05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Camomille | Jardiniers Professionnels

La Camomille

Sûrement la plante médicinale la plus populaire, la camomille possède de nombreuses vertus. Sa culture des plus simples alliée à l’esthétique de son feuillage et de ses fleurs lui permettront de trouver facilement sa place dans votre jardin ou terrasse. Aussi avec les conseils de nos Jardiniers Professionnels, redécouvrez cette jolie fleur aux multiples bienfaits tant pour votre santé que pour celle de votre potager.

Vertus :
C’est la camomille noble ou officinale ou encore romaine, scientifiquement nommée Chamæmelum nobile ou Anthemis nobilis qui est le plus couramment utilisée pour ses vertus thérapeutiques. Connue des Égyptiens et des Grecs, elle est cultivée en Europe depuis l’antiquité.
Outre son action apaisante et calmante qui font d’elle une parfaite tisane du soir, la camomille est aussi antispasmodique, anti-inflammatoire, antiallergique et adoucissante. Ainsi une tisane de camomille prise avant le repas, permet d’ouvrir l’appétit tout en facilitant la digestion. Effet, elle soulagera les maux d’estomac, mais aussi les troubles intestinaux en limitant les flatulences.
La camomille est aussi très utilisée en cosmétique de par son pouvoir adoucissant. Utilisée en shampoing elle offre aux cheveux de beaux reflets dorés.

Culture :
La camomille se cultive très facilement. Ainsi que vous soyez jardiniers amateurs ou plus expérimentés, la camomille trouve naturellement sa place dans les massifs, les rocailles ou en bordure du potager. De plus la camomille est un très bon compagnon car si elle repousse de nombreux insectes, elle attire néanmoins les pucerons ce qui limitera l’invasion vers d’autres zones de culture.

Exposition, nature du sol :
La camomille aime les situations ensoleillées, mais peut aussi se contenter parfaitement sous une mi-ombre. C’est dans un sol léger, riche, drainant et plutôt un peu acide que la camomille se plaît le mieux.

Plantation :
Avant toute chose, il faudra bien préparer la terre en l’aérant profondément à l’aide d’une grelinette ou bio fourche et en ôtant toutes mauvaises herbes et débris de racines. Puis un apport de compost et/ou de fumier bien décomposé permettra d’enrichir le sol et d’offrir ainsi toute la fertilité dont la camomille aurait besoin. Ensuite aménagez un trou un peu plus grand que la motte. Dans les terres lourdes, un apport de sable dans le fond du trou permettra d’améliorer le coté drainant. Installez la motte (de préférence bassinée durant une demi-heure) de manière à ce que le collet affleure au niveau du sol. Remblayez le trou avec votre terre bien amendée en tassant régulièrement. Terminez en aménageant une petite cuvette autour du plant pour faciliter l’arrosage généreux qui suit toutes plantations. Respectez une distance de trente centimètres entre chaque plant pour leur laisser la place de s’épanouir pleinement.

Entretien :
La camomille réclame très peu d’entretien. Cependant l’arrosage devra être régulier si vous la cultivez en pot et surveillé en cas de fortes chaleurs pour les cultures en pleine terre.
Redoutant le froid, la camomille est gélive en dessous de -5°C ; c’est pourquoi nos Jardiniers Professionnels vous recommandent fortement de pailler le pied de vos plants.
Enfin pour stimuler et soutenir la floraison, il est conseillé de supprimer les fleurs fanées au fur et à mesure.
Une taille en boule en début d’automne est souvent conseillée par nos professionnels à domicile afin que votre plant de camomille retrouve une forme arrondie dès le printemps.

Multiplication :
La camomille se multiplie très facilement (et d’ailleurs souvent naturellement) par semis. En début de printemps, une fois le risque de gelée écarté, semez la camomille directement en place en petits poquets espacés d’une trentaine de centimètres. Une fois levées, conservez le plus beau plant (les autres pouvant tout à fait être transplantés dans un autre endroit). Pincer les jeunes plants leur permettra de mieux se ramifier.
La division de touffe au printemps est une autre alternative tout aussi efficace.

Récolte :
Ce sont les inflorescences qui sont utilisées en infusions ou tisanes. Et si la floraison de la camomille s’étale tout au long de l’été, il est cependant préférable de les récolter entre juin et juillet. Aussi les fleurs devront être complètement formées mais fraîchement ouvertes pour être récoltées de préférence le matin une fois la rosée évaporée. Vous les mettrez ensuite à sécher en les étalant bien dans un local sec et aéré. Dès que les fleurs commencent à s’effriter lorsqu’on les presse, alors le séchage est terminé et vous pourrez alors les conserver dans un bocal hermétique et de préférence à l’abri de la lumière pour en profiter durant les longs mois d’hiver.

Pour avoir un beau jardin, éclatant de santé, faites appel au professionnalisme de nos jardiniers à domicile et bénéficiez de réductions fiscales ou d’un crédit d’impôt de 50 % du montant de la facture.

Crédits Photo : Blog – Du tout et du reste

La Camomille, 0 / 5 (0 votes)
Sur le même sujet
jardiner en montagne
Comment jardiner en montagne ?
jardin en septembre
Jardin en septembre : entretien de retour de vacances !
canicule
La canicule, ne laissez pas tomber vos plantes
champignons
La culture des champignons

1 Commentaire

  1. Pingback : La Camomille - Jardiniers Professionnels | jard...

Laisser un commentaire