05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Laurier Rose - Protection du Laurier Rose en Hiver

Protection du laurier rose en hiver

Protection du laurier rose en hiver

Le laurier rose (Nerium Oleander), à distinguer d’autres lauriers, est de la famille des apocynacées. C’est un arbuste du soleil, très décoratif et répandu sur tout le littoral méditerranéen. Les bons jardiniers l’apprécient pour son adaptation à la sécheresse. Cette plante supporte une terre drainée, humide, riche en nutriments. Pouvant atteindre 3 à 4 mètres de haut, le laurier rose a un port buissonnant. Des variétés naines existent ; elles ne dépassent pas 2 mètres.

Les branches sont simples ou doubles et se terminent par des bouquets de fleurs aux teintes roses, rouges, jaunes ou blanches, qui fleurissent tout l’été. Le feuillage vert est persistant. Les Pros du jardin l’adore !

Attention : le laurier rose est toxique à tous les niveaux, feuilles, fleurs, écorce. A ne pas toucher à mains nues.

Protection du laurier rose en hiver en pleine terre, situation sud-Méditerranée

Le climat du pourtour méditerranéen avec une période chaude de 6 à 7 mois par an et un hiver clément, sans gelées, permet la plantation de lauriers roses en massifs. Il résistera au mistral et à l’autan, grâce à sa solidité.

Le laurier rose à l’intérieur des terres au sud

Dans une situation intermédiaire, en plaine, le laurier rose supportera d’être planté en pleine terre, ou mis en pot sur une terrasse. Un voile d’hivernage suffira à le protéger l’hiver. On en trouve en jardinerie, ou au rayon jardinage des grands magasins.

Le laurier rose au nord de la France

Le laurier rose se cultivera en pot, sur une terrasse, plutôt contre un mur, ou à l’intérieur, pendant la saison hivernale.

L’entretien avant l’hivernage

Il convient de tailler le laurier rose au dessus des ramifications, en partant du bas de l’arbuste. Vous réduirez la plante d’un tiers environ.
Pour cela, vous aurez besoin d’un sécateur et de gants en raison de la toxicité de la plante. Le laurier perd un liquide blanc lors de la coupe, pouvant provoquer des brûlures ou des irritations.

Si des cochenilles sont présentes sur les feuilles il faudra les traiter, avec un mélange eau/savon noir.

Dans un deuxième temps, avec l’aide d’un mini griffe, décompactez la terre et mettez une couche de paille ou de feuilles.

Le choix de l’emplacement pour garder un laurier rose l’hiver

Une pièce ensoleillée ou au moins lumineuse, chauffée à 15°C maximum, permettra au laurier rose de supporter la saison froide. Une véranda, un garage, un appentis fermé ou un emplacement avec un puits de lumière feront l’affaire.

Assurez-vous d’enlever la coupelle sous le pot, si nécessaire. Le pot pourra être inséré dans une toile de jute. La partie feuillage pourra être ficelée si elle est encore volumineuse. Ensuite, recouvrez-la d’un voile d’hivernage, ou à défaut, de plusieurs couches de papier bulle. Préférez le voile en tissu, qui est respirant, au détriment du papier bulle en plastique.

Veillez à réduire l’arrosage à une fréquence de 15 jours environ, puis tous les deux mois, pendant la chute des températures. N’arrosez jamais trop, sous peine que l’eau s’écoule dans la protection sous le pot. De temps en temps, soulever le voile pour laisser la plante s’aérer et laisser l’humidité s’évacuer.

Quand le printemps pointera le bout de son nez, vous pourrez sortir le laurier rose la journée, pour une transition.

Pour résumer, le laurier rose, selon la région où vous habitez, sera en pleine terre ou en pot. La période hivernale fera l’objet d’une protection sur place au jardin, ou nécessitera de rentrer la plante. Taillez-le et traitez-le si nécessaire, avant de le protéger.

Contactez les jardiniers professionnels de notre coopérative pour prendre soin de votre de laurier rose et de vos plantes en hiver.

Laisser un commentaire