05 59 70 57 35Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne

Le doryphore : un insecte nuisible

Insectes très voraces, les doryphores sont particulièrement ravageurs pour les potagers qui contiennent des plantes de types solanacées (pommes de terre, tomates, aubergines, etc.) Ils envahissent généralement les plantes vers le début du printemps et mangent feuilles, tiges et racines jusqu’à ce que plus rien ne reste dans le potager. C’est donc à raison que l’on redoute ces insectes nuisibles pour le jardinage.
Découvrez avec les bons jardiniers les techniques les plus efficaces pour vous débarrasser des doryphores.

Le doryphore : qu’est-ce que c’est ?

Doryphore

Insectes Doryphore

De son nom scientifique leptinotarsa decemlineata, le doryphore est un coléoptère de la famille des chrysomélidés. Originaire des États-Unis, il mesure en moyenne moins d’une dizaine de millimètres et il est facilement reconnaissable par les rayures jaunes et noires présentes sur son dos. Équipés d’ailes, les doryphores peuvent se déplacer facilement sur des centaines de kilomètres. Pour résister au froid, ils hibernent en profondeur du sol pendant les périodes de basses températures et ressortent vers le début du printemps lorsque la température atteint les 10 °.
Le doryphore est un insecte phytophage qui se nourrit de plantes de la famille des solanacées, notamment la pomme de terre dont il semble particulièrement apprécier les feuilles. Selon différentes études, un adulte peut dévorer jusqu’à 120 cm2 de feuilles en seulement 1 mois et une larve à peu près 40 cm2 de feuilles après une semaine de développement. Si en plus, on tient compte de la fécondité extrêmement élevée des femelles, soit près de 500 œufs par paquet de 50, les doryphores peuvent très vite ravager un jardin entier.

Contenir la prolifération des doryphores

Afin d’empêcher la prolifération des doryphores dans votre, la première chose à faire est d’adopter des mesures prophylactiques. D’abord, perturber leur cycle en évitant de travail le sol pendant l’été. Cela permettra au sol de durcir et donc d’empêcher la pénétration des larves pour entamer leur mutation. Ensuite pour éliminer les adultes qui hibernent dans le sol, prendre au moins un délai de 4 ans pour un retour aux pommes de terre. Et lorsque vous recommencerez à planter des pommes de terre, il est recommandé de le faire tôt dans la saison, cela permettra de limiter d’éventuelles réinfections. Car en détruisant les fanes de manière précoce, vous enlevez aux doryphores leur source de nourriture. En fin, vous devez veiller à vous débarrasser des tas de déchets, parce que c’est là que les premiers doryphores apparaissent pour ensuite envahir le jardin à la recherche de nourriture.

Utiliser des insecticides efficaces

Bien que les mesures prophylactiques soient nécessaires, malheureusement, elles ne sont pas toujours suffisantes. Aussi, il peut être parfois indispensable d’avoir recours à des insecticides. Pour ce faire, vous avez le choix entre différents types d’insecticides plus ou moins efficaces en fonction du stade dans lequel se trouvent les doryphores. À titre d’exemple, les insecticides bios au bacillus thuringiensis sont généralement très performants pour éliminer les larves, mais par contre, ils le sont moins contre les œufs. Par ailleurs, dans le cas où vous avez à faire à une infection importante, il est préférable d’avoir recours à un insecticide de synthèse pour exterminer tous les doryphores. Toutefois, vous devez faire attention lors de l’utilisation d’un produit, car il peut également tuer les insectes utiles.

Le traitement naturel de votre potager fait partie des prestations qui donnent droit à un crédit d’impôt. N’hésitez pas à contacter la coopérative qui vous mettra en contact avec des jardiniers près de chez vous.

Laisser un commentaire