05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Ail des Ours en Automne - Comment le Cultiver Ail des Ours

Ail des Ours en Automne : comment le cultiver ?

Ail des Ours en Automne : comment le cultiver ?

Les experts jardiniers incitent les passionnés d’horticulture à miser sur des plantes d’exception et dont la beauté et les vertus ne dépérissent pas au fil des années. Il est vrai que la nature ne nous offre pas des éléments sans importance et que leurs valeurs augmentent dans le temps, une différence d’ailleurs évidente par rapport aux œuvres humaines dont l’estimation est encore controversée. Cependant, il faut admettre que certains d’entre eux sont d’une merveille incontestée et l’apparence dans la nature donne l’effet d’une unicité en tout genre. Dans cette catégorie, l’Ail des ours est une plante tout à fait remarquable qui a trouvé son origine à l’âge de pierre, mais qui conserve toujours sa singularité, tant sur les facilités approuvées quant à sa culture que sur ses aspects et les facultés dont elle fait preuve.

Présentation avant-gardiste de l’Ail des bois

Feuille d'Ail des Ours - Ail des Ours en automne

Feuille d’Ail des Ours – Ail des Ours en automne

L’Ail des ours est une espèce d’Allium Ursinum appartenant à la famille des Alliacées. Originaire d’Europe et d’Asie, ce bulbe pousse facilement dans des zones ombragées ou mi-ombragées et est favorable au sol argileux particulièrement riche en humus. S’adaptant à un sol au pH neutre, la plante est cultivable sur une terre pleine qui requiert toutefois un niveau d’humidité moyen. ( pour connaître la nature de votre sol) La période de développement et d’épanouissement des fleurs va de mai à juin et l’on constate en cette saison, une floraison étonnamment spectaculaire qui accentue la nuance de blanc et de vert dans les espaces à l’ombre des feuilles et des branches des arbres.

Une formation végétale en harmonie avec son écosystème

Présentes dans les massifs ou dans les potagers, les plantes sont regroupées en masse sur une surface parfaitement dense et homogène. On compte à peu près 12 fleurs au m². À première vue, l’aspect est d’une totale joliesse avec des fleurs blanches à l’axe et des feuilles vert foncé et elliptiques s’élevant à un même niveau. L’ail sauvage est une végétation de type persistant, c’est-à-dire, que sa durée de vie dépasse les deux ans. Par contre, ses feuilles tombent chaque année. En phase de maturité, l’ail de bois atteint 30 à 60 cm en hauteur et 25 à 30 cm en largeur. La plante adhère une excellente résistance au froid que son taux de rusticité est élevé. De la même façon, sa résistance aux maladies lui confère une immunité et une marge de vivacité qui réitère l’affirmation plus haute. Au toucher, la fleur dégage une forte odeur d’ail perceptible au pliage d’une feuille. Classée comme plante aromatique à valeur comestible, la bulbeuse est utilisée en cuisine pour l’assaisonnement des plats. On reconnaît également à cet ingrédient ses vertus médicinales, qui sont traduites par une valeur nutritive associée à une richesse en vitamine C et ses substances nommées pour leur efficacité dans les régimes diététiques.

Privilégier l’automne pour un rendement optimal

Fleur d'Ail des Ours - Ail des Ours en automne

Fleur d’Ail des Ours – Ail des Ours en automne

En principe, la récolte en juillet permet de réserver quelques graines issues des cultures en forêt et remises en terre à un emplacement sous les ombrages. Au mois d’octobre, la transplantation est effectuée sur des espaces ombragés dans le jardin et entretenue en rangées à intervalle de 25 cm. Pour le confort de la plante, il est essentiel de travailler la terre pour son aération et d’irriguer le sol dans l’éventualité d’une sécheresse. Généralement, les spécialistes du jardinage préconisent la culture en automne, car en cette période, la qualité de la terre est encore bonne et la plante a suffisamment le temps de prendre racine avant d’entamer la saison hivernale. Il faut d’emblée labourer la terre pour mieux préparer le terrain. L’ajout d’engrais est possible pour le fertiliser et le nivellement à la perche apparaît utile pour répondre à un drainage efficace. De même, une humidité accrue du sol nécessite un peu de sable. Le bulbe de la plante est enterré dans le massif à une certaine profondeur. La profondeur est grande si le bulbe est gros. Répandre un fongicide en même temps que les poudres de bulbes.

Bon à savoir

L’ail des ours résiste bien à la plupart des maladies qui s’attaquent aux alliacées. Cependant, la mouche mineuse du poireau est l’une des principales menaces de cette plante. De ce fait, l’installation d’un voile anti-insectes est la meilleure protection.

Laisser un commentaire