05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
roseraie de Mesnil Geoffroy (76)

Le château et la roseraie de Mesnil Geoffroy (76)

Grâce aux Jardiniers paysagistes, redécouvrez la célèbre roseraie de Mesnil Geoffroy.

La roseraie de Mesnil Geoffroy : une roseraie moderne

Château de Mesnil Geoffroy (76)

Construit entre 1640 et 1746, le château de Mesnil-Geoffroy se situe en Normandie, à Ermenonville. D’une architecture style Louis XIII, il a été classé monument historique le 28 juin 1945.

C’est un lieu chargé d’histoire : il appartenait autrefois aux Montmorency et au XIXe siècle, Victor Hugo y a même séjourné. On peut venir y admirer son intérieur qui témoigne de la vie aristocratique au XVIIIe siècle, ses boiseries, son jardin à la française conçu par un disciple de Le Nôtre, Colinet, un potager romantique comprenant une grande variété de légumes mais aussi et surtout une magnifique roseraie.

Pourvue de 1900 variétés de roses différentes, il s’agit de la collection privée de roses la plus importante de Normandie.

Cette roseraie de Mesnil Geoffroy se découpe en trois parties, une partie moderne, une ancienne et une dite « parfumée ».

Dans la première, on trouve de tout, même les spécimens les plus rares ; certaines roses créées durant les dernières années, qui ne sont pas encore proposées à la vente dans les revues spécialisées, apparaissent également dans cette roseraie en avant-première. Les propriétaires du lieu, le prince et la princesse Kayali ont obtenu un partenariat avec des fournisseurs du monde entier pour enrichir constamment leur collection… de quoi donner des idées en matière de jardinage à beaucoup de passionnés de roses.

Il est bon à savoir qu’on appelle « roses modernes » les roses obtenues à partir de 1876 par hybridation, donc il ne s’agit pas que de notre époque contemporaine et des dernières décennies.

Ce sont surtout les hybrides de thé, très à la mode pendant tout le XXème siècle, les floribundas, ou encore les hybrides anglais créés par David Austin dans les années 60 : elles résultent d’un croisement entre les rosiers européens et les hybrides de thé.

Tous ces hybrides, les hybrides à thé, mais aussi les rosiers anglais sont dits remontants, c’est-à-dire qu’ils fleurissent pendant une bonne partie de l’année, parfois même d’une manière continue de juin à octobre.

En revanche, excepté les rosiers anglais, ils ont perdu leur parfum et le plus généralement, ils sont d’apparence assez raide.

La roseraie de Mesnil Geoffroy ancienne

roseraie de Mesnil Geoffroy (76)

La roseraie ancienne est la partie historique de la roseraie, où l’on peut trouver environ 950 rosiers. Ici sont disposés tous les rosiers qui ne se sont pas obtenus par hybridation, ceux cultivés dans les jardins, les rosiers horticoles que l’on trouve en Europe, au Moyen-Orient et en Extrême-Orient mais aussi ceux que l’on trouve plus particulièrement dans les pays du Nord, les rosiers sauvages (aussi appelés « rosiers botaniques »).

Ce sont des rosiers non remontants, qui ne fleurissent qu’une seule fois dans l’année, durant le mois de juin. Là, on trouve des roses aux formes amples et aux pétales bien plus abondants que ceux des rosiers modernes (du moins que ceux des anciens-rosiers-modernes, c’est-à-dire que ceux des hybrides à thé du XIXe sièce). Les roses anciennes ont aussi pour avantage d’être très parfumées.

Rien d’étonnant à ce qu’une telle roseraie, une roseraie historique existe dans la région de Normandie, qui était appelée au XIXe siècle en France, « terre des roses ».

La roseraie de Mesnil Geoffroy parfumée

roseraie de Mesnil Geoffroy (76)

La principale caractéristique du domaine de Mesnil-Geoffroy est de proposer une véritable promenade parfumée. 1200 espèces sont assemblées dans un espace spécial, disposant d’un toit, où l’on peut pleinement profiter des fragrances des rosiers. C’est ce que tendent à souligner les propriétaires de cette roseraie, le parfum de leurs roses : peut-être s’agit-il de la principale singularité de ces fleurs, de la raison pour laquelle elles sont si appréciées, outre leur belle apparence.

L’essence de la rose est ainsi constamment utilisée dans l’industrie du parfum. Bien qu’au cours du XXe siècle, avec les hybrides à thé, les roses aient quasiment perdu toutes leurs fragrances, on a recommencé à apprécier le parfum de la rose à sa juste valeur lorsque les roses anglaises sont apparues, avec de nouvelles senteurs et parfois des senteurs surprenantes (des senteurs fruitées par exemple).

Si les roses d’Europe sont connues pour être très parfumées, celles d’Orient et d’Extrême-Orient répandent des senteurs beaucoup plus légères ; le parfum des roses dépend aussi du moment de la journée ainsi que du stade de leur floraison. Le mieux est d’effectuer cette promenade au lever ou au coucher du soleil, si les horaires de visite le permettent et de venir à la période de l’année où les roses sont les plus épanouies.

Sur le même sujet
Roseraie du Val-de-Marne
Tout savoir sur la Roseraie du Val-de-Marne

Laisser un commentaire