05 59 70 57 35Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Faire Mûrir les Tomates

Comment lutter naturellement contre le cul noir de la tomate ?

Malgré des entretiens minutieux, les plantes potagères sont souvent sujettes à de nombreuses attaques d’insectes ravageurs, de maladies ou autres déformations causant beaucoup de perte aux cultivateurs. Pour les plants de tomate par exemple, le plus commun des problèmes observés chez eux est « le cul noir de la tomate ». Altérant l’aspect des fruits par l’apparition d’une tache noire au niveau de leur sommet ou de leur base, cette anomalie réduit considérablement leur qualité. Toutefois, avec les meilleures astuces des jardiniers paysagistes qui vous seront livrés dans cette rubrique, vos tomates resteront belles jusqu’à maturation.

Il ne s’agit pas d’une maladie pour la culture

cul noir

Crédit photo : rustica.fr

Tout d’abord, il faut savoir que le cul noir de la tomate ou « nécrose apicale » n’est pas une maladie cryptogamique, mais plutôt une maladie physiologique. Elle ne touche que les fruits, contrairement à l’alternariose qui, elle, est une maladie fongique atteignant les tiges, les fruits ainsi que les feuilles de la tomate. C’est une information cruciale puisque ces deux maladies sont parfois confondues par certains agriculteurs. En effet, ces derniers adoptent des traitements médicaux à leurs plantes lorsque les tâches commencent à se voir. Cependant, ce traitement n’aura certainement aucun effet ou pire encore, il engendrera de nouvelles infections.

Les causes de la maladie

Selon les experts, le cul noir de la tomate se développe suite à un stress hydrique. Pour cela, il se peut que les plants soient soumis à des arrosages irréguliers provoquant le dessèchement des racines ou que l’eau d’arrosage soit trop froide alors que le temps fait très chaud. Dans le premier cas comme dans l’autre, la capacité de la plante à absorber du calcium sera réduite, ce qui accentue le risque de croissance d’une nécrose apicale. Par ailleurs, la présence de l’ammonium dans les terrains de culture par les engrais azotés et le taux de salinité élevé peuvent également en être les causes.

Une solution naturelle pour traiter et prévenir du cul noir de la tomate

Pour empêcher l’envahissement du cul noir de la tomate sur toute votre culture, veuillez tout simplement à appliquer les bonnes techniques de jardinage suivantes :

  • maintenez une fréquence d’arrosage régulier pour que la quantité d’eau apportée suffisent à compenser les besoins de la plante ;
  • paillez les pieds de chaque plant lors des saisons de forte température pour garder l’humidité le plus longtemps possible ;
  • Veillez à ce que l’arrosage couvre une large surface autour du pied afin que les racines puissent s’étendre davantage, cela augmentera leur capacité d’absorption d’eau et de nutriments ;
  • Pour apporter du calcium naturel, vous pouvez rajouter des coquilles d’œufs, des cendres de bois ou des broyats d’huitres à l’intérieur des trous de plantation.

En général, les Spectra et les Calypso sont les espèces de tomates les plus vulnérables à cette maladie de cul noir de la tomate. Elles sont caractérisées par une croissance végétale rapide et alliées à un grand besoin en calcium.

Laisser un commentaire