05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
La mineuse du marronnier : petite chenille, gros dégâts ! - Professionnels A Domicile

Mineuse du marronnier : petite chenille, gros dégâts !

La mineuse du marronnier est insecte qui fait énormément de ravages. Les Spécialistes du jardin à domicile vous décrivent cette teigne et vous aident à lutter contre celle-ci.

Description de la mineuse du marronnier

Depuis plusieurs semaines, les feuilles des marronniers font des taches marron, un seul coupable, la mineuse de son petit nom : Cameraria ohridella.

Il provoque une chute prématurée des feuilles et un affaiblissement de l’arbre dans le temps.
La mineuse s’installe dans la feuille et se nourrit du tissu de remplissage des feuilles. Sa présence est révélée par une tache rousse qui s’allonge progressivement avec l’âge de la chenille. La progression peut aller jusqu’à 2-3 mm par jour.

Les chenilles de 1er stade s’enfoncent dès l’éclosion dans les feuilles et minent une galerie de 1 à 2 mm de long. Les chenilles de 2e et 3e stades élargissent les mines qui prennent une forme circulaire. Les chenilles âgées (4e et 5e stades) allongent ensuite ces mines parallèlement aux nervures de la feuille.

feuilles minées ; mineuse du marronnier - Professionnels-A-Domicilemineuse du marronnier dans la feuille - Professionnels A Domicile

 

Origine

Le papillon responsable est originaire des Balkans. Ce petit papillon (3 à 5 mm) pond des œufs sur les feuilles. La chenille ravageuse est appelée «mineuse du marronnier» ou «teigne minière du marronnier».

Cet insecte à été découvert dans les années 1982/83 et il est devenu en quelques années un ravageur infestant des millions de marronniers (Aesculus hippocastanum) dans presque toute l’Europe provoquant le dessèchement du feuillage prématurément en été (juin / juillet).

la mineuse du marronnier - Professionnels A Domicile

 

Faute d’être suffisamment régulé par ses prédateurs naturels, le papillon prolifère. Même si ses populations importantes ne mettent pas directement la vie de l’arbre en péril, les attaques répétées des chenilles participent à l’affaiblissement de l’arbre et aux chutes de production. De plus, elles engendrent de nombreuses nuisances esthétiques et physiologiques.

Cycle de vie de la mineuse du marronnier

cycle biologique de la mineuse du marronnier - Professionnels A Domicile

Ce parasite a un cycle de développement particulier, qui s’étend sur sept à onze semaines. La chrysalide de la dernière génération hiverne dans les feuilles tombées au sol à l’automne précédent.
Au printemps, l’éclosion et le premier vol ont lieu vers fin mars-mi-avril.
Les mâles éclosent quelques jours avant les femelles dès que la température moyenne dépasse 12°C durant plus de 48 h.

La sortie se fait en nombre ; les adultes sont visibles sur les troncs (presque toujours sur les troncs de marronniers) où ils s’accouplent. Après fécondation, la femelle pond des dizaines d’œufs minuscules (de 20 à près de 1000 œufs) à la surface des feuilles, le long des nervures.
Trois semaines après, dès l’éclosion, de minuscules chenilles s’enfoncent dans la feuille, y creusant une galerie de 1 à 2 mm de long pour se nourrir. La chenille (0,5 à 5 mm selon le stade de développement).

Le développement des larves se présente deux formes

  • Premier stade : réalisation des galeries dans la feuille de marronnier.
  • Second stade : le corps a une section plus cylindrique. La chenille passe 20 à 45 jours, puis nymphose. La chrysalide perce ensuite la paroi du cocon, puis l’épiderme de la feuille. Le papillon sort, le cycle reprend son rythme.

mineuse du marronnier dans sa chrysalide - Professionnels A Domicilemineuse du marronnier sortant de sa feuille - Professionnels a Domicile

 

La seconde génération est donc échelonnée sur le reste de la saison contrairement à la première génération qui provoque un pic de dégâts.

C. Ohridella est une mineuse à l’état larvaire. La chenille s’installe entre les deux épidermes de la feuille et se nourrit du parenchyme (le tissu de remplissage des feuilles).

Les dégats sont :

  • une tache rousse qui s’allonge progressivement avec l’âge de la chenille jusqu’à mesurer entre 25 et 50 mm.
  • La progression peut aller jusqu’à 2-3 mm par jour.
  • Les chenilles de 2e et 3e stade élargissent les mines.

Une fois l’attaque bien avancée, les arbres sont «effeuillés» et donc amputés d’une partie des réserves de la plante.

Moyens de Lutte contre la mineuse du marronnier

Les moyens de lutte sont encore limités, ce sont :

Le ramassage et la destruction (broyage/compostage ou incinération éventuellement effectuée par une société spécialisée) des feuilles mortes. Cette première étape freine efficacement les pullulations.

Des moyens de lutte biologique existent

Quelques oiseaux

En période de nidification, un couple de mésanges consomme jusqu’à 500 insectes par jour.

  • Mésange charbonnière
  • Mésange nonnette (Poecile palustris)

 

Une sauterelle (Meconema meridionale)

Des pièges à phéromones visant à attirer et piéger les mâles afin que les femelles ne puissent plus être fécondées ou des bandes engluées pour lutter et piéger la femelle.

Information importante

L’insecticide biologique Bt, contenant une bactérie (Bacillus thuringiensis) destructrice du système digestif de tous les papillons, est inefficace car appliqué sur les feuilles et donc non-ingéré par l’insecte.

 

 

Sur le même sujet
déchets du jardin
Comment recycler les déchets du jardin ?
gendarme
Le gendarme, un insecte inoffensif et utile
événements jardin en juillet
7 événements jardin en juillet
fleurs à planter en été
Fleurs à planter en été

Laisser un commentaire