Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
mulching

Technique de tonte pour paysagiste : le mulching

Parmi les paysagistes adhérents à la Coopérative, vous êtes nombreux à pratiquer la technique du mulching pour l’entretien des pelouses de vos clients. Dans l’esprit coopératif, il est de coutume de partager les connaissances ! Alors pour les jeunes entrepreneurs, qui se lancent dans le métier ou pour les futurs jardiniers actuellement en reconversion, voici un rappel sur cette technique de tonte : le mulching !

Le mulching qu’est ce que c’est ?

Mulching est un mot anglais qui peut se traduire en français par « paillage ». Cette technique consiste à ne pas ramasser l’herbe qui vient d’être coupée, à la laisser sur le gazon pour protéger celui-ci. Attention, l’herbe n’est pas laissée telle quelle ! Elle est finement broyée à plusieurs reprises pour créer une sorte de paillis, appelé aussi « le mulch ». Ce paillis composé d’herbe hachée se répend facilement entre les brins du gazon, il viendra par la suite se décomposer et agira tel un engrais.

Dans le métier on entend souvent qu’ « un mulching bien fait est un mulching qui ne se voit pas » ! Vous l’aurez compris, plus l’herbe sera coupée finement et étalée de manière uniforme, plus votre mulching sera réussi esthétiquement et sera bénéfique pour le sol !

Quelle tondeuse pour effectuer une tonte avec la technique du mulching ?

mulching

Crédit photo : pixabay.fr

Officiellement toutes les tondeuses peuvent être utilisées pour réaliser du mulching. Rappelons le, le mulching consiste à ne pas ramasser l’herbe après la tonte. Certaines tondeuses d’entrée de gamme propose même une fonction « mulching » ! Les tondeuses spécialisées pour cette technique possèdent des caractéristiques qui facilitent le broyage de l’herbe. Les tondeuses spéciales « mulching », appelées aussi tondeuses mulcheuses ont des lames avec un profil spécialement adapté.

Ces tondeuses ont la particularité de broyer l’herbe très finement certes, mais surtout de manière homogène. Ce broyage est répété plusieurs fois, la projection de l’herbe ce fait de de manière uniforme tout au long du passage. Utiliser une tondeuse adaptée est primordiale pour obtenir un résultat esthétique, avec un mulching très fin presque imperceptible sur le gazon.

Les avantages et inconvénients de ne pas ramasser l’herbe après la tonte

mulching

Crédit photo : pixabay.fr

 

Les avantages du mulching  :

  • Eviter la corvée de ramassage et d’évacuation : avec cette technique et une tondeuse adaptée, nul besoin de passer du temps à ramasser et évacuer les déchets verts issus de la tonte ! Et oui, l’herbe reste au sol ! Terminé le ratissage et les passages à la déchetterie ! Pratique, vous ou votre équipe gagnez du temps !
  • Une prestation 3 en 1 : en tant que jardinier professionnel vous mettez sans doute un point d’honneur à conseiller votre clientèle. Cette technique de tonte est facile à présenter, et pour cause elle rassemble 3 prestations d’entretiens en une. En utilisant la technique du mulching vous proposez : la tonte, le paillage et la fertilisation en un seul passage. Qui dit mieux ?
  • Un gazon embellit : l’herbe n’étant pas ramassée, elle se décompose au fil des jours et devient un véritable humus naturel ! Cet humus va apporter des éléments nutritifs pour embellir la pelouse !
  • Protège la pelouse durant les saisons : en été, grâce à ce paillis d’herbe semblable à du humus, votre pelouse est protégée des fortes chaleurs. Son besoin en arrosage diminue, son vert reste vif ! En mars lors des fortes pluies, le mulching va permettre d’éviter que la terre ne soit trop compacte. En hiver, ce dernier protège le sol du gel. Bref, quelque soit la saison, le mulching a du bon pour le gazon !

Les inconvénients du mulching:

  • Risque d’étouffement du gazon : utiliser de manière répétée la technique du mulching peut avoir un effet néfaste sur la santé des pelouses. Effectivement, l’herbe hachée peut former une sorte de paillis très dense sur la pelouse. Ce paillis épais empêche alors la lumière et l’eau d’atteindre correctement la pelouse. De ce fait, le gazon manquera d’aération et sera par conséquent moins beau, moins vert.
  •  Plus de passage de tonte : lorsque le mulching est bien fait, il agit comme un véritable engrais ! Qui dit engrais dit pousse plus rapide ! Cette technique de tonte nécessite alors plus de passages qu’une tonte standard. De plus, sur l’herbe trop haute la tondeuse mulching ne sera plus aussi efficace, il faut donc ne pas négliger la pelouse et effectuer des tontes régulièrement.
  • Attention à la météo : si vous exercez dans des régions au climat venteux, prenez garde ! Lors de vents violents le paillage crée par le mulching peut voler et se disperser autour de la surface tondue. Les allées, abords de la maison, bassins et piscines seront donc à nettoyer…
  • Un équipement cher et fragile : comme tout professionnel vous devez porter une grande attention à votre outillage. Sachez qu’une tondeuse à mulching professionnelle est un vrai investissement ! Il est primordial de l’entretenir régulièrement pour conserver son efficacité sur le long terme. Nettoyez donc minutieusement votre carter de coupe, vérifiez après chaque passage l’état de la ou des lames et sensibilisez votre équipe sur l’entretien de cet outil.

Conseils entre professionnels du paysagisme

🌱 Lorsque vous proposez cette technique à votre clientèle pensez à les prévenir du nombre de passage plus important !

🌱 Certains professionnels pratiquent le mulching partiel. Pourquoi ? Pour éviter que le mulch ne soit  trop épais et éviter d’étouffer la pelouse. En pratiquant le mulching partiel il faut ratisser la pelouse pour enlever une couche de paillis d’herbe.

💡  Pour éviter d’abimer votre tondeuse mulcheuse, pensez à toujours vérifier l’état de votre surface à tondre. On ramasse les gros cailloux et les branches ou bouts de bois imposants ! Pensez-aussi à protéger la faune présente, il n’est pas rare dans certaines régions de se heurter à des tortues ou hérissons lors de la tonte !

💡  Pour éviter le risque d’étouffement du gazon, pensez à utiliser un scarificateur ! En entaillant à l’aide d’un scarificateur votre paillis de mulch, vous faciliterez le passage de la lumière et de l’eau ! Ainsi la pelouse profitera pleinement de cet engrais naturel !

Vous êtes paysagiste ? Vous pouvez proposer à vos clients particuliers 50% de réduction fiscale sur les prestations d’entretien ! Rejoignez la Coopérative des jardiniers, en nous contactant au 05.59.70.59.20 🌱

 

Laisser un commentaire