination doit se faire dans des conditions sécurisées, en les apportant dans une déchetterie ou en point de collecte spécifique. Découvrez la liste des points de collecte près de chez vous ➡  https://www.ecodds.com/particulier/

 

Les prestations comme l’entretien du composteur, l’entretien du potager, la protection de sols et des végétaux ou encore le traitement bio des végétaux 🌿 sont éligibles au crédit d’impôt. Nous pouvons vous mettre en relation avec l’un de nos Jardiniers Professionnels près de chez vous, ils interviendront chez vous ! 📞 Contactez-nous au 05.59.70.57.35, du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h 30 puis de 13 h 30 à 17 h 30.

 

Laisser un commentaire