05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
laurier rose

Comment planter et entretenir le laurier rose ?

Laurier rose : une petite description

Grâce aux conseils des jardiniers de profession, découvrez le magnifique laurier rose, le Nerium Oleander, une catégorie de petits arbres ou d’arbustes Apocynacées.

Cette espèce se développe de part et d’autre de la Méditerranée, néanmoins d’une manière plus rare sur la rive nord. Elle constitue le seul genre du Nerium.

Le laurier rose est également appelé Oléandre, Rosage, Nérion ou Lauraine.

C’est une plante ornementale de jardinage très répandue sur la côte méditerranéenne, de taille moyenne, et résistante à la sécheresse. Elle permet de former des taillis et des haies dans les espaces de jardins des particuliers dans les espaces verts ou près des bâtiments publics.

La totalité des parties du laurier contient de l’oléandrine, composé hétéroside cardiotoxique, dont l’ingestion est mortelle, même à petite dose, de telle sorte que quelques feuilles peuvent être très toxiques pour un adulte. L’intoxication est difficile à traiter médicalement et provoque des troubles cardiaques, douleurs à l’estomac, vomissements, ou encore mort par arrêt cardiaque. D’autres glycosides sont aussi présents dans la plante en faible quantité.

Toutefois, il est possible d’utiliser des extraits de la plante, dont des vertus anticancéreuses ont été découverts en laboratoire, notamment dans le cas du traitement de gliomes.

La fiche technique du Laurier rose

Le laurier rose est un arbuste d’une hauteur de 2 m, pouvant pousser jusqu’à 4 m. Ses fleurs peuvent êtres jaunes, blanches, rouges, oranges ou de nuances variées de rose.

Il présente des feuilles d’un vert foncé allongées et persistantes.

Ses fleurs sont simples, doubles ou triples et s’épanouissent de juin à octobre durant l’été.

Partout où il y a risque de gel, le laurier rose doit être conduit en bac comme il peut prendre rapidement des dimensions importantes. Il faut néanmoins le faire rentrer, car il est gêlif à environ -5°C. Dans ces conditions, il doit être placé au frais à 5-10 °C, dans un lieu lumineux, pour réduire les arrosages et supprimer tout apport d’engrais.

La chute des feuilles témoigne parfois d’un manque d’engrais de la plante, qui ne peut toutefois être apporté qu’en période de croissance, de mars à septembre.

Comment planter le Laurier rose

Généralement, le laurier rose est planté en haies en zone de terre pleine ou dans un large pot pour décorer sa terrasse. Il est aussi utilisé comme arbre dans les départements qui bordent la Méditerranée.

En France, il se range dans la catégorie des plantes dites d’orangerie telles que le jasmin, figuier, citrus et le bougainvillier qui se cultivent à l’abri des intempéries telles que le gel, en véranda, sauf sur la côte aquitaine et le pourtour de la Méditerranée.

La toxicité du Laurier rose

C’est une plante toxique, quel qu’en soit les parties, en raison de la présence d’hétérosides cardiotoniques dans le laurier.

Elle est constituée d’oléandrine, hétéroside à structure stéroïdique, similaire pharmacologiquement et chimiquement à l’ouabaïne, de même que de digoxine, composants à deux cardiotoniques fréquemment utilisés en insuffisance cardiaque.

L’action du composé de l’oléandrine est double. Elle permet l’interaction avec le système de pompe Na+ et K+ des cellules du muscle cardiaque et l’activation du tonus vagal pour optimiser la régulation nerveuse des battements du cœur.

En effet, la propagation des cellules cancéreuses nécessite un excellent fonctionnement du système des enzymes à pompe Na+ K+ afin de se reproduire correctement dans le corps humain. Par conséquence, ce système constitue la base de nouveaux médicaments anticancéreux tels que l’oléandrine contenue dans le laurier rose, dont des essais prometteurs ont déjà été réalisés sur l’homme.

Par ailleurs, la consommation d’une simple feuille de cette plante peut être mortelle pour l’être humain, que ce soit un adulte ou un enfant, à cause des troubles sérieux souvent engendrés par son ingestion.

Un fait notable est la grillage de morceaux d’agneaux par les soldats de Napoléon sur des broches de laurier rose, en 1808, lors d’un bivouac, qui provoquent la mort de 8 soldats sur 12, les 4 autres étant gravement intoxiqués.

Les animaux, comme les herbivores, peuvent aussi s’empoisonner avec les feuilles de laurier rose. Les feuilles sèches en sont majoritairement la cause puisqu’ils consomment très peu la feuille fraîche.

Il a été déterminé qu’une quantité de quelques dizaines de grammes de feuilles fraîches (30 à 60 g) serait mortelle pour un bovin adulte, alors que 4 à 8 g de feuilles seraient suffisantes pour provoquer la mort d’un animal tel que le mouton.

De même, l’eau dans laquelle a été macérée les feuilles, les racines ou les branches de laurier rose se révèle toxique pour les animaux.

L’entretien de vos haies de lauriers rose, vous donne droit à une défiscalisation en faisant appel à un jardinier près de chez vous. N’hésitez pas à les solliciter pour en bénéficier

Laisser un commentaire