05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
le jardin perse, grec et italien ; jardins de l'antiquité - Professionnels A Domicile

Jardins de l’Antiquité : Jardin Perse, Grec et Italien

La saga sur l’Histoire des Jardins, racontée par les professionnels des espaces vert, continue ! Cette semaine nous clôturons les Jardins de l’Antiquité, et nous attarderons plus particulièrement sur le jardin perse, grec et italien…

LE JARDIN PERSE : – 3000 à 750 après J.C

L’art des jardins Perses se développe essentiellement sous le règne de Cyrus II Le Grand (- 558 à – 528 ans avant J.C) et Darius 1er (- 522 à – 486 ans avant J.C).

Ces jardins sont réguliers, rectangulaires et toujours clos. Ce sont des lieux sacrés de recueillement et de méditation. Leur conception repose sur le principe de la division de l’univers en quatre zones par les quatre grands fleuves de Perse (le Nil, l’Euphrate, le Tigre et l’Indus).  Ces derniers sont symbolisés dans ces jardins par un tracé cruciforme des allées ou des canaux avec au centre un bassin ou une fontaine. Le jardin est divisé en quatre parties parfaitement identiques.
Certaines plantations sont alignées. On trouve également des massifs géométriques avec une profusion de plantes à fleurs parfumées disposées selon un désordre parfaitement réfléchi. Dans ces jardins, on constate l’absence de sculpture.

Vers – 400 avant J.C, apparaissent les parcs Perses. Ce sont de vastes espaces plantés de nombreuses espèces d’arbres. Certains d’entre eux ont un caractère symbolique : le cyprès symbolise la mort, l’amandier la vie, le palmier dattier la fécondité printanière.

Ces jardins persans qualifiés  de «paradis» influenceront plus tard les romains.

Espèces végétales rencontrées : rosier, tulipe, œillet, narcisse, jacinthe, cyclamen, violette, souci, camphrier, laurier rose, amandier, ciste, pistachier, …

Exemple de jardin Perse :  le palais-jardin de Pasargades.

reconstitution en 3D des jardins pasagardes ; jardins perses de l'antiquité - Professionnels A Domicile

Reconstitution en 3D des Jardins de Pasagardes

 

reproduction des jardins de pasagardes ; jardins perses de l'antiquité - Professionnels A Domicile

Reproduction des Jardins de Pasagardes

 

LE JARDINS GREC : – 3000 à 450 après J.C

Les grecs montrent assez peu d’intérêt pour l’aménagement des jardins. Ils ont tendance à dominer la nature et non à l’imiter. Leurs jardins ont un caractère religieux ou utilitaire et peuvent prendre différentes formes :

Pour certains d’entre eux, se sont des plantations qui accompagnent les temples et les autels. Elles ont un caractère religieux (création de bois sacrés). Le platane est considéré à cette époque comme une essence sacrée. Les sculptures représentant les divinités grecques sont très présentes. Dans certains de ces jardins on pouvait découvrir des grottes ou nymphées entourées d’arbres toujours verts, symboles de l’éternelle jeunesse ainsi que de vastes prairies fleuries parcourus de ruisseaux.

Pour d’autres, ce sont des aménagements de forme rectangulaire, clos, à l’intérieur desquels on trouvait des stades, des gymnases pour l’entrainement journalier et les concours de lutte ainsi que des places plantées où se tenaient des discours.

Enfin certains jardins étaient constitués de vergers, de potagers et de vignobles entourés par une haie. Toutes les plantations sont alignées et disposées en quinconce.

Plus tard vers – 500 à – 300 avant J.C, époque des grands philosophes grecs tels que Socrate, Platon et Aristote, la plantation des arbres se développe dans les académies et lycées qui prennent alors une allure de parc.

LE JARDIN DE ROME ET D’ITALIE : – 753 à 450 ans après J.C

Les romains ont une réelle passion pour les jardins. C’est sous le règne du roi Romulus que ces jardins commencèrent à se développer. Ils accompagnent de nombreuses villas appartenant aux éminentes personnalités de l’époque.

Ce sont des jardins réguliers qui s’articulent sur l’architecture des bâtiments. Ils sont construits sur plusieurs terrasses reliées entre elles par de larges escaliers. Des vases et de somptueuses statues représentant la mythologie romaine accompagnaient ces dernières. Les constructions (allées, terrasses, bassins, colonnades, …) sont réalisées avec du marbre ou de la brique, matériaux que l’on retrouvait également à l’intérieur des villas.

Ces jardins étaient ornés de nombreuses sculptures végétales de buis. C’est l’apparition de l’art topiaire que l’on retrouvera plus tard dans les jardins de la renaissance et dans les jardins classiques à  la française. Le buis était sculpté et représentait des silhouettes d’animaux ou même des lettres indiquant le nom du propriétaire du jardin.

L’abondance de l’eau (ruisseaux, cascades, bassins et fontaines) en faisait des jardins remarquables. De nombreux patios (petites cours intérieures) sont créés dans ces jardins. Au centre de ces derniers, on trouvait le plus souvent une vasque ou un petit bassin parfois animé par un jet d’eau.

Dans ces jardins, on pouvait également trouver des lieux de repos (gestatio), des palestres (lieux où l’on pratiquait la gymnastique et la lutte), des préaux (xystus), des barbecues (diaeta), des lieux de promenades (ambulancio), des labyrinthes, des bains d’eau froide et chaude ainsi que des temples honorant les divinités dissimulés dans un bois sacré.

A cette époque, on utilisait également le bois notamment pour la construction de tonnelles, de pergolas, de kiosques et de bancs.

Un hippodrome occupait une grande partie de ces jardins. Bordé de platanes et de cyprès, il était destiné aux activités équestres et à la promenade.

Espèces végétales utilisées : peuplier, mûrier, figuier, platane, buis, cyprès, pin parasol, rosier, myrte, vigne, acanthe, aloès, violette, pervenche, pavot, iris, lis, tulipe, …

En définitif les jardins romains étaient des lieux de loisirs, de promenade et de culture physique. L’intérêt ornemental l’emporte sur le côté utilitaire.

Exemples de jardins romains :

  • Jardin de Lucullus à Naples
  • Jardin de Pline le Jeune en Toscane
  • Jardin de la Villa Hadriana à Tivoli
  • Jardin de  Cicéron
  • Jardin de Néron.

A cette époque, les romains portent une attention particulière pour les activités agraires. Dans la campagne romaine, on trouvait de nombreuses cultures.

Conclusion : les jardins de l’Antiquité furent par leur symétrie à l’origine du style régulier des jardins à la Française.

jardins de lucullus ; jardin romain à Naples - Professionnels A Domicile

Reproduction des Jardins de Lucullus à Naples

jardin de la villa adriana à Tivoli - Professionnels A Domicile

Jardin de la Villa Adriana à Tivoli

 

 

Sur le même sujet
déchets du jardin
Comment recycler les déchets du jardin ?
événements jardin en juillet
7 événements jardin en juillet
fleurs à planter en été
Fleurs à planter en été
jardin fleuri tout l'été
Un jardin fleuri tout l’été : cela vous tente ?

Laisser un commentaire