05 59 70 57 35Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
boutures au printemps

Réussir les boutures au printemps

Informations pratiques pour réussir les boutures au printemps

Le principe du bouturage est très simple : en effet, ce principe consiste à prélever une petite partie du végétal qui va être replantée. Une pratique qui vise à développer de nouvelles racines. Elle demande une certaine technique pour être réussie selon les bons jardiniers.

Les différents types de bouture et leur calendrier

Techniques efficaces pour réussir les boutures en printemps

Au printemps, entre mai-juin, on réalise surtout des boutures appelées herbacées avec des tiges jeunes. On peut la pratiquer par exemple avec aster, campanule, géranium, hélianthème…

À titre de rappel, le bouturage herbacé est dans la même classe que les boutures de tige. Selon la maturité du végétal à bouturer, il existe trois types de boutures de tige, notamment les boutures herbacées, les boutures ligneuses et les boutures semi-ligneuses. Pour réussir les boutures herbacées, il faut la pratiquer lorsque la plante est encore en plein développement.

Dans le cadre du jardinage, voici des techniques efficaces

Prélever des boutures au printemps

Afin d’éviter l’assèchement des boutures, si c’est possible, il faut le faire dans la matinée lorsqu’il n’y a pas encore trop de vent. Le prélèvement doit se faire sur un sujet sain. Il faut choisir les plus belles tiges non fleuris qui sont souples et non ramifiées comportant au moins trois feuilles. C’est mieux d’utiliser un couteau ou un sécateur déjà désinfecté pour les couper. Quant à la longueur, elle doit être entre 8 et 20 cm selon le type de plante. Dans le cas où le bouturage n’est pas réalisé dans l’immédiat, il faut conserver les tiges dans un sac plastique afin qu’elles ne se fanent pas.

Préparer les pots

La plantation des boutures herbacées se fait en pots ou en caissettes. Les tiges doivent être plantées dans un substrat souple et drainant ou dans un terreau pour semis ou mieux encore fusionner une part de terre de jardin avec une part de sable provenant de la rivière. À l’intérieur des contenants, avant de verser le substrat, il faut mettre une couche drainante.

Préparer et mettre en terre les boutures au printemps

Au-dessous d’une feuille ou d’un œil, le bas de la tige est à couper en biseau. Après, il faut supprimer les feuilles de la base afin d’éviter qu’une feuille ne soit enterrée. Les tiges sont à trouer puis à installer à l’aide d’un rameau ou d’un crayon. Ensuite, on doit tasser la terre autour et humidifier les boutures en se servant d’un pulvérisateur.

Conserver les boutures

Dans un environnement humide et sous une température plus ou moins chaude, on doit maintenir les boutures herbacées loin des courants d’air et du soleil. Dès lors que les premiers signes de reprise de végétation se manifestent, au bout de dix jours, il faut déboucher la bouteille et les arroser avec précaution régulièrement. Quand le système racinaire est convenablement développé, il faut repiquer les pots individuels et les installer sous l’ombre. Pour le cas de certaines plantes, leur plantation définitive est réalisable dans l’année, tandis que pour d’autres, il est nécessaire d’attendre un ou quelques jours d’hivernages.

Il est toujours délicat de bouturer. Les jardiniers professionnels sont là pour vous conseiller et vous aider à développer vos boutures. Pour cela, il suffit de les contacter. Les travaux d’entretien de jardin vous permettent de profiter de crédit d’impôt. N’hésitez plus !

Laisser un commentaire